Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 28/09/2015, 22h36
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 838
doop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdock
Critiques Doopiennes 223: ICON,EARTH 2;MS MARVEL, DEADPOOL, DORIAN GREY

CRITIQUES DOOPIENNES N°223 (28/09/2015)

Citation:
Quelques précisions : ces critiques sont la plupart du temps des critiques "à chaud". Aussitôt lu, aussitôt critiqué, ce qui peut expliquer un certain manque de recul ou des réactions parfois un peu trop passionnées. Je vais essayer néanmoins de rester le plus impartial possible et surtout, expliquer au maximum mes idées et mes impressions.
Je ne détiens pas, loin de là, la vérité sur les comics que je critique. C'est juste une impression de quelqu'un qui lit des comics depuis…pfiouuu….plus de trente cinq ans ! Ce n'est pas parce que je trouve un truc génial ou mauvais qu'il faut absolument le croire sur parole. Le mieux c'est encore de le lire si on a envie, ou de le défendre si on trouve l'avis trop négatif.
Le but premier est toujours le même: proposer un échange et un débat sur les séries chroniquées.
Dans un souci de bien faire, j'essaye toujours autant que faire se peut d'éviter les spoilers, ce qui fait que des gens qui sont en retard, ou qui suivent en VF peuvent tout à fait lire ces critiques sans aucune hésitation.
ICON : A HERO'S WELCOME (VF)

Contient les numéros 1-8 de la série ICON (1993)
(Dwayne Mc Duffie/ MD Bright-Mike Gustovich)
Le pitch :
Un vaisseau extraterrestre s'écrase sur Terre. A son bord, un jeune bébé. Cela vous semble familier ?
Et pourtant, le bébé est recueilli par des esclaves et élevé dans le Sud des Etats-Unis avant la guerre civile. 150 ans plus tard, Augustus Freeman est devenu un avocat reconnu, cachant ses origines et ses pouvoirs derrière une façade d'Afro-Américain qui a réussi.
Lorsque son chemin croise celui d'une jeune fille des quartiers pauvres et de ses amis, son destin va changer et il va devenir l'un des plus grand héros de tous les temps, une icône !

J'avais rarement lu du Dwayne McDuffie, et je suis un peu tombé par hasard sur ce TPB dans un bac de soldes. J'ai eu du flair car c'est vraiment très bien.
ICON se veut un comics plutôt revendicatif, mettant sur le devant de la scène un super héros noir de premier plan.
Il peut pourtant y avoir un sérieux problème avec ce genre de comics "communautaire".
- Soit c'est très bien fait et cela devient un comics qui compte, je pense notamment au BLACK PANTHER de Priest ou de McGregor ou à QUANTUM et WOODY du même Priest.
- Soit c'est mal fait et cela devient un comics lourdingue et sectaire, aux allusions poussives, je pense notamment au Black Panther de Reginald Hudlin.

Je dois vous avouer qu'avec cet ICON on est plutôt dans la première catégorie. Effectivement, l'écriture de McDuffie se rapproche plutôt de celle de Priest (même si c'est moins magistral) que celle de Hudlin et on a droit à plein de retournements de situations sur la couleur de peau, qui met un peu les clichés au pilori. C'est plutôt bien vu et assez finement exécuté.
McDuffie est très fort en ce qui concerne ses personnages, leurs histoires personnelles et leurs sentiments, en revanche, cela pêche un peu plus sur l'histoire à proprement parler. En fait, McDuffie propose une intrigue très sociétale, abordant des problèmes tels que le racisme, les préjugés (évidemment) mais aussi les grossesses non désirées et l'avortement, ce qui est quand même assez radical au début des années 1990 et qui en plus, je le répète, est très finement distillé. C'est vraiment le point fort de ce recueil, tout comme le personnage de Raquel (qui devient tout de suite l'un des meilleurs sidekicks de l'histoire de la bd). En revanche, les intrigues sur les extraterrestres fonctionnent un peu moins bien et le groupe de méchant fait vraiment cliché de l'époque.
Les dessins, signés Mark Bright sont aussi très datés. Disons qu'on est vraiment dans les années 1990 et que même si la narration est solide (Bright est un dessinateur chevronné), il y a quand même beaucoup de "défauts" ou de raccourcis relatifs à cette époque, défauts qui sont quand même bien compensés par l'encrage de Mike Gustovich, un dessinateur et un encreur trop souvent sous-estimé.
Reste à savoir si les points forts prennent le pas sur ces points faibles, et la réponse est de très loin positive.
En effet, si l'on excepte les méchants un peu trop caricaturaux, l'intrigue générale reste centrée à 80% sur les personnages et donc cela fonctionne parfaitement. A vrai dire, j'ai été véritablement impressionné par la qualité de l'écriture "intimiste" de McDuffie qui surpasse vraiment ce que j'ai pu lire à l'époque dans pas mal d'autres comics. Disons que c'est un peu du Quantum et Woody sans l'aspect comique et délirant mais que l'empathie avec les personnages est vraiment bien initiée.
Une véritable réussite, que je conseille vraiment à beaucoup de monde.
Malheureusement, je crois qu'il n'y a pas d'autres TPB et que la série n'est pas disponible autrement qu'en back-issues. C'est dommage car j'aurais vraiment aimé savoir si McDuffie était capable de poursuivre son intrigue sociétale sur la durée
Cela reste tout du moins un bouquin à lire, avec pas mal d'originalité.

et demi, pas loin de quatre


DEADPOOL Vol 2 : SOUL HUNTER

Contient les numéros 7-12 de la série DEADPOOL (2013)
(Posehn & Duggan / Koblish-Hawthorne)
Le pitch :
Après en avoir fini avec les présidents morts, Deadpool doit faire face à de nombreux problèmes : non seulement le SHIELD ne veut pas le payer, mais quelqu'un se retrouve coincé dans sa tête et il ne sait pas quoi faire pour s'en débarrasser. De plus, un démon rencontré en 1980 nommé VETIS se rappelle à son bon souvenir, lui offrant un véritable marché de dupe.

Deuxième volume de la série DEADPOOL et ce deuxième recueil confirme véritablement tout le bien que je pensais du premier. Après une ouverture peut-être un petit peu trop provoc dans ses propos, Duggan et Posehn prennent véritablement leurs marques avec cet arc, qui commence de la plus étonnante des manières possibles. En effet, les deux auteurs (via un message de leur éditeur en première page) nous font croire qu'ils sont à la bourre dans les délais et qu'il a donc fallu piocher dans de vielles aventures de Deadpool non publiées afin de pouvoir sortir un numéro à temps. Ici, le recueil commence donc avec une aventure de Deadpool dans les années 80, avec Tony Stark version alcoolo. Je trouve ça absolument impeccable comme idée. Non seulement cela permet de séparer les différents chapitre set de donner du temps aux différents dessinateurs, mais cela ancre aussi notre mercenaire au masque rouge et noir carrément dans la continuité Marvel, tout en proposant un hommage aux comics de l'époque.
De plus, l'avantage est que cet épisode, dessiné par Scott Koblish avec un graphisme qui se veut années 80, est absolument essentiel pour la suite de l'histoire et de l'arc qui suit. C'est donc loin d'être un bouche-trou, surtout que les scénaristes prennent la peine de livrer un numéro absolument impeccable, sans être trop lourd ni trop déjanté au profit de l'intrigue principale.
Car c'est bien le point fort de cette série Deadpool : l'histoire avance et n'est pas freiné par l'aspect "comique" ou "farfelu" du protagoniste principal. Les épisodes sont tout de même assez longs à lire, avec vraisemblablement une intrigue qui sait où elle veut se diriger. La suite de l’arc confronte donc Deadpool au démon vu dans l'épisode rétro tout en faisant donc avancer les intrigues principales.
Quand j'y repense, c'est dingue le nombre de situations, d'innovations, de dialogues, de caractérisation et de retournements de situation qui nous sont livrés ici en quelques numéros.
Et pourtant cela reste tout de même du DEADPOOL, un personnage farfelu.
L'avantage aussi c'est que l'humour de DUGGAN et POSEHN est clairement au-dessus de celui d'un Way ou d'un Slott et que non seulement ce volume présente une histoire dense, cohérente et beaucoup plus "fine" que ce qu'elle parait à première vue, mais aussi un humour ravageur, parfois potache, parfois scato mais la plupart du temps introduit de manière légère. Disons que les scénaristes ne cherchent pas la vanne pour la vanne, mais qu'ils utilisent les situations pour déclencher la meilleure punchline ou la meilleure référence possible. C'est vraiment très bien. Les vannes que DEADPOOL envoie au SUPERIOR SPIDER-MAN sur le DOCTEUR OCTOPUS m'ont juste fait mourir de rire, surtout quand on sait qui est le véritable SUPERIOR SPIDER-MAN.

Allez, le seul bémol c'est la partie graphique de la partie rétro. En "effet, je trouve que Scott Koblish n'est pas J.H WILLIAMS et qu'il ne parvient pas à donner un "style 80" à son histoire, en allant parfois un peu trop dans l'exagération ou dans la surenchère.
Après, les cinq épisodes qui suivent sont signés Mike Hawthorne, dont le nom me dit quelque chose mais pas plus que ça est qui livre une excellente prestation. C'est peut-être un peu moins excellent que Tony Moore mais le dessinateur fait véritablement le job sans aucune faute majeure. C'est un dessin solide, pas du tout m'as-tu-vu et qui se met intégralement au service de l'histoire.

En clair, nous avons ici un excellent volume, un truc absolument maîtrisé de bout en bout et beaucoup moins stupide que ce qu'il n'y paraît. En fait, c'est une histoire de Deadpool qui arrive à réconcilier les gars qui ont une sainte horreur de ce qu'il est arrivé au Deadpool de Nicieza et Kelly et les lecteurs plus basiques qui veulent des blagues et des trucs qui explosent.
Sacré tour de force. Personne ne sera déçu.
peut-être un peu gentil mais bon, pour un comics Deadpool, ca mérite bien une légère valorisation.


EARTH 2 vol 2 : SECRETS ET ORIGINES

Contient les numéros 9-16 de la série EARTH 2 (2012) ainsi que l'ANNUAL 1
(Robinson / Scott-Cinar-Cafu)
Le pitch :
Les héros de EARTH 2 sont chacun dans leur coin, les uns faisant des recherches sur leurs origines, les autres découvrant le nouveau Docteur Fate tandis qu'un troisième groupe se prépare à la guerre contre un allié de Darkseid qui est devenu le dictateur d'un pays.

Le premier volume ne m'avait pas emballé, loin de là mais j'avais assez confiance en James Robinson, un des grands connaisseurs du Golden Age, pour enfin pousser un peu ses concepts bateaux et génériques, leur donner un peu de saveur. J'ai eu tort.

En effet, ce deuxième tome est dans la ligne directe du premier, à savoir des intrigues qui tombent complètement à plat et sans aucun intérêt (HAWKGIRL passe sept épisodes à chercher on ne sait quoi) et surtout un manque de caractérisation absolument catastrophique. On se fout royalement des personnages et de leurs origines, c'est nul et mal fait. De plus, Robinson a l'idée d'introduire un casting assez nombreux dont il ne fait absolument rien mais qui de plus ralentit les intrigues principales qui sont déjà très faibles. Sincèrement, à un moment BIG BARDA et MISTER MIRACLE apparaissent au détour d'une page comme ça, on ne les a jamais vus mais on nous dit qu'ils sont très importants. Idem pour HOLT qui ne sert à rien dans ce volume alors que son arrivée était présentée comme un évènement important. Ca me rappelle vraiment les comics IMAGE de LIEFELD, SILVESTRI ou LEE ou les personnages d'un groupe étaient introduits à la truelle, comme ça au détour d'une page C'est vraiment effroyable, surtout de la part du gars qui a fait STARMAN (bon, il a fait aussi CRY FOR JUSTICE).
On s'empêtre donc dans des intrigues qui sont sans liens et qui se coupent sans arrêt, on introduit des dizaines de personnages pas développés et dont Robinson ne fait pas grand-chose (La nouveau Batman apparaît sur… quatre pages maximum dans tout le recueil).
Reste la partie graphique, le seul truc qui tient à peu près la route. J'ai plus apprécié Nicola Scott sur ce recueil que sur la partie précédente, et Cafu, Cinar sont des dessinateurs assez compétents pour faire passer la pilule.
Mais clairement, si histoire il y a, elle est extrêmement mal racontée.
Il suffit de lire l'arc sur Doctor Fate pour se rendre compte qu'on n'a même pas d'hommage à l'original, juste une modernisation sans âme.

Autant dire que c'est mon dernier volume, je ne vois absolument pas où Robinson veut en venir, et je crois que lui non plus. Multiplication des intrigues, introduction de personnages dont on ne fait rien, grosses scènes de baston, très peu de caractérisation, des problèmes de rythme, un petit peu de gore. Franchement, j'ai pris autant de plaisir à lire ce EARTH 2 que ce que j'avais pris plaisir à l'époque à lire… BRIGADE de LIEFELD. C'est juste mieux dessiné.

Passez votre chemin, on vous aura prévenu. Heureusement que Robinson fait du bon boulot sur FF, parce que sinon je pense que j'aurais dit qu'il était perdu pour la cause. Purée, c'est pas le mec qui a fait STARMAN qui a pu écrire ça, ou alors c'est juste pour se venger du New 52. Sérieux si vous comparez ce EARTH 2 à ALL STAR SQUADRON ou INIFNITY INC, ca pique !!!!

juste pour les dessins.

MS. MARVEL Vol 2 : GENERATION WHY

Contient les numéros 6-11 de la série MS. MARVEL (2014)
(G Wilson Willow/ Jacob Wyatt-Adrian Alphona )
Le pitch :
Kamala va dans ce recueil affronter sa nemesis, à savoir le fameux Inventor tout en prenant conscience de sa nature inhumaine. Elle va même avoir droit à un nouvel allié à quatre pattes tout en croisant son chemin avec celui de Wolverine.
Bon, concrètement, j'ai un petit souci avec MS MARVEL, disons que je serais un peu moins dithyrambique que pas mal de monde, car si cette série a beaucoup de qualités, il reste quand même pas mal de défauts.
Les points forts : la caractérisation de Wilson Willow sur Kamala et sa relation avec ses parents, ses amis et tout ce qui concerne sa culture. C'est vraiment délicatement amené et finement restitué. On est très loin d'un comics "communautaire" (dans le bon sens du terme) comme il a pu être vendu au tout départ. La religion de Kamala n'est pas la centre de l'histoire, c'est juste un arrière-plan qui donne vraiment un éclairage intéressant car quasiment jamais fait jusqu'à aujourd'hui.
Il y a clairement quelque chose de Peter Parker des années 2010 dans cette Kamala et tout ce qui la touche est une réussite, comme l'intégration d'un membre canin de la famille royale inhumaine dans l'histoire.
Après ce sont à mon sens les intrigues qui pêchent. En effet, dès qu'on rentre un peu plus dans le contexte "super-héroïque" (ce que cette série EST, il ne faut pas l'oublier), cela donne de moins bonnes choses. Les menaces sont un peu trop légères et du coup, elles sont assez redondantes avec le reste, et n'apportent pas un relief supplémentaire à la série. The inventor est un méchant assez faible et concrètement, le team up avec Wolverine est assez bateau, tout comme son passage à ATTILAN (ou NEW ATTILAN, je ne sais plus).
Donc oui, c'est original, frais, léger, la scénariste a créé un personnage en or qui peut durer pendant des années, ce qui n'est pas un mince exploit de nos jours mais la série pêche un peu par la légèreté de ses intrigues.
Niveau dessins, les deux premiers épisodes sont réalisés par Jacob Wyatt (que je ne connais pas) et qui possède un bon petit coup de crayon, même si parfois on sent qu'il a un peu de mal avec les déformations dues aux pouvoirs de l'héroïne. Il a aussi parfois un peu tendance à partir dans des exagérations manga qui sortent un peu de l'histoire. Mais cela reste très bien.
La suite est signée Alphona, avec son nouveau style vraiment différent de ce qu'il a réalisé sur Runaways. Là aussi, même si effectivement il y a beaucoup de qualités, je ne suis pas aussi unanime que certains. Disons que la profusion de détails, l'originalité, la volonté de proposer quelque chose de fun, de léger est absolument indéniable et se prête parfaitement au ton de l'histoire. C'est réussi sans aucune ambigüité. En revanche, question lisibilité, j'ai quand même un peu de mal. J'ai du mal à comprendre parfois ce qui se passe dans l'histoire, j'ai du mal à suivre l'action et aussi du mal avec certaines exagérations dues au style du dessinateur.
Bon voilà, MS MARVEL est quand même une bonne série, peut-être pas aussi exceptionnelle qu'on veut bien le dire, mais qui propose des choses originales et surtout une caractérisation parfaite. Dommage que le contenu des histoires soit encore un peu léger.

Je serai bien sûr là pour la suite. Cela reste tout de même une série d'une très grande qualité.

et demi.

THE PICTURE OF DORIAN GRAY

Contient les numéros 1-6 de la mini-série THE PICTURE OF DORIAN GRAY (2008)
(Oscar Wilde-Roy Thomas / Sebastian Fiumara)
Le pitch :
Lorsqu'on réalise de lui un portrait en grandeur nature, le jeune Dorian Gray se dit qu'il donnerait son âme pour conserver sa jeunesse et faire en sorte que ce soit le tableau qui vieillisse à sa place. Son vœu va mystérieusement être exaucé, conduisant le jeune homme orgueilleux et vaniteux à une vie beaucoup plus mouvementée que prévu.

Ce PICTURE OF DORIAN GRAY fait partie des MARVEL ILLUSTRATED, des bandes dessinées qui se proposaient d'adapter des romans classiques de la littérature. J'emploie le passé ici puisqu'on a eu droit globalement à une demi-douzaine de séries avant que la ligne ne tombe dans l'oubli (on retiendra à la rigueur l'ODYSSEE par Thomas et Greg Tocchini mais surtout THE WONDERFUL WIZARD OF OZ, par Shanower et Young).
La majorité des adaptations sont signées Roy Thomas, un expert dans le genre puisqu'il a, entre autres, passé une partie de son existence à adapter du Robert E. Howard pour Conan.
Le choix de DORIAN GRAY me semble assez bizarre. En effet, je dois vous avouer que je n'ai jamais lu le roman d'OSCAR WILDE mais que je connaissais assez bien l'histoire et que cela me semblait assez difficile d'adapter cela en bande dessinée, surtout par rapport au manque d'action.
Première remarque : Thomas reprend carrément des morceaux du livre, on est donc totalement plongé dans le style d'écriture de WILDE, ce qui peut parfois gêner par rapport à la mise en images. Disons qu'on a l'impression qu'il y a un truc qui cloche. De plus, DORIAN GRAY est quand même un roman qui me semble plutôt subversif et assez cru, et vouloir l'adapter pour un public "jeune" me semblait une idée assez foireuse. Et en effet, même si certains passages ne sont pas supprimés et que Thomas respecte à la lettre le roman, la plus grande partie de la déchéance de GRAY me semble assez éludée voire complètement aseptisée. C'est un peu dommage et c'est ce que l'on pouvait craindre. En fait, ce PICTURE OF DORIAN GRAY suit en tout point l'histoire du roman, dans ses moindres détails, sauf en ce qui concerne la déchéance et la partie déviante du texte. Par exemple Thomas porte toute l'attention du lecteur sur le meurtre, alors qu'il s'y passe bien d'autres choses (enfin, je crois).
Du coup, cela enlève un peu tout le souffre et le fiel de cette histoire, ce qui est, à mon sens, l'un des intérêts majeurs du roman. C'est un peu dommage, peut-être que de le publier dans une version indé et non soumise à la l'adage "pour jeune lecteur" aurait permis plus de choses aux auteurs.
En fait, et c'est assez paradoxal, c'est l'âme du roman qui manque dans cette adaptation.

Un bon point en revanche pour les dessins, signés SEBASTIAN FIUMARA et qui livre une prestation de haut vol. C'est beau, c'est bien dessiné et on sent vraiment que le dessinateur tenait son sujet à cœur. Le format DIGEST n'est pas un souci pour la beauté des planches, et des couvertures signées GARLD PAREL.
Malheureusement, si les dessins sont d'une grande qualité, le tout se révèle un peu insuffisant. Le travail d'adaptation est honnête, mais à mon sens pas assez poussé.


et demi
Une adaptation qui manque d'âme


Citation:
Posté par à venir
FANTASTIC FOUR, ARCHER and ARMSTRONG (la suite), SPIDER-MAN OMNIBUS, DEADPOOL, BATMAN ETERNAL ;GHOST RIDER CLASSIC, THE NAMES, AVENGERS ACADEMY et plein d'autres surprises
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 29/09/2015, 05h56
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Sur Milestone, ma série préférée reste Hardware, qui joue les clichés des anti-héros des années 90 avec son personnage mi-Iron Man, mi-Steel.
Pour une série Terre 2, difficile d'égaler l'érudit Roy Thomas
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 29/09/2015, 08h18
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 838
doop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdock
je vais m'y pencher sur hardware
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 29/09/2015, 10h11
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Pour la suite en TPB, cela risque d'être chaud avec Worlds collide qui arrive et met en scène un crossover avec les séries Superman de l'époque, et est une sorte de spin off de Fall of Metropolis (la destruction de la ville générant une espèce de pont entre les deux univers)
Pour les autres séries Milestone, j'ai bien aimé Blood Syndicate, et la série Static est également une bonne surprise (notamment une fusillade de rue choquante dans sa violence). J'ai surtout eu du mal avec Shadow Syndicate (Illuminati avant l'heure) et Wise Son (un perso à la Hudlin)

J'oubliais de le préciser dans le premier message, mais merci encore pour ces infatigables critiques !
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 29/09/2015, 11h39
Avatar de Achille Talon
Achille Talon Achille Talon est déconnecté
Nanti social...
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: Hic et nunc...
Messages: 18 119
Achille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule BoyAchille Talon mange des frites avec Moule Boy
Autant je suis d'accord sur la choupinette Miss Marvel, autant je te trouve dur sur Earth 2 :

Oui, c'est un peu déstructuré, et il y a de nombreuses pièces de puzzle qui se baladent, mais j'ai encore confiance pour un grand tableau d'ensemble final. Après, il ne faudrait pas que ça prenne non plus 6 volumes. Je trouve aussi des caractérisations des personnages pas si faibles, il y a des pistes de lancées et des situations qui révèlent bien les caractères, je trouve...

J'irai jusqu'à un

(la banane valant un demi-brocoli, nous sommes bien d'accord)
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 29/09/2015, 12h00
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 28 131
arrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chose
Citation:
Posté par Halnawulf
Voir le message
Je trouve aussi des caractérisations des personnages pas si faibles, il y a des pistes de lancées et des situations qui révèlent bien les caractères, je trouve...
Tom Taylor qui prend la suite de Robinson ne reprend pas toute les intrigues lancées (mais il fait quand même du bon travail). Il aurait fallu que Robinson continue car sur la durée cela aurait pu donner une toile d'ensemble très sympa.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 29/09/2015, 20h59
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 579
Man-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule BoyMan-Thing mange des frites avec Moule Boy
Faut vraiment que je me mette au Deadpool de Kelly un jour prochain.
Celui de Duggan et Posehn est si bon que ça m'a converti à un perso pour lequel je n'avais pas d'affinités au départ.
Tu va voir, ça s'améliore à chaque arc!!!

Merci pour ces chroniques en tout cas.
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 20/04/17 : Harley 18, Secret empire 0, Cap 16, Doc Strange 19, Pupu 11 et Chulk 18
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 30/09/2015, 11h09
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 47 031
gillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme BatmangillesC est futé comme Batman
Ah, si le Deadpool de Kelly avait été bien dessiné... ça serait un quasi-chef d'oeuvre.
(non non, McGuinness était très très jeune.)
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 30/09/2015, 11h34
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
J'aimais bien le combo Nicieza/Madureira. Mais n'est-ce pas à McDaniel qu'on doit des cases mémorables comme Rochambeau ou Shoryuken ?
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 30/09/2015, 13h22
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 838
doop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdock
C'est vrai que le Deadpool, y'aurait eu un desinateur de feu su rle run de Kelly, c'aurait été énorme, parce que Walter mc daniel, un jeune mcGuiness ou Bernard Chiang, ca fait beaucoup moins rêver que... allez... ne serait-ce qu'un un Mike mckone de l'époque, voire (pourquoi pas) un Churchill vintage ou un Leo Kirk!!!
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 30/09/2015, 13h29
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 28 131
arrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chose
Citation:
Posté par doop
Voir le message
C'est vrai que le Deadpool, y'aurait eu un desinateur de feu su rle run de Kelly, c'aurait été énorme, parce que Walter mc daniel, un jeune mcGuiness ou Bernard Chiang, ca fait beaucoup moins rêver que... allez... ne serait-ce qu'un un Mike mckone de l'époque, voire (pourquoi pas) un Churchill vintage ou un Leo Kirk!!!
Churchill s'est déjà essayé sur le personnage sur la LS de Waid (juste avant la on going de Kelly) et ce n'était pas gégé. Je garde un bon souvenir de Ed McGuiness (lu à nouveau il y a quelques mois), son trait était très épuré, avec peu de détails, tourné vers ce que certains ont appelé la vague manga mais il y avait du peps et c'était très lisible.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 30/09/2015, 13h39
Avatar de mellencamp
mellencamp mellencamp est connecté maintenant
Personal Jesus
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Marseille
Messages: 6 270
mellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frostmellencamp se tape Emma Frost
Le Churchill de cette époque était un peu trop "dents serrées" pour l'humour du personnage. D'ailleurs je n'ai quasiment aucun souvenir de cette mini comparé à la première.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 30/09/2015, 13h43
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Churchill s'est déjà essayé sur le personnage sur la LS de Waid (juste avant la on going de Kelly) et ce n'était pas gégé. Je garde un bon souvenir de Ed McGuiness (lu à nouveau il y a quelques mois), son trait était très épuré, avec peu de détails, tourné vers ce que certains ont appelé la vague manga mais il y avait du peps et c'était très lisible.
Churchill était en alternance avec Lashley, l'allez-retour entre les deux styles piquait un peu les yeux
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 06/10/2015, 21h21
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 838
doop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdockdoop vend des journaux à Matt Murdock
Ca arrive, je suis à la bourre because deadly class, j'essaye de poster pour jeudi, sinon ce sera samedi !!!!!
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 06/10/2015, 22h38
Avatar de Nopoman
Nopoman Nopoman est déconnecté
Reviendu
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Somewhere over the rainbow
Messages: 2 620
Nopoman soigne les hemorroides du Docteur StrangeNopoman soigne les hemorroides du Docteur StrangeNopoman soigne les hemorroides du Docteur StrangeNopoman soigne les hemorroides du Docteur StrangeNopoman soigne les hemorroides du Docteur StrangeNopoman soigne les hemorroides du Docteur Strange
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Tom Taylor qui prend la suite de Robinson ne reprend pas toute les intrigues lancées (mais il fait quand même du bon travail). Il aurait fallu que Robinson continue car sur la durée cela aurait pu donner une toile d'ensemble très sympa.
J'ai vachement plus apprécié ce qu'à fait Taylor en quelques numéro que tout le run de Robinson. En plus bonjour l'exploit de reprendre après Robinson. Dans le genre "Je me casse j'en ai plus rien à f***re alors je pète un câble, bonne chance au suivant", Robinson se pose là.

Taylor selon moi rend l'histoire plus aéré en laissant la place à des silences (ce qui pour moi compte énormément dans le medium), tout en gardant un rythme soutenu de l'intrigue avec des rebondissements efficaces.

Mais on m'a dit que ça se gâtait après...
__________________

Plop, les strips

Space on Earth
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Critiques Doopiennes 220 : Star Wars, Deadpool, Wicked + Divine, Wolverines, Teen T doop Critiques VO et VF des forumers 19 10/09/2015 13h07
Critiques Doopiennes 207-le retour-: Star Wars, Ms Marvel, Trees etc etc etc doop Critiques VO et VF des forumers 20 07/05/2015 22h52
critiques Doopiennes 206: Green team,X-Files,Avengers,Hellblazer,Deadpool, Q&Woody doop Critiques VO et VF des forumers 30 03/05/2015 12h39
Critiques Doopiennes 188 : les trois revues MARVEL NOW VF + VALIANT ! C'est NOW ! doop Critiques VO et VF des forumers 24 15/07/2013 20h04
Critiques doopiennes de l'été (1/2) , plus de quinze critiques et sans spoiler ! doop Critiques VO et VF des forumers 16 16/07/2010 18h34


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h01.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !