Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Manga & Franco-belge

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #106  
Vieux 22/07/2014, 18h45
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Ami/Tomodachi (20th century boys/21st century boys) :





Le mystérieux chef du parti de l’amitié, force politique qui lui voue un culte de la personnalité, est le charismatique antagoniste de cet excellent manga extrêmement bien construit dans sa narration.



Le manga est en grande partie centré sur ses motivations et celles de son groupe d’illuminés et tout juste sait on que ses plans de destruction sont tirés des rêves de gosse de la bande à Kenji, qu’Ami (« Tomodachi » en Japonais) a au moins côtoyé dans les années 60. Ses plans d’apocalypse sont réalisés à partir d’un cahier de dessins d’enfants inspirés par les séries qu’ils suivaient à l’époque.

Il semble avoir des pouvoirs paranormaux lui permettant de voler et a réussi à infiltrer jusqu’au parlement des hommes à lui.
Individu dur à cerner, qui n’hésite pas à recourir au lavage de cerveau quand ça sert ses besoins, il apparait toujours dissimulé derrière des masques d’enfants ridicules ou des linges sur lesquels est dessiné le symbole de son association.



Jusqu’au bout, son ombre plane sur les protagonistes et les évènements qu’ils subissent mais son identité est incertaine, plusieurs explications à son existence étant possibles.
Ses motivations profondes sont elles aussi incertaines et ce mystère permanent et parfois agaçant qui entoure ce personnage contribue à le rendre fascinant et marquant.




Kiryuuin Ragyu (Kill la Kill) :




Eblouissante et folle. Voilà les deux adjectifs qui viennent à l’esprit quand on parle de l’excellente antagoniste ultime de Kill la kill.
Le look de Ragyu, avec ses robes de haute couture volumineuses qui agrandissent sa stature et ses coupes de cheveux hautes en couleur montrent bien la nature profonde de ce personnage dominateur, qui cherche à plier ceux qui l’entourent à ses desseins.



Il est difficile de comprendre pourquoi elle agit comme elle le fait. Poursuit-elle une tâche dévolue depuis des générations à la famille Kiryuuin par piété familiale?
Est-elle maîtresse de ses actes ?
Est-elle devenue folle par désespoir devant la nature profonde inhumaine, surpuissante et ancienne des « vêtements » qu’elle sert ?
Est-elle naturellement démente ?
Toujours est-il que ce personnage grandiloquent est très marquant par son amoralité totale : elle n’a aucune espèce de sentiment familial, niant toute liberté à ses serviteurs comme à ses filles.
Elle est prête à sacrifier sur le champ la vie de son plus fidèle acolyte si cela lui permet d’avancer. C’est ce qui arrivera au grand couturier comme à sa majordome, le plus terrifiant étant que cela leur parait normal et qu’ils lui sacrifient volontiers leur vie.



L’un de ses pires actes est certainement la tentative de meurtre qu’elle commet sur sa fille à peine née, celle-ci ne correspondant pas à ce qu’elle attend d’elle pour ses expériences.

Une chose est sûre : elle prend toute la place dès qu’elle apparait à l’écran et ses combats contre ses adversaires montrent qu’elle n‘est plus humaine depuis longtemps. Son inhumanité est telle que sa pourtant marquante prédécesseuse dans le rôle d’antagoniste principale, dont on taira le nom pour les rares chanceux qui n’ont pas encore vu la série est complètement éclipsée en matières de cruauté à son apparition.

Réponse avec citation
  #107  
Vieux 01/08/2014, 18h29
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Spéciale Golgo 13 avec 3 méchants épiques tirée de cette série TV tirée d'un célèbre manga et des 2 films animés qui lui sont consacrés.



Golgo 13 alias Duke Togo (Golgo 13)




Golgo 13 est un homme mystérieux dont il est possible que même le nom soit un pseudonyme. Tout juste sait on qu’il est asiatique, un sniper d’exception et le meilleur assassin professionnel du monde, employé aussi bien par les pires gangsters que par des membres de la CIA.

Son nom fait trembler le monde entier, n’ayant jamais pu être inculpé de quoi que ce soit ni arrêté et ayant accompli des milliers de contrats ciblant jusqu’aux personnages publiques les mieux protégés. Quand il est interrogé par la police, les preuves sont introuvables et il n’est pas inculpable, ne perdant jamais son sang-froid.



Homme de peu de mots qui montre très rarement ses émotions, il demande toujours une somme de 3 millions de dollars pour exécuter un contrat. Une fois celui-ci signé, il ira jusqu’au bout, y compris si le commanditaire est mort ou que la tâche est devenue presque impossible. Golgo 13 agit toujours de la même manière : il étudie sa future victime et ses environs, les lieux et l’heure de l’assassinat en prenant toujours le temps nécessaire pour assurer le succès de son meurtre.

Il prépare toujours les lieux en cachant son arme et en la préparant quitte à l’adapter. Il se sert essentiellement de fusils M16 qu’il modifie afin de lui permettre de tirer le plus loin possible puis abandonne l’arme sur place au moment de sa fuite.
Il est capable de tâches jugées humainement impossibles, comme tirer à 2 kilomètres de distance avec son arme dans une vitre blindée pour tuer sa cible.
Très doué à l’arme de poing, il est d’une vitesse surnaturelle, capable de tuer 3 personnes devant lui en quelques fractions de secondes. Golgo 13 n’aime d’ailleurs pas du tout qu’on le double ou qu’on le trahisse et est capable de tuer des dizaines de personnes surarmées pour se venger.



Il refuse catégoriquement de tourner le dos à quelqu’un, ce qui est un fait connu dans son milieu et une de ses seules manies, étant capable d’une grande improvisation le cas échéant.

Une sorte d’aura meurtrière et menaçante qui l’entoure fait qu’il est toujours reconnu comme un danger potentiel par les gens dont le métier est la sécurité ou le combat. Duke Togo irradie également une espèce de sensualité torride qui le rend irrésistible pour la gent féminine. Sorte de lapin Duracel, il est d’ailleurs capable de passer des nuits à pratiquer le commerce de la chair et aucune femme ayant couché avec lui ne peut l’oublier. Il est une sorte de drogue pour elles ! Détail amusant : son expression demeure la même pendant l’acte, ce qui fait qu’on ne sait pas si ça lui plait au final.

Golgo 13 est un anti-héros comparable à un Punisher sans colère et sans aspect justicier. Un personnage fascinant et quasi amoral, d’une compétence à toute épreuve et suivant son code de conduite particulier.
Comme Lupin III, c’est un méchant protagoniste qui affronte en général des ennemis pires que lui.




Leonard Dawson (Golgo 13 : le professionnel)

Leonard Dawson est le PDG d’un conglomérat si puissant qu’il est indispensable à l’économie américaine !
Il est l’antagoniste principal du premier film de Golgo 13, datant de 1983.
A la veille de prendre sa retraite, il présente à ses invités, sur un luxueux paquebot, celui qui est amené à lui succéder, son propre fils. Celui-ci est abattu en présence de sa femme et de sa fille d’une balle du fusil du tueur à gages Golgo 13, brisant tous les espoirs de Dawson



Dès lors, Dawson organise sa vengeance contre le sinistre tueur, payant les plus grands experts des agences de sécurité gouvernementale (FBI, CIA, armée…) pour traquer et tuer le criminel.
Face à l’échec de ceux-ci et malgré l’ampleur des moyens déployés, il passe à la vitesse supérieure, engageant un autre tueur encore inquiétant que Golgo, Snake, véritable monstre dégingandé quasi surhumain capable de plier son corps selon des angles impossibles et apparemment doué d’une force colossale.
Afin de garder ses faveurs et malgré une indignation de façade, il lui livrera la veuve de son fils, l’enfermant avec lui dans une pièce qu’il fait fermer à clé par son domestique.
Parmi ses autres crimes, il entraine sa propre petite fille âgée seulement d’une dizaine d’années à tirer au pistolet afin de prendre par surprise Golgo à l’aéroport. C’est accompagné de son domestique qu’elle tente de tuer Golgo, ce qui aboutira à la mort du vieil homme.

Il embauche enfin deux tueurs psychopathes, surnommés Gold et Silver, les soustrayant à la geôle dans laquelle ils croupissent avant leur exécution. Il faut dire qu’ils sont les seuls survivants d’une expérience menée par la CIA en Amérique latine, ayant été parachutés avec 98 autres tueurs à gages expérimentés dans la jungle. Ils en sont ressortis en vie après avoir tué à eux deux 2000 soldats. Totalement déshumanisés, ils voient le monde partagé en « ennemis » et « alliés ». Ils portent des prothèses mécaniques qui décuplent leur force et sont d’une résistance surhumaine, survivant tels des zombies à un tir de barrage.

Après avoir tout tenté dans son obsession à tuer Golgo 13 et curieusement pas son commanditaire, il se laisse volontairement tuer par lui, sûrement victime d’une sorte de dépression nerveuse, non sans révéler qu’il savait que Golgo avait été embauché par son propre fils qui souhaitait se suicider mais n’en avait pas la force….

Leonard Dawson est un personnage corrompu par le pouvoir, tellement riche et puissant (il a fait assassiner Kennedy par le FBI pour protéger ses intérêts financiers par exemple) qu’il s’est déconnecté de la réalité. Il devient fou de rage quand on lui oppose une fin de non recevoir et, incapable d’accepter que son fils s’est suicidé, s’acharne sur un Golgo qui est certes tout sauf sympathique mais qui n’a somme toute que fait son travail, afin de se voiler la face et fuir.

C’est un personnage marquant en cela qu’il n’est pas maléfique mais pose des questions morales sur la paternité et le pouvoir tout à fait intéressantes.




Queen Bee (Golgo 13 : Queen bee)

Un comble : Queen Bee est plus sympathique que notre anti-héros car elle est bien plus « vivante ».

Antagoniste principale de l’OAV de 1998 qui porte son surnom, elle appartient à une guerilla d’un petit pays d’Amérique du sud. Trafiquante de drogue et tueuse impitoyable, elle se montre capable d’abattre sans sourciller à la gatling un groupe d’opposants qui attendent sa sortie d’hélicoptère et même de tuer de sang froid un homme père de plusieurs enfants et qui le lui dit.



C’est un personnage de femme fatale, qui a de nombreux amants. Elle se rapproche de cette manière de Golgo 13 avant d’apprendre qu’il a été payé par le candidat à la vice-présidence des Etats-Unis. Celui-ci, ainsi que le candidat à la présidence qui a son oreille, fait campagne pour une guerre totale à la drogue et Queen Bee est un puissant symbole de ce trafic, étant en cheville avec le mafieux le plus influent des Etats-Unis dans ce domaine. Dès lors elle se méfie de Golgo mais se rend peu à peu compte qu’il l’aide à abattre ses ennemis en essayant de la tuer car il agit selon un code d’honneur et son professionnalisme. Comme d’habitude avec Golgo, il est prêt à tout pour exécuter le contrat à son terme et personne d’autre que lui ne la tuera.
Le tueur se rend peu à peu compte que cette femme est son égale et une des rares qui l’intéresse vraiment(pour le peu qu’on arrive à lire entre les lignes, son visage restant comme toujours impassible).



On finit par découvrir le passé de cette femme cruelle et alors elle passe de « méchante » à « victime d’un pourri sans scrupules ». Elle est en fait manipulée par trois hommes qui ont fait alliance pour se servir d’elle et décupler leurs profits :

- le chef de la mafia qu’elle épaule soutient le vice-président dans son accès au pouvoir, ce qui lui permettra de développer son trafic de drogue

- son chef de la guérilla se sert de son charisme hors normes. En effet, ses compagnons d’armes sont prêts à mourir pour la protéger, son surnom de « queen bee » venant du fait qu’elle a couché avec tous, qu’ils en sont amoureux (un peu comme Golgo 13 et son magnétisme sexuel irrésistible pour les femmes) et qu’elle a eu de nombreux enfants qu’elle protège. Le chef de la guérilla compte lui aussi lui faire porter le chapeau et s’en mettre plein les poches avec le trafic de drogue.

- le pire du lot est bien le candidat à la vice-présidence, qui manipule le candidat à la présidence depuis des années. Queen bee est en fait la fille illégitime qu’il a eu avec sa maîtresse qu’il a répudié sur ses conseils afin de se reconstruire une virginité politique.
Il a été naïf et l’a cru quand son allié lui a dit avoir offert de l’argent à sa maîtresse pour vivre loin de lui.
Il a en fait mené un raid dans la maison de celle-ci, ses hommes l’ont violé et tuée et lui s’est chargé de violer la future Queen bee, alors une enfant, puis de la vendre comme esclave. Queen Bee explique qu’elle est passée entre de nombreuses mains avant de rejoindre la guérilla…
Découvrant la vérité seulement partiellement, à savoir qu’elle est la fille du candidat devenu président des Etats-Unis entre temps, elle a résolu de l’abattre. La volte-face de ce dernier, qui dévoile la vérité lors de son serment de fidélité à la constitution et dénonce son complice, la fait changer d’avis.
Elle verse la somme convenue à Golgo pour qu’il exécute les 3 vrais responsables de son malheur après qu’il l’ait tuée.



Queen Bee est un personnage fascinant qui débute comme un archétype caricatural (tueuse rousse sadique et nymphomane) et révèle une grande humanité au fur et à mesure de l’OAV.
Elle est caractérisée par sa soif de vivre, qui la conduit à faire l’amour, à donner la vie ainsi qu’à en prendre.

Réponse avec citation
  #108  
Vieux 01/08/2014, 21h13
Avatar de PSYCHO PIRATE
PSYCHO PIRATE PSYCHO PIRATE est déconnecté
Connard Vintage
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 9 468
PSYCHO PIRATE est une petite crotte de super héros pourri

__________________
Mille bombardes ! Les trésors de la flibuste c'est fait pour les vieux matelots et pas pour les espèces de canassons à tête hippopotame gaulés comme du purin !
Réponse avec citation
  #109  
Vieux 15/06/2015, 19h15
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Takaoka Akira (Assassination classroom)



Takaoka est un membre des forces japonaises d’autodéfense (FJA), affecté auprès de la classe E pour s’occuper des cours d’éducation physique et former les élèves à améliorer leurs compétences pour tenter d’assassiner le quasi invincible Koro~sensei.
C’est une connaissance du taciturne Karasuma, le relais des FJA qui supervise leurs efforts depuis les débuts de la série.

Au contraire de celui-ci, Takaoka est une sorte de géant sympathique et bienveillant, qui offre dès son premier cours des pâtisseries de marque à ses élèves et prône le travail en équipe, demandant à devenir en quelque sorte leur « deuxième père ».



Takaoka est réputé pour ses méthodes d’enseignement extrêmement efficaces auprès des militaires qui lui sont confiés mais celles-ci ont un redoutable effet secondaire : il leur demande d’obéir strictement à ses ordres, fussent-ils dangereux pour eux ou leurs compagnons d’entraînement. Le nouveau professeur exige une obéissance aveugle et n’hésite pas à frapper avec une violence inouïe quiconque lui résiste, afin de terrifier le reste de l’assistance.



Cette méthode fait bien sûr de nombreuses victimes tant sur le plan physique que psychologique et cache une jalousie à l’égard de Karasuma, dont les méthodes faisant plus appel à la confiance et à l’exemple lui ont valu d’être distingué dans les FAJ, bien plus que lui.
Le nouveau prof finit vaincu devant toute la classe E et Karasuma par un des élèves qu’il a sous-estimés et par son orgueil déplacé. Ce qu’il prend comme une humiliation va le conduire dans la folie.

Il revient plus tard avec un plan diabolique et amoral, ayant de grandes chances d’abattre sa cible, Koro~sensei, au prix de la vie de plusieurs élèves, empoisonnés au gaz de combat et d’une autre qu’il prévoit d’enterrer vivante pour contraindre la créature à se suicider, seul moyen pour elle d'épargner sa malheureuse élève.



Takaoka est un très bon antagoniste, qui souffle le chaud et le froid au début, révélant un tempérament de manipulateur qui désarçonne ses victimes pour mieux les surprendre et les brutaliser.
Par sa violence, il semble représenter dans la série les méthodes militaires japonaises de la Seconde guerre Mondiale, qui consistaient à « dresser » les soldats pour mieux les fanatiser, bien loin des fabuleuses méthodes pédagogiques altruistes d’un Koro~sensei, des talents plus réalistes d’un Karasuma, voire même de la méthode du bouc émissaire employée avec un certain succès par le principal du lycée et dont est victime la classe E, qui semblent pour leur part représenter le système éducatif japonais actuel, sous une forme caricaturale.

C’est un personnage terrifiant par le contraste entre son discours qui se veut bienveillant et ses actes dignes d’un psychopathe, particulièrement lors de son retour, quand il a définitivement perdu la raison par haine pour Karasuma et pour l’élève qui l’a vaincu.



Heath Oslo (Grisaïa no Meikyuu/Grisaïa no rakuen)


Oslo apparait à plusieurs reprises dans le deuxième opening de Grisaïa no rakuen (l'eden de la Grisaïa)

L’antagoniste de la trilogie de Grisaïa (Grisaïa no Kaijitsu/Grisaïa no meikyuu/Grisaïa no rakuen) ne fait pas son apparition avant le deuxième cycle de celle-ci (Grisaïa no meikyuu/Le labyrinthe de la Grisaïa).

Elégant et raffiné, dégageant une aura de dandy, c’est un terroriste international à la tête d’une armée de mercenaires recherché par la plupart des états et organisations policières.



Richissime, il est derrière la plupart des malheurs du protagoniste, Yuuji, qu’il a recueilli à la mort de ses parents pour mieux l’endoctriner et en faire son assassin personnel. Encore enfant, il le déguise en fille et l’envoie commettre des meurtres pour asseoir le pouvoir de son organisation.
Oslo dirige des camps d’entraînement dans lesquels la vie ne vaut pas cher et où des enfants enlevés ou orphelins s’entretuent lors de rites de passage déterminant qui sont les meilleurs d’entre eux, étant drogués au besoin.

Ce n’est pas clairement établi dans la série mais il entretient une relation malsaine avec notre protagoniste dont il préside aux destinées dans sa jeunesse. Le long travail de reconstruction de ce dernier se fait grâce à une militaire des forces japonaises d’autodéfense (FJA) qui l’adopte et lui donne un but : sauver au moins 5 personnes dans sa vie.

Devenu à son tour militaire et toujours traumatisé, Yuuji voit revenir le passé qu’il a tenté d’oublier : Oslo fait son retour et cible le super ordinateur du gouvernement japonais, Thanatos.



Heath Oslo est un monstre sous ses abords bienveillants et charismatiques : il semble dépourvu de morale dans sa quête de pouvoir et prend un malin plaisir à se jouer de ses adversaires, leur laissant des indices et des failles de sécurité afin de signer ses actes et les narguer.
Il n’est au-dessus d’aucune bassesse, fut-ce le clonage humain ou le chantage avec des milliers de victimes à la clé. C’est également, en plus d’un stratège, un très bon combattant, notamment au corps à corps armé, à qui il arrive d’entraîner et tuer personnellement les enfants qu’il entraîne.


Dernière modification par Man-Thing ; 15/06/2015 à 20h21.
Réponse avec citation
  #110  
Vieux 17/06/2015, 21h33
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Gilgamesh « Archer » (Fate/stay night et Fate/zero)



Gilgamesh est un des servants participants à la 4ème guerre du Graal, celle de Fate/zero.
Il est invoqué par Tohsaka Tokiomi, héritier d’une des trois plus grandes familles de mages du nasuverse et père de Rin, personnage motivé, comme tous ses confrères, par la recherche à tout prix de l’origine du monde et de la magie, la racine d’Akasha. Et il faut dire qu’il est prêt à tout pour ça, y compris à frayer avec le roi des héros, au caractère capricieux et changeant.
En effet, Gilgamesh est le mythique roi d’Uruk et héros à la force colossale qui a en partie inspiré le mythe d’Hercule.
Il est considéré comme le roi et le héros originel, dont découlent tous les autres.



Dans le monde de Fate, il n’a, comme dans la mythologie, jamais atteint l’immortalité qu’il recherchait mais est devenu un servant, un esprit héroïque mythifié par le monde des hommes, aux pouvoirs surnaturels, qui peut être invoqué par un mage de n’importe quelle époque avec les bons rituels. Et contrairement aux autres, Gilgamesh ne cache jamais son identité, y compris pour des raisons stratégiques de dissimulation de ses pouvoirs, ce qui est très révélateur de son caractère.

Gilgamesh est toujours invoqué dans la classe « Archer », ce qui peut étonner car il n’a aucune maîtrise de l’arc ou de toute arme à projectile, étant plutôt coutumier des épées et armes d’hast, mais aussi des chaînes.

Il est le premier héros apparu dans l’histoire de l’humanité, ce qui lui a valu son surnom de « roi des héros » et en tant que tel possède le plus puissant « noble phantasm » (attaque magique liée aux capacités et à la nature d’un servant). Gates of Babylon lui permet d’accéder instantanément à toute arme enchantée de son arsenal presque infini et de s’en saisir pour combattre ou la projeter violemment sur un adversaire. Il est ainsi capable d’invoquer un nombre simultané et indéfini d’armes magiques qui ont la particularité d’avoir inspiré celles qui les ont suivies et qu’ont employé les plus grands héros de la mythologie et de l’Histoire. Gilgamesh considère que toutes les armes lui appartiennent et ont été volées dans son arsenal, cherchant d’ailleurs à mettre la main sur toutes, les laissant parfois par désintérêt pour certaines.



Il est également détenteur d’Ea, une étrange épée antique qui a pour particularité de révéler la véritable nature des choses, détruisant sans opposition possible tout ce que sa magie cible. Il s’agit peut-être de la plus puissante arme magique jamais crée.

Gilgamesh se définit par son arrogance et son orgueil sans bornes, justifiées par sa puissance inégalée. D’une beauté surnaturelle, sa richesse sans limites et l’absence de défi dans sa vie l’ont conduit à tout trouver ennuyeux et vain, recherchant toute excitation possible.
Il est considéré comme un personnage d’alignement chaotique/bon dans l’univers de Fate…ce que vous ne verrez jamais,




Sa quête de l’ennui et son attirance pour le servant Saber, dont il veut faire sa femme (rien d’autre qu’une nouvelle possession à ses yeux) le conduisent aux pires actions.

Dans Fate/zero,


Gilgamesh est la puissance et le désir sans limites et une idole majeure des fujoshi japonaises.




Kotomine Kirei (Fate/stay night et Fate/zero)



Kirei est un des personnages les plus populaires chez les type lunatics et l’un des plus fascinants.
Il est le fils du prêtre en charge d’arbitrer la 4ème guerre du Graal, entraîné par l’Eglise pour devenir un puissant exécuteur des basses œuvres, à la fois expert en magie et en arts martiaux.
Pour des raisons historiques, l’église s’est alliée à Tohsaka Tokiomi, héritier d’une des trois grandes familles de mages qui ont mis en place le rituel de la guerre du Graal, celui-ci étant croyant et considéré comme le meilleur choix pour les intérêts de l’organisation religieuse.
Afin d’accroître ses chances de succès, le père de Kirei triche en faisant de son fils le master du servant Assassin et le charge de suppléer Tokiomi dans l’ombre, ce dont celui-ci se charge avec talent, servant d’espion glanant des informations sur ses adversaires et au besoin de leurre.



Gros problème : malgré le fait qu’il soit marié à une femme, Kirei n’a jamais manifesté d’émotions, y compris quand celle-ci est morte en lui laissant une fille en bas âge. Pour une raison inconnue, cet étudiant surdoué n’a jamais éprouvé la moindre émotion, exécutant simplement les tâches qu’on lui assigne.
Le prêtre ne peut éprouver de joie qu’au contact de quelqu’un qui souffre, se réjouissant du malheur d’autrui. Pire, il doit créer ce malheur autour de lui pour éprouver cette émotion qui le fait se sentir humain.





Lors de la 5ème guerre du Graal, il devient le nouveau superviseur du tournoi et,




Kirei a beau être un homme d’église, il n’est pas croyant, se servant seulement du statut que lui procure sa charge pour manipuler les différents masters et servants. Personnage sournois et intelligent, il a pourtant du mal à se départir d’un sourire ironique et d’un ton sarcastique quand il est face à un interlocuteur dont il se moque, correspondant bien peu à l’image qu’on se fait d’un prêtre habituellement.
Il aime tout particulièrement se jouer du protagoniste de Fate, Emiya Shirou, dont il se sent curieusement proche par la nature vide qui s’est fixé un but pour se sentir exister, tout comme il entretenait un rapport de jalousie à l’égard de son père adoptif, Emiya Kiritsugu, maître de Saber durant la 4ème guerre du Graal.

Il est également particulièrement réjoui quand il parle à sa pupille, Rin,




Dans le 3ème scénario du jeu, bientôt adapté en un ou plusieurs films par le studio Ufotable sous le titre Heaven’s feel, il révèle d’autres facettes plus surprenantes dont nous ne parlerons pas ici, qui rendent son personnage d’autant plus fascinant et complexe.
La voix profonde et moqueuse de son doubleur, Nakata Junji, qui la prête à ses deux équivalents dans deux autres œuvres de Type Moon, respectivement Nrvnqsr Chaos (Tsukihime) et son prototype Araya Souren (Kara no Kyoukai/le jardin des pécheurs) est également pour beaucoup dans ce succès.

Réponse avec citation
  #111  
Vieux 19/10/2015, 19h06
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Makishima Shogo (Psycho pass)


Le thème de Shogo, par la grande Kanno Yoko


Au début du 22ème siècle, les Japonais ont remis leur destin entre les mains du système Sybil, une intelligence artificielle qui évalue leurs capacités et les affecte à l’emploi où ils seront le plus susceptibles de servir efficacement le système.
Chaque citoyen est pourvu d’un appareil, le psycho pass, qui détermine la pureté de leurs intentions, leur niveau d’agressivité et de criminalité. Les forces de police ne possèdent pas d’armes à feu comme nous les concevons mais sont équipées d’armes étranges et surpuissantes, les Dominators.
Allant de l’arme de poing au fusil à lunette, cette arme pouvant seulement être prise en mains par un inspecteur de police évalue en temps réel le coefficient de dangerosité de la cible. Le Dominator se met en mode étourdissement si la cible a un faible taux de criminalité. Pour les cas les plus graves, c’est le mode annihilateur, particulièrement gore, qui s’enclenche et fait gonfler la victime jusqu’à ce qu’elle explose.

Makishima Shogo est l’antagoniste de la saison 1 de Psycho pass.
Opposé total du héros de la série dont il est le double inversé, Shogo est un personnage redoutablement intelligent et calculateur. Dans la société ultra sécurisée du monde de Psycho pass, il incite les simples citoyens à commettre des crimes sans cesse plus nombreux, grâce à son érudition, son art oratoire persuasif, son charisme et son charme.



Shogo est un libertaire, qui prône la liberté absolue, celle-ci dusse elle passer par la mort d’autrui. Il est d’ailleurs fasciné par la sauvagerie, la brutalité et les aspects les plus sombres de l’être humain.
Il est diamétralement opposé au Japon qui est le sien, le jugeant contre-nature et regrette que ses concitoyens aient laissé volontairement leur destinée à une machine, préférant la certitude et la sécurité du système Sybil à un libre arbitre plus naturel.


Ce criminel est incapable de ressentir un sentiment et se délecte de la compagnie des livres d’auteurs morts depuis des siècles, qui sont les seuls à le faire se sentir vivant et humain, lui fournissant un monde dans lequel s’échapper, loin de la société ultra matérialiste à laquelle il appartient.
Il aime d’ailleurs citer de célèbres sociologues, philosophes et psychiatres lorsqu’il parle et discuter de leurs idées.



Son calme est impressionnant et il ne perd jamais son sang-froid dans les situations les plus violentes, car il ne fait aucun cas de la vie humaine, la sienne y compris. Shogo aime agir par personnes interposées et semer le chaos, y compris et surtout dans l’esprit de ses interlocuteurs policiers.



C’est le contraste entre la justesse de ses propos et la criminalité de ses actes qui rend ce personnage fascinant, tant il met les héros en face de leurs contradictions.
Son secret approfondit encore le côté fascinant du personnage :


Réponse avec citation
  #112  
Vieux 19/10/2015, 19h45
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 7 686
Jorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
Punaise, qu'est ce que j'ai voulu qu'il souffre ce sal***** arrogant et je-sais-tout, avec sa vision du mon de telle qu'il doit être selon sa branlette intellectuelle de gamin de 20 ans qui a vécu 2 trucs dans sa vie
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation
  #113  
Vieux 19/10/2015, 20h00
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Si ce n'est déjà fait, mate la saison 2. Le méchant est moins marquant mais tout aussi surprenant dans son secret. En plus, ce n'est pas "vraiment" un méchant si on consière ça sous un certain angle.

Le film qui le suit est très bien mais l'antagoniste est plus classique.
Réponse avec citation
  #114  
Vieux 19/10/2015, 20h33
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 7 686
Jorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arJorus C'Baoth a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
Yep, maté la saison 2.. sincèrement.. me souviens plus du méchant ^^

Ah et il faut que je chope le film aussi. Série surprenante en tout cas, bien plus profonde et sérieuse que ce que je pensais.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation
  #115  
Vieux 17/03/2016, 18h53
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Ladd Russo (Baccano !)



Ladd est un sociopathe de beau calibre, qui aime tuer pour son amusement personnel mais seulement des gens qui ne s’attendent pas à mourir. Si vous acceptez d’être tué par lui, vous ne l’intéressez plus.
Avec sa bande de psychopathes habillés en costard blanc « parce que les tâches de sang se voient mieux », il monte dans un train dans le but de tuer tout le monde, mais il va tomber sur un os…



Ladd est un personnage mauvais et bizarre mais qui possède un fond de noblesse étonnant, révélé lors de sa confrontation avec une mystérieuse bande d’hommes en noir dans le véhicule qu’il projetait de vider de ses occupants.

C’est un des nombreux personnages marquants et hauts en couleur de ce grand anime qui en compte des dizaines et sa fin est mémorable.



Himuro Genma (Ninja scroll)



Genma est le leader des 8 démons de Kimon, un groupe de personnages aux capacités surhumaines employés comme ninjas et exécuteurs des basses œuvres du shogun des ombres, un mystérieux personnage noble et de grande influence politique qui projette de renverser le gouvernement Tokugawa et que Genma fait semblant de servir.



Personnage musculeux se battant à mains nues (bien qu’il ait un bras protégé par une pièce d'armure), on verrait plutôt Genma dans le rôle du garde du corps stupide, son physique étant assez différent de ce qu’on attend d’une éminence grise.

Gemma est un monstre moral, qui ne recule devant rien pour s’assurer la victoire. Cette absence de scrupules associée à son art consommé de la manipulation et du mensonge en fait déjà une force avec laquelle compter.



Son pouvoir surnaturel amplifie la dangerosité à la fois physique et intellectuelle qui émane de sa personne puisqu’il est rien moins qu’immortel.
Vous pouvez lui briser les os du crâne ou lui perforer le cœur, rien n’y fait. Sa régénération rapide le remet à neuf en un rien de temps !
Et comment tuer un combattant aussi retors qu’invincible ?
Il peut également modifier les traits de son visage pour prendre l’apparence d’autrui et attaquer par surprise…

Un méchant particulièrement marquant des années 90.

Réponse avec citation
  #116  
Vieux 18/03/2016, 17h47
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Le Zeiram (Iria Zeiram the animation)



L’antagoniste quasi mutique de cette bonne série d’OAV de 1994.
Le Zeiram est une créature extraterrestre d’origine inconnue, ressemblant à un homme imposant, aux larges épaules et revêtu d’une cape dépenaillée, d’un chapeau à larges bords et d’un étrange masque qui lui recouvre le visage à l’exception d’un gigantesque œil rouge.



D’un niveau d’intelligence inconnu, le Zeiram ne vit que pour la destruction et la survie. Il ne semble pas comprendre le langage humain.
Il dispose d’une force physique considérable, d’une résistance aux dommages qui le rend presque invincible aux lames comme aux armes à projectiles et il peut se régénérer en ingurgitant des êtres vivants. Il absorbe alors leurs souvenirs et leurs capacités et connaissances, pouvant se servir d’eux pour créer des doubles imparfaits qu’il peut diriger comme bon lui semble.



Il est également capable de conserver dans son corps les diverses armes prises à ses victimes et de s’en servir avec talent, qu’il s’agisse d’un sabre ou d’une arme à feu.
Il peut également faire pousser des griffes et autres armes offensives.
Le seul instant où il est possible de le blesser réellement est quand il se nourrit. Sa véritable tête, le petit masque de style théâtre no qui orne son front s’anime alors et sa sérénité habituelle se déforme en un rictus bestial orné de dents de prédateur, s’étirant à l’aide d’un tentacule hors du corps invincible pour se sustenter ou même se battre.
C’est le seul moment où on peut entendre le Zeiram exprimer un son, en l’occurrence une sorte de feulement continu.



Le Zeiram a également des capacités technologiques, pouvant prendre possession de machines et les transformer en armes de destruction.
En ultime recours, son "chapeau" peut vivre indépendamment du corps et voler, le visage servant alors d'arme offensive.
Comme les xénomorphes dont il est en partie inspiré, il est parfaitement incontrôlable.
Plusieurs Zeiram semblent exister dans la galaxie mais opèrent en solo, provoquant la ruine de planètes entières quand ils apparaissent.
Tous ces facteurs en font un méchant mémorable, plus proche de la bête que de l’Homme malgré l’impression qu’il laisse initialement.

Réponse avec citation
  #117  
Vieux 19/03/2016, 14h24
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Tomié (Tomié)

Avec ses cheveux d’un noir de jais et son grain de beauté sous l’œil gauche, Tomié est la plus belle femme de son univers, tellement qu’elle rend fous amoureux les hommes qui la croisent.



Vaniteuse et très fière de sa beauté surnaturelle, elle adore insulter et humilier à la fois les hommes qui lui courent après et les femmes qu’elle est amenée à croiser.



Les hommes sont obsédés par elle au point qu’ils deviennent meurtriers et fous à lier. Au stade ultime, ils en viennent à vouloir la tuer…



Problème : Tomié n’est pas humaine et chacune de ses « morts » est l’occasion de voir naître d’autres copies d’elle-même, libres de semer le chaos ailleurs.



Cette inhumaine « reproduction » s’effectue à partir du sang ou des morceaux de corps que Tomié peut être amenée à perdre en mourant. Chaque blessure verra naître une sorte de tumeur qui va grandir jusqu’à devenir Tomié.
L’implantation d’un organe dans un corps humain ou d’un de ses cheveux sur un crâne aura pour conséquence la transformation de la victime en une autre copie.



Les Tomié sont indépendantes et capables de s’entretuer par humains interposés à l’occasion, n’étant pas particulièrement portées sur le travail d’équipe et ne supportant pas la proximité d’une consœur.

Etant une grande manipulatrice, Tomié n’a pas son pareil pour émouvoir un passant quand une de ses victimes veut lui faire la peau, renouvelant un cycle sans fin.



Tomié est un vrai fléau dont il semble impossible de se débarrasser, puisque l’une d’elle est toujours en activité quelque part…Et inutile d’essayer de la diluer dans du saké car elle garde son influence néfaste même sous cette forme !

Réponse avec citation
  #118  
Vieux 13/07/2016, 06h48
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 755
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Hakumen no mono (Ushio to Tora)



Hakumen no mono est le plus dangereux de tous les yokaï, une force antique et surpuissante aux pouvoirs démesurés qui ne vit que pour la destruction et la satisfaction de ses désirs.
Craint par les humains comme par les yokaï, Hakumen no mono est une force de la nature qui sommeille au fond de la mer du japon depuis des centaines d’années, empêché de revenir à la surface par les prières d’une succession de saintes femmes qui se passent le flambeau de génération en génération.

Désormais lié aux îles de l’archipel, son réveil menace le Japon de submersion.



Il est apparu en Chine, il y’a plus de 2000 ans et y’a semé la mort et la destruction en utilisant ses nombreux pouvoirs : force physique surnaturelle, capacité à cracher des rayons d’énergie pouvant détruire de petites îles, capacité se faire passer pour un humain et se camoufler pour (mal) conseiller les souverains, vol, indestructibilité à a peu près tout, capacité à envoyer l’un de ses nombreux avatars comme émissaire et guerrier, à prendre possession d’êtres vivants pour les influencer ou leur faire perdre la mémoire au moyen des innombrables petits yokaï qu’il peut créer à volonté, les hiyo, ou encore à envoyer l’une de ses centaines de yokaï guerriers, la horde noire.
C’est un pur sadique destructeur, qui se réjouit de la souffrance d’autrui et des dégâts qu’il occasionne.



Il ne manque pas de choix, gardant toujours une carte en main à travers ses capacités cachées.
De plus, il se nourrit de la haine éprouvée à son égard, qui renforce son pouvoir.


Hakumen no mono n’a perdu qu’un seul combat avant le début d’Ushio to Tora et encore, l’alliance de yokaï japonais, d’armées et de prêtres bouddhistes humains de l’époque a seulement pu l’enfermer sous la mer.
Cela n’empêche pas la sournoise créature d’agir à distance, en envoyant ses émissaires répandre la corruption, la destruction et la manipulation, comptant bien profiter de la méfiance et de la peur de l’inconnu qui existe entre humains et yokaï à la fin du 20ème siècle pour faire un fracassant retour.
Ceux-ci sont infiltrés dans les rangs de ses ennemis et dans toute la société, travaillant à la chute des mondes de humains comme des yokaï.



Hakumen no mono est un méchant particulièrement marquant et charismatique car très bien introduit dans le dessin animé et le manga Ushio to Tora. Il est d’abord seulement mentionné ou évoqué avec crainte, puis on n’aperçoit de lui qu’un œil ouvert pendant bien des épisodes avant d’avoir une idée de sa silhouette proche des kyoubei et des gobelins japonais (pour le visage).
C’est vraiment avec la saison 2 qu’on le voit enfin en action et qu’on mesure à quel point il est démesurément puissant, après que nos héros aient affronté ses cohortes puis ses avatars.

Ce très bon choix narratif, associé à la performance incroyable de la seiyuu Hayashibara Megumi (Ayanami Rei, Lina Inverse…), qui lui prête une étonnante et inquiétante voix rauque féminine qui accentue son aspect étrange et terrifiant (sa mâchoire est tout particulièrement spectaculaire) contribuent à en faire l’un des plus mémorables antagonistes de récente date.



Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Event et crossover : pour vous, les plus mémorables ! belcantan Comics Culture 349 17/06/2017 12h47
Les méchants les plus ridicule du comics Slobo Comics Culture 51 30/11/2016 12h09
Sondage: La pin-up Anime!! aegnor A vos crayons !! 53 24/09/2008 18h52


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h36.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !