Afficher un message
  #7  
Vieux 31/01/2007, 22h06
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
Généalogiste Sénile
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 484
XXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster Gold
Ayant finalement complété mon run, je reprends ici la chronique du dernier volume de Red sonja chez Marvel.

Pour lire les chroniques du Vol.2 et des numéros précédents, rendez-vous ICI!

RED SONJA Vol.3 N° 5
Publié par Marvel en Janvier 1985.
Scénario: Bill Mantlo
Dessin: Pat Broderick
Cover: Pat Broderick



Je sais, beaucoup d'entre vous aimeraient voir Red Sonja entourée de tentacules dans son ancien costume...8)

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent...
Red sonja, qui trotte en compagnie de Galon et Achmal le magicien remarque qu'un homme, impuissant, est en train de se faire battre par 4 autres sur une plage. Ni une, ni deux, elle intervient, en zigouille 2-3 pendant que les autres fuient. Elle découvre que la victime est en fait un homme-poisson, qui la remercie d'un baiser, au grand dam de Galon.


C'est parce qu'on est un poisson qu'on ne doit pas prendre soin de ses cheveux!

Mais une petite armée arrive pour faire prisonnier nos héros. Ils sont amenés devant le roi de la cité/port toute proche. Celui-ci est en guerre contre les hommes-poissons du coin. Grâce à Achmal, nos héros réussissent à s'échapper mais tombent pile là ou de toute manière voulait les jeter: dans le bassin du Sleeper in the Pool, en fait une grosse pieuvre géante! Red Sonja lui fait sa fête et découvre à la surface une autre prisonnière, une femme-poisson dont le jeune roi est amoureux. Nos amis apprennent que c'est son amour fou pour cette crétaure qui a mené le roi à la guerre, après avoir tué son père le roi. Il ne veut pas entendre la raison sur cet amour impossible.
Au même moment, le port est assiégé par les hommes-poissons, permettant à nos héros de s'évader. Ils réussissent à mettre un terme au conflit en faisant se déverser le contenu du brasero géant d'une statue sur le bateau du roi qui sortait du port pour aller au combat!


Oups, excusez, moche ET aberrant!8)

Le roi, à moitié fou, se laisse périr dans les flammes devant celle qu'il aime. Red sonja et nos amis quittent la cité.

Commentaire:
Désolé de reprendre les chroniques de Red sonja avec une telle bouse... Outre l'extrême indigence de ce scénario, qui peine à nous montrer toute trace de passion et se rend assez ridicule dans son imitation d'un script pour Conan (avec le monstre géant de service), il faut signaler des dessins absolument monstrueux signé de l'ignomissime Pat Broderick!
Y-a-t-il un éditor à bord? C'est ce qu'on peut se demander tellement le titre semble échapper à toute logique. Cela fait 11 mois que le précédent numéro est sorti, et c'était alors un trimestriel de 48p. Nous voila désormais avec un mensuel classique de 22p. Comme souvent quand on n'a personne sous la main , c'est Bill Mantlo qui est appelé à la rescousse. Il n'a jamais été très performant sur de l"heroic fantasy, et ça n'est pas cette histoire qui me fera mentir.


Red sonja, Slut with a Sword?

On peut non seulement s'étonner de la présence de la pieuvre géante (qui est un gimmick Conan en plus d'être un poncif surutilisé) mais surtout de celle de ces hommes-poissons, qui sont considérés comme faisant partie du folklore local, ce qui réduit forcément la portée exceptionnelle de tout élément fantastique dans la série.
Vous aurez deviné que je ne suis pas un grand fan de Pat Broderick (euphémisme8) ). Pat Broderick, c'est un peu ma nemesis du dessin: si je veux bien admettre que ses premiers Micronauts pouvaient être sympathiques, je ne démordrai pas que ses productions suivantes méritent de le placer parmi l'un des pires tacherons qui ait pu officier chez DC et Marvel pendant des années. Son run mémorable sur Alpha flight convaincra j'en suis sur les plus sceptiques d'entre vous. Les défauts ne manquent pas: visages grotesques et inexpressifs, anatomie bancale, propension à dessiner des persos soit de profil à 90° soit de face en plat, manie de foutre des petits traits et de la "fourrure" de partout (faisant ressembler ses personnages féminins à des guenons)...


Un filet sans arête s'il vous plait madame la poissonière!



Un numéro, aprés un an d'absence, qui fait regretter que le titre ne soit pas resté dans l'oubli plus longtemps...