Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 12/11/2015, 13h27
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 28 131
arrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chose
Le Wolverine de Rucka n'est même pas cité

Pour celui de Millar (tu es limite maso tu as ces deux passages) j'aurai préféré voir uniquement Wolverine #32 avec Kaare Andrew au dessin.

J'ai un bon souvenir de Logan: Path of the Warlord dessiné par Jean-Paul LEON. Claremont a écrit de très bons récits dans Uncanny X-Men où Wolverine a le rôle principal (Uncanny X-Men #172-173 par exemple) ...

Citation:
Posté par JB
A préciser, pour les histoires qui ne sont plus disponibles : PaD, Sam Kieth et leurs saucisses étaient également en back-up des revues X-Men de Semic, il me semble ; possession est paru en Top BD ou RCM
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Je continue de dépoussiérer ma bibliothèque.

RCM 37 : POSSESSION par Alan Davis et Paul Neary
Marvel Graphic Novel 65 : Wolverine - Bloodlust



Je me rappelle avoir râlé comme un veau à l'époque de sa publication car le prix du RCM était resté inchangé à savoir 24F pour seulement 48 pages de BD. Et bien à la relecture je peux dire que cela les vaut largement et que je suis content d'avoir cela à la maison.
J'avais rapproché cela à l'époque du second passage de Alan Davis sur Excalibur à cause du plan spirituel de Alshra. Bon rien à voir sauf que l'anglais était quand même dans une forme olympique. Ce court récit est assez dense et laisse place à la férocité de Logan contrebalancée par les valeurs portées par le peuple des Neuris lié aux forces de la Terre. Davis devait être attiré par ce concept qu'il utilisa également à l'époque pour Feron mais aussi Megan toujours dans Excalibur.
Dans cette course poursuite on sens que Alan Davis a les coudées franches car une famille est massacrée ainsi que certains habitants du Yukon et cette fois ci le lecteur peut à la fois voir et presque ressentir l'horreur de la situation comme Logan.
Mais le gros plus de ce GN se sont les dessins de Alan Davis qui sont tout simplement magnifique avec un Paul Neary superbe à l'encrage et surtout des couleurs de Bernie Jaye qui subliment le tout, nous faisant bien comprendre que nous sommes dans un récit d'exception. Les affrontements de Logan avec la horde des Neuris sont violents et expressifs graphiquement. Il en est de même pour les origines des Neuris ou le passage dans leur monde astral qui sont de toute beauté. Davis a situé son récit dans le Yukon et du coup on a le droit à de beaux paysages enneigés, tous de nuit sauf la planche finale avec le lever du soleil.
Je ne suis pas sur que Logan a trouvé la paix à la fin du récit mais moi en tout cas j'ai passé un bon moment de relecture sur un personnage très bien traité.
Citation:
Posté par JB
Encore merci de nous faire partager tes lectures (et de ne pas citer les épisodes qui voient Wolvie affronter Tiger Shark aux côtés de La Bandera pendant qu'une nonne doit coucher avec notre héros dans les vapes pour le guérir - je crois)
Byrne/Janson what else ah si le scénario de Archie Goodwin qui est loin d'être mauvais. tu sais bien mon cherJB que je serais toujours là pour rappeler ces excellents moments.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 12/11/2015, 13h58
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 609
Eddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
Ah tiens§ oui le run de Rucka... J'ai lu une interview de Rucka, qui disait que sur Wolverine, il y avait que deux ou trois histoires à raconter que le perso n'était pas terrible... Devant tant de motivation, j'ai pas lu son run... (il n'a pas du avoir un très bon souvenir de son passage à Marvel puisqu'il avait dit peu ou prou la même chose d'Elektra, et qu'il avait surtout écrit Dakota sur DD parce que bon Matt, on avait déjà tout dit)
Le run de Aaron aussi est quasi absent... J'avais lâché l'affaire sur le perso...
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 12/11/2015, 16h34
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 609
Eddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
Voilà donc mes petits chouchous, les X-MEN
Mais comment faireun top 10 ... Chris Claremont, l'amiral du navire X, pendant seize ans en a fait un gigantesque soap, que ses remplaçants ont continué. Il est donc parfois difficile d'extraire 10 runs ou arches narratives auto-conclusives pouvant être lues à part. Des sommets il y en a eu certes, alors je vais les reprendre par ordre chronologiques. J'espère ainsi être pédagogique pour voudrait tenter l'avenure mutante sans rien en connaître à cette heure...
1- The Dark Phoenix Saga par Chris Claremont et John Byrne




LA saga qui donné ses lettres de noblesse aux mutants de Marvel. Pourtant il ne s'agit pas de métaphore politique, non non loin de là! L'idée fut de donner des pouvoirs gigantesque à Jean Grey la jeune télépathe timorée. Tout part de là: Ces pouvoirs sont difficiles à contrôler et elle a besoin de toute son energie pour ne pas craquer...Mais lorsque d'autres mutants bien moins attentionnés que son mentor et professeur Xavier cherchent à la manipuler, ils ignorent qu'ils vont déchaîner une puissance telle, qu'il faudra un tribunal cosmique pour décanter l'affaire. Profondément humains, adultes les personnages atteignent des sommets dans cette saga épique jusqu'ici inégalée. Action, Psychologie et sentiments font un ici un formidable mariage. Première apparition de Kitty Pryde, d'Emma Frost et du Club des damnés. Les sous intrigues de Claremont explosent littéralement. Dispo dans l'intégrale 1980
2- Days of the Future Past Par Chris Claremont et John Byrne


L'autre pièce maîtresse qui a fait qu'on parle encore aujourd'hui de la période Claremont/Byrne avec des larmes dans les yeux. Un voyage dans le temps dans la tradition du Docteur who avec une anticipation très sombre de l'avenir Mutant. On est presque dans V-pour Vendetta. Dans le présent le sénateur Kelly est prêt à faire naître les premières lois de fichage des mutants. Dans le futur, ce qui reste des X-men combat avec la rage du désespoir. Immense et crépusculaire, ce tome aurait donné l'idée à Cameron pour son fameux Termminator. Quoi qu'il en soit, parmi toutes les versions alternatives des X-men, celle -ci fût la première, la meilleure et la plus ambitieuse. Une vraie grosse BD de SF. Dispo dans l'intégrale 1981
3- The Brood Saga Par Chris Claremont, Dave Cockrum et Paul Smith

























Il serait vraiment injuste de ne pas parler de Dave Cockrum, dessinateur et designer de génie qui a créé graphiquement les X-men et les fameux StarJammers (corsaires de l'espace) qui occupent la majeure partie de ce tome. Son talent pour les univers bigarrés et funky éclaboussent ces planches merveilleuses. Il fait parti de ceux qui savent donner l'impression de décrire le cosmos de mémoire, comme s'ils revenaient eux-mêmes des étoiles. Ce Space-opera dans le sillage d'Edgar Rice Burroughs nous parle de ce peuple conquérant que sont les Broods qui kidnappent les X-men pour en faire la permière ligne de leurs nouvelle armée stellaire. Entre la cérémonie de mariage onirique, le combat d'un Wolvie inséminé malgré lui, les baleines de l'espace, on nage dans un pur délire jouissif qui a souvent été imité depuis, jamais égalé. Pour se souvenir avec émotion de l'héritage laissé par le regretté Cockrum. Dispo dans l'intégrale 1982
4- From The Ashes Par Chris Claremont et Paul Smith

























Jeune graphiste surdoué, Paul Smith vient se couler directement dans les pas de John Byrne. Claremont particulièrement inspiré, vient donner une intrigue pleine de double sens, de doute et de trouble. C'est une sorte de suite à la saga du Phénix. Madelyne Pryor surgit dans la vie de Scott Summers et semble liée à l'oiseau enflammé. Le mot réincarnation est sur toutes les lèvres et pourtant... Paralèllement Wolverine semble changer de vie au Japon et emmène la jeune Malicia dans une périple dangereux où elle devra prouver sa loyauté. Comme d'hab' chez le scénariste, tout est lié. La meilleure période, point. Dispo dans l'intégrale 1983
5- God loves, Man Kills par Chris Claremont et Brent Anderson


Format graphic Novel idéal pour débuter et lire une histoire intemporelle des X-men. Un prédicateur fou lance une vendetta contre les enfanats de satan que sont les Mutants. Cette fois Claremont tord le cou aux alliances habituelles et règle ses comptes sans concession avec la bigoterie et le conservatisme aveugle quiqont les parents de l'intolérance. Si vous voulez lire l'oeuvre dans laquelle le "message des X-men" est la plus poignante, jetez vous sur ce livre, vrai remède contre l'obscurantisme. D'aucun dirait que cette bd a vieilli, ouais ... la tolérance aussi... Edité chez Panini.
6- Mutant Massacre Par Chris Claremont, Louise Simonson, Walt Simonson, John Romita Jr, Rick Leonardi, et Alan Davis




















Dans une bd qui parle de mutant, l'évolution est le maître mot. Pour Claremont les personnages aussi se doivent d'évoluer. Ainsi il ne recule pas à casser ses jouets de façon drastique. Cette fois la chasse est ouverte, on tire sur les mutants comme à la foire aux pigeons. Aucun porteur d'uniforme X n'est à l'abri. sobre, Claremont sait se montrer saignant dans cette saga qui a eu des repercussions sur du très long terme. Les héros auront du mal à s'en remettre... (dispo intégrale 1986 2)




7- Fall Of the Mutants Par Chris Claremont et Mark Silvestri









..Tellement de mal d'ailleurs, qu'il entreront dans une clandestinité pour mieux préparer leur revanche. A l'eur insu, ils sont les jouets d'une puissance mystique bien décidée à réduire la réalité à néant pour provoquer une collision de sa dimension où elle est exilée et de la nôtre si vulnérable. Ce sera donc aux moutons noirs de l'humanité de sauver la planète,même si cela signifie leur sacrifice. Toujours à l'aise, le père Chris parvient à jongler avec la dimension social, l'aspect dramatique et le fantastique pur jus dans une marinade d'action enlevée où chacun a son rôle. Le dernier sommet artistique de la saga. Dispo dans l'intégrale 1988 (1)
8- Mutant Genesis Par Jim Lee, Chris Claremont et John Byrne


Impossible de faire l'impasse sur les épisodes qui ont battu tous les records de ventes pour des décennies. Plusieurs millions se sont écoulés de par le monde même selon les estimations les plus raisonnables. La raison de cet engouement ? Jim Lee, l'artiste qui a fait le standard des comics des années 90. Un dessin qualifié d'hyper réaliste où tous les persos sont passés chez le chirurgien plastique et la salle de muscu. Sinon, c'est le retour triomphal de Magnéto tout en charisme, en stéroïdes et dents blanches. C'est également le chant du cygne de Claremont qui livre donc une histoire de complot sur l'astéroïde M, base du maître du magnétisme. Planches superbes, action rondement menée. La suite est un délire sur Wolvie et son passé avec des dialogues de Byrne. Un volume reprend cette saga en Best of Marvel chez Panini.
9- The Age of Apocalypse par Scott Lobdell, Fabian Nicieza, Larry Hama, warren Ellis, Andy Kubert, Joe Madureira, Chris Bachalo et Adam Kubert.


Les héritiers de Claremont ont fort à faire avec un univers très vaste aux tenants et aoutissants tentaculaires. Ils ont bien conscience qu'il faut secouer le cocotier dans un sens inattendu. The age of Apocalypse est le soubresaut d'un bête qui ronronne. Quelqu'un a tué Charles Xvier,f ondateur des X-men dans sa jeunesse, réécrivant toute la réalité depuis cet instant. C'est donc Magneto (Serge) qui reprendra son message. Rarement on est allé aussi loin dans la remise en question d'un univers. Les repères sautent comme des bouchons de champagnes. c'est l'occasion de lire qu'aurait pu donner le concept des mutants avec une tout autre donne. Rafraichissante, violente et très noire, cette adaptation représente sans doute l'alternative la meilleure de cette décennie si décriée aujourd'hui. Panini republie la saga pas chère en ce moment.
10- The Astonishing X-Men par Joss Whedon et John Cassaday


Après de longues années de creux artistique, Joss Whedon fait le jeu des fans en respectant ce qui a été écrit avant lui. Il parvient donc à faire le grand écart entre l'hommage vibrant à Claremont et l'apport punk de Grant Morrisson. Avec beaucoup d'humour, d'intelligence et de sincérité, il s'attelle à appronfondir certains personnages comme Emma Frost et Kitty Pryde. Il rend le lustre à d'autres (Cyclope, le Fauve) et ose des pistes de scénario inédites. Il joue même avec les attentes du lecteur tout en maitrisant l'art du Cliffhanger comme personne. On retrouve la magie et le sentiment d'être gâté. John Cassaday offre son graphisme épuré et aérien comme une sorte de clin d'oeil à Paul Smith. C'est merveilleux. Dispo en deux tomes Deluxe chez Panini et bien tpot en collection ICONS identiques (si ce n'est le prix-sic!-).


Liste subsidiaire:

11- Ultimate X-men: The Man of Tomorrow par Mark Millar, Adam Kubert et Andy Kubert.
une vision paralèlle et moderne des X-Men très résussi eau début. le tout baignant dansune atmosphère cinématographique qui dépote
12- X-cutionner's Song par Fabian Nicieza, Scott Lobdell, Peter David, Brandon Peterson, Andy Kubert, Greg Capullo et Jae Lee.
Crossover typique des années 90. Celui ci est celui dont le rythme est le plus soutenu avec en prime un dénouement à la fois humain et dramatique.
13- E for Extinction/Imperial par Grant Morrisson, Frank Quitely, Ethan Van Sciver et Igor Kordey
Le "What if... "qui n'est pas un "What if...." Grant Morrisson modernise tout à la truelle à base de répliques cyniques .Néanmoins l'arc sur cassandra Nova fonctionne bien.
1 4- X-Men The End par Chris Claremont et Sean Chen
A considérer comme le testament de Claremont qui délivre une dernière fois son message humaniste et pacifique tout en tentant de conclure 200 intrigues en même temps.
15- Lifedeath par Chris Claremont et Barry Windsor Smith
Claque visuelle et emotionnelle.
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 12/11/2015, 16h50
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 28 131
arrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chose
sur le sujet des X-Men et je peux déplacer ton message si tu le souhaites (?), il y a déjà un thread d'ouvert :

vos dix histoires x-men préférées
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 12/11/2015, 16h53
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Merci encore pour ces listes
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 12/11/2015, 17h00
Avatar de archerhawke
archerhawke archerhawke est déconnecté
.
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2007
Messages: 2 017
archerhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ararcherhawke a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
il était bien caché ce topic, je n'aurais jamais eu l'idée de le chercher. Il faudrait un thread récapitulatif de ce genre de topic. Où ajouter lien dans le premier post du topic des indispensables Marvel.
__________________
les boobs c'est la vie !!
Ma Wishlist Comics
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 12/11/2015, 17h45
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Citation:
Posté par Eddy Vanleffe
Voir le message
Dis-moi JB, il y abeaucoup de fans de JB qui en lu moins que toi dis-donc...
A cause de toi, je viens de vérifier : j'ai plus de singles écrits par Byrne dans ma collection que par Nicieza ou DeMatteis. Je me sens très déprimé maintenant
Pour revenir sur le sujet, en plus de ma liste, à la relecture, j'aurais probablement recasé Joe Casey et son X-Corps
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 13/11/2015, 10h01
galactica+ galactica+ est déconnecté
Super Héros galactique
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 638
galactica+ est une petite crotte de super héros pourri
Pour le top de wolverine, j'aurai rajouté insane in the brain d'Aaron/Paquette.

Pour les x-men, j'ai un faible pour le diptyque de leus aventures liées à Asgard: mini X-men/alpha flight + Annuals avec New mutants en 1995.

Et bien sûr, il manque Wolverine & the x-men d'Aaron & Bachalo (le premier arc surtout).
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 16/11/2015, 16h07
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 609
Eddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
Voici un nouveau TOP 10 sur les FANTASTIC FOUR.
J'ai hésité à poster aujurd'hui...
Mais il faut aussi un peu respirer en ces jours pesants.





Certaines séries comportent l'empreinte indélibile de certains auteurs. Ici ce sont Les créateurs initiaux Stan Lee et Jack Kirby qui ont su insuffler une pléïade de concepts innovants, barrés et visuellements totalement faits pour la Bd. C'est d'ailleurs un peu pour ça que cela soit si casse-gueule à rendre au cinéma. Druillet, Moebius, Caza, Corben ou encore Simon Bisley ont créé de la BD et rien d'autre. Le reste n'est qu'illusoire. John Byrne a sur rendre sa noblesse à cette équipe tout en allant encore plus loin dans un intérressant jeu de miroirs. Leurs passages éclipsent de loin tous les autres périodes aussi bonnes soient-elles. Beaucoup de ces histoires ne sont carrément pas disponibles en France, la série étant littéralement boudée par Panini. Tout au plus quelques intégrales retracent les débuts, le reste est épuisé et le run de Byrne carrément boudé au profit de bouquins plus récents et totalement insipides.

1- The Power and the Peril (57-60) by Stan Lee et Jack Kirby (intégrale 1967)



Ce qui caractérisera toujours les Quatre Fantastiques, ce sont ces sempiternels affrontements entre eux, la famille unie et L'infâme Docteur Fatalis qui dans son orgeuil est prêt à tout pour enfin battre son rival de toujours, Reed Richards. Un éternel duel Karpov/Kasparov en quelque sorte mais avec de la SF autour. Ici Fatalis vole un pouvoir inouï à un alien. Grisé, il en fera un peu n'importe quoi, jusqu'à l'inéxorable chute. Naïf mais 100% efficace. La pièce maitresse du genre.

2- The Battle of Tyros the Terrible (258-260) By John Byrne


Rien ne se perd, rien ne se crée. John le barbu donnera un suite hallucinante à la saga du dessus. Fatalis cette fois, synthétise le dit pouvoir cosmique, mais comme il est devenu méfiant, il le fera tester sur un autre adversaire des Fantastiques. Héhé Malinx...le Linx. Evidemment, ce nouvel arrivé a son propre agenda et le tout terminera sur un combat apocalyptique sur le parking d'un hypermarché. Byrne est un dieu du dessin. Prosternez-vous mécréants. No one Equals Doctor Byrne !!!

3- The coming of Galactus (48-50) by Stan Lee et Jack Kirby (intégrale 1966)


Lorsque Jack "The King" dessina Galactus et sa mouche apprivoisée, le Surfer d'argent, il fit avancer l'illustration de Science-fiction d'un bond. Et ce n'est que l'une des nombreuses trouvailles d'un bestiaire incroyablement impressionnant. Tout en zigs-zags et en dents mal plantées, ils présentent également des casques à cheval entre le heaume viking et celui d'un cycliste actuel. Les textures brillantes s'inventent devant nos yeux. L'espace n'est pas noir, il explose constamment irradiant les pages d'une énergie colossale. Dans cette débauche de lumière et sur un scénario digne de la Quatrième dimension, Galactus vient sur terre. Il vient vous manger!

4- The Trial of Reed Richards (261-262) by John Byrne


Mais ne négligeons pas le rôle cosmique qu'à Galactus. Il est au delà du bien et du mal et ne saurait être condamné tel l'Ouragan attaquant les côtes de Floride. Si bien qu'empli de mansuétude, Reed décide de l'épargner, fidèle au caractère sacré que peut avoir la vie, il se retrouve à répondre de ses actes devant un tribunal cosmique dirigée par l'empire Shi'ar. Assistez au procès le plus spéctaculaire du cosmos. Galactus, Le gardien, les skrulls, Odin et même Eternité viennent témoigner. Pourront-ils éviter un nouvel Outreaux ?

5- Fantastic Four The power and the Pride (84-87) Par Stan Lee et Jack Kirby (intégrale 1969)


Fatalis est un Tyran, il en est même l'archétype. Lee et Kirby empruntent évidemment à Hitler, mais aussi à Napoléon ou Néron. Oscillant entre le décadent amateur d'art, et de bonnes choses, et le despote fou homicide. Mégalomane, il profite d'une mission des Quatre fantastiques dans son pays pour les kidnapper, les priver de leurs pouvoirs et les faire prisonniers dans un village à peine inspiré de celui du Prisonnier. Il lance alors ses tout nouveaux Doombots à leurs trousses, quitte à massacrer ses propores citoyens. Il les a simplement oublié dans son délire. Kirby y fait des planches de fou furieux. L'intrigue quant à elle modélera le portrait de Fatalis jusquà aujourd'hui.

6- This Land is Mine (246-247) par John Byrne


Déstitué, Fatalis n'hésitera pas à appeler La famille fantastique pour l'aider à reconquérir son trône. Il ne se mouche pas dans le lait le zigue. Il fera même appel à leur sens de la justice pour ça. Se montrant sous un nouveau jour, il est plein d'amour pour son bon peuple de Syldavie...heu de Latvérie. Il adopte même des orphelins. Johnny Byrne ajoute donc de l'epaisseur au dictateur en lui ajoutant une certaine noblesse à ses gestes. Il y a désormais un homme derrière le masque. Les Fantastiques eux ont un rôle à la Tintin en rétablissant le Statu quo.

7- Fantastic Four 1-2-3-4 Par Grant Morrisson et Jae Lee


Une fois de plus, l'ennemi de toujours concocte un plan pour détruire nos amis Fantastiques, en les attaquant cette fois à leur faiblesse la plus criante: leurs liens familiaux. En effet Grant Morrisson pense que la première famille Marvel est la plus dysfonctionnelle qui soit. Il les sépare donc, le couple d'abord (facile) puis les amis de toujours mais au bout du compte Quel intellect est supérieur? Celui de Fatalis ou de Richards? Chut! chut! Ne soufflez pas! Le scénar basique de Momo s'éfface sous la pesanteur de son écriture qui telle la pluie salit tout avant de le laver. Les dialogues sont donc excellents. Mais ce qui ressort, ce sont les magnifiques planches de Jae Lee, sombres, dont les ombres cassées soulignent les cernes, les lèvres gercées et tous les tourments de héros fatigués. Les couleurs de Villarubia sont sublimes et si tous les comics avaient cette palette, on irait les lire dans les musées.

8- Fantastic Four annual 17 : Legacy par John Byrne



En ce temps là, Byrne aimait également les films d'horreur. Un village isolé produit du lait, que du lait. Les agriculteurs arrosent leurs plantations avec. De plus leur comportement semble de plus en plus étrange. Sharon qui a planté sa voiture sur la route à coté, ne peut ressortir de ce bled de tordus. Son allergie aux produits laitiers n'arrange pas le tableau. Ce que ces dingues ne savent pas, c'est que le pote à Sharon, c'est Johnny Storm La torche humaine des Quatre Fantastiques. Une atmosphère digne des films de Carpenter pour un thriller super-héroïque. Magistral !!!


9- Unthinkable (vol3 67-70/vol1 500) Par Mark Waid et Mike Wieringo


Fatalis n'est jamais à bout d'idées, il a fini par réaliser que du point de vue scientifique, il ne surpassera jamais Reed. Soit ! Mais Le bon Docteur n'est seulement laborantin, il est aussi sorcier, presque aussi puissant que Docteur Strange (Cherchez pas, c'est le gros bill en magie à Marvel). Grâce à ce nouveau stratagème, il va pouvoir prendre au dépourvu totalement le quatuor et prendra comme ancrage leur nouvelle petite fille Valéria. Une fois quue les Fantastiques sont piégés en Enfer, il leurs lancent des défis supposés être impossibles. Erreur grave car une fois encore son arrogance sera sa perte. Mais cette fois-ci le perdant n'est peut-être pas celui qu'on croit....
Magie noire, vice sans précédent, Fatalis agit dans l'urgence et ne fait pas de quartier. Le mégalomane tordu, mais noble de Byrne fait place à un Hannibal Lecter qui a trop lu le Necronomicon.


10-I am Doctor Doom (vol3 24-32) par Chris Claremont et Salvador Larocca


C'est une pitié que Chris Claremont n'ait pas pu rester au delà de ses quelques épisodes car la fin de son run promettait de bien belles choses. L'auteur a une vision très claire de la relation Reed Richards/Fatalis. Ils sont un peu les deux faces d'une même médaille. L'arrogance de l'un se nourissant de la suffisance du second. Sur ce constat, il brosse une histoire assez enlevée: Exilé depuis une dimension paralèlle, le tyran revient à la tête d'une armée. A l'issue de l'affrontement, Reed se retrouve enfermé dans l'armure de son rival, et pour garder le contrôle de ses dangereux alliés, endosse de rôle de Fatalis pour un temps... qui s'avère durer un peu trop longtemps. Prenant la tête de la Latvérie avec ses amis Fantastiques, pourra t-il être un meilleur Fatalis que l'original? Tandis que son épouse s'inquiète pour sa santé mentale, un putsch se prépare....






Liste subsidiaire
11- Terror in a tiny Town ( 236) par John Byrne

One shot incroyable et classique dispo dans le Best of.

12- This Man, this Monster (51) par Stan Lee et Jack Kirby

Encore un one shot, sur Ben Grimm très émouvant (intégrale 1966)

13- Fantastic Four : The End par Alan Davis

Alan davis nous invente une fin pleine de couleurs et d'action sur une thématique toujours familiale.

14- In search of Galactus ( 204-214) par Marv Wolfman, Keith Pollard et John Byrne

Longue saga cosmique très marrante. Terrax, les Nova corps , le sphinx et des fantastique gâteux. miam miam!

15- Hero (285) par John Byrne

autre récit émouvant sur la solitude d'un gamin fan de Johnny Storm. D'une tristesse de plomb!

Dernière modification par Eddy Vanleffe ; 16/11/2015 à 16h18.
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 16/11/2015, 16h19
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 36 092
EsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec DiabloEsseJi mange des gauffres avec Diablo
C'est presque un top ten sur Doom que tu nous as fait.
Réponse avec citation
  #56  
Vieux 16/11/2015, 16h29
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 609
Eddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
Oui!
Je crois que sa prestance a toutjours eu quelque chose de plus pour moi. Je trouve vraiment souvent les histoires où il apparait au dessus des autres...
Réponse avec citation
  #57  
Vieux 16/11/2015, 16h37
galactica+ galactica+ est déconnecté
Super Héros galactique
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 638
galactica+ est une petite crotte de super héros pourri
Et aucun arc/épisodes de walt simonson

Surtout si on aime les duels Reed richards vs Doom, il y a l'immanquable duel temporel (FF 350-354).
Réponse avec citation
  #58  
Vieux 16/11/2015, 16h40
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 285
JB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantiumJB a un string en adamantium
Sans parler de la représentation d'un certain auteur dans ce top 10, je dois avouer que l'album de Momo me tombe des mains à chaque fois que je le tente (il n'est vraiment pas fait pour écrire du Marvel).
Pour Claremont, je préfère largement son FF vs X-Men (proche en thématique et supérieure en qualité au Morrison précité)
Arrow et moi pleurerons, je pense, sur l'absence de DeFalco et Pacheco
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #59  
Vieux 16/11/2015, 16h41
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 28 131
arrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chosearrowsmith chausse du 59 comme la Chose
Citation:
Posté par EsseJi
Voir le message
C'est presque un top ten sur Doom que tu nous as fait.
un petit FF vs X-Men en plus

Sinon J'aime bien ce qu'a fait Carlos Pacheco sur les FF

Mais il y aussi le run de Walter Simonson et surtout les 3 épisodes dessinés par Art Adams.

Il faudra que je m'y penche sérieusement mais il y a de très bonnes choses à extraire de FF de Ryan et De Falco.

Les 6 premier épisodes de la période Heroes Reborn valent également le coup, surtout graphiquement.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #60  
Vieux 16/11/2015, 16h45
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 609
Eddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardinEddy Vanleffe joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
Citation:
Posté par galactica+
Voir le message
Et aucun arc/épisodes de walt simonson

Surtout si on aime les duels Reed richards vs Doom, il y a l'immanquable duel temporel (FF 350-354).
Merci
En pointant les arcs qui manquent, je réalise tout ce que j'ai oublié de lire pleinement et j'en profite pour noter tout ça pour mieux me les procurer plus tard.
J'ai toutjours eu énormément de mal avec le graphisme de Simonson dans les années 80 (Thor, X factor et fantastic-four. ) Du coup j'ai zappé mais je réparerai ça, sois en sûr!
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h52.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !