Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 23/01/2016, 01h19
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
Chapitre 7: La petite fille qui voulait vivre sur la lune- Deuxième collaboration

Donc, suite aux conseils de Luc Brunschwig, je contacte la belge Capia. Je retrouve le dessin rond et souple dont j'avais envie et l'artiste me semble vraiment talentueuse, alors qu'elle n'a pas encore sorti d'album.
Je lui propose donc mon histoire, elle est disponible et le projet l'intéresse. Super.
Reste à sortir la fameuse Laurine, dont deux dessinatrices avait échoué à la sortir.
Deux? Oui, parce qu'entre temps, j'ai fait des essais avec une dessinatrice nantaise qui n'a pas réussi elle non plus, à sortir le personnage, à capter son essence. Alors vous imaginez la pression?
Peu de temps après, je reçois quelques croquis, dont celui-ci:



Et voilà, j'avais mon personnage, on pouvait faire affaire.
Je la laisse développer les autres personnages principaux, et elle me propose des personnages plein de personnalité, qui conviennent bien à mon histoire. Hardi petit, on y va!

Je découpe donc les trois premières pages, je prépare ma présentation en bonne et due forme, et à l'été 2015, Capia se lance sur les planches pour le dossier. On chipote, on pinaille, et on adore ça l'un comme l'autre. Autrement dit, une bonne entente se fait, on se comprend.
Objectif: St Malo. Pouvoir présenter un dossier aux éditeurs à cette occasion, vu que moi, j'habite à côté, et que je sais que pas mal d'entre eux y sont présents.
Capia bosse, et quand les premiers story-boards tombent, je n'ai pas du tout à me plaindre.



Alors évidemment, ça ne va pas aussi vite que prévu. J'aurai voulu avoir un bon mois d'avance sur St Malo, histoire que les éditeurs aient le temps de lire notre dossier, mais je sens que ça ne va pas le faire. La faute à quoi?
A une superbe couverture que Capia voulait réaliser pour le projet. Comment lui dire non?



J'arrive à St Malo avec un seul dossier à présenter à des éditeurs. Un seul dossier physique, s'entend. Rien que je puisse laisser.
Je montre le dossier chez Bamboo, je me fais ramasser. Si c'est pas de l'humour ils font pas, et en plus le dessin n'est pas pro. Arg, pas facile...
La Gouttière et Des ronds dans l'ô veulent bien voir le projet, je leur enverrai par mail après le festival. Ce seront les seuls éditeurs que j'arriverai à rencontrer physiquement sur le festival.

Après, c'est envoi de dossiers par mail ou par courrier, et les premiers retours négatifs.
Un rapide mais personnalisé de Rue de Sèvres, et une belle lettre type de Dargaud.

Au cours d'une master class animée par Jérôme Félix, un scénariste publié notamment chez Grand Angle, je montres les planches du dossier, histoire de recevoir des remarques. Il se monte hyper pro, décortique tout, et je repars avec moults remarques et modifications potentielles. Le lendemain, session skype et bilan avec Capia, on part sur des modifs en vue de représenter les dossiers.

J'attends toujours des réponses... Vais relancer pour Angoulême.
Et donc, toujours aucune signature... Mais bon, il me reste d'autres projets derrière moi. Un album jeunesse préparé en parallèle de la petite fille en 2015. Mais surtout, un peu avant ça, un scénario qui me tient à coeur. Une histoire pleine de vie, mordante, transgressive...

Mais ça, c'est une autre histoire....
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 23/01/2016, 09h09
Avatar de persepolis
persepolis persepolis est déconnecté
super héros qui enquête
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 4 074
persepolis est une petite crotte de super héros pourri
que penses-tu de porter ton projet sur Ulule ?
C'est très intéressant de te lire.
Les photos ne sont pas assez grandes.
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 23/01/2016, 12h17
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
Merci à toi Persépolis. Pour les images, je t'invite à cliquer dessus, tu devrais les trouver à ta convenance. ^^

Pour ce qui est d'Ulule, ou du financement participatif en général, je suis très prudent.
J'observe attentivement ce que fait Aegnor sur le sujet, notamment.

J'ai un problème de fond avec les différents projets lancés sur ces plate-forme. Je veux être rémunéré pour mon travail, comme les autres artistes qui bosseraient avec moi. Et pour ce faire, il n'y a pas beaucoup d'alternatives, il faut lever à peu près 50000 euros. Ce que demande sensiblement Sandawe pour ses levées de fonds.

Et je ne suis pas convaincu, pour l'instant, par ma capacité à lever une telle somme par moi-même. Même avec le réseau de mes collaborateurs éventuels.
D'autant que globalement, même si tu réussis à passer cette levée, ton bouquin ne va plus guère exister ensuite. Tu n'es pas présent en librairie, tu n'existes pas vraiment dans la communauté...

Il me semble que pour faire un FP, il te faut d'abord te construire un petit réseau via le circuit classique, que tu cultives ensuite.
Mais je ne dirai pas que je ne le ferai jamais. Je ne demande qu'à être convaincu de la faisabilité de la chose....
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 23/01/2016, 12h19
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 836
Slobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaine
En cliquant sur chaque photo tu aura une version petite et une version A4. (Ah Yaneck a été trop rapide ^^ )
Toujours aussi intéressant à te lire. Ce qui fait penser que j'aurais pu scanner les planches que j'ai dont j'ai parler. Celle sur le groupe de monstre représentant de l'état.
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 23/01/2016, 12h24
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
J'ai l'avantage d'être en plein dedans, et donc de tout avoir sous la main au format numérique ^^
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 25/01/2016, 18h18
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 763
Thoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalon
Je serai ravi de te rencontrer à Angouleme cher Yanneck. Ton expérience me fascine/tente/fais un peu peur aussi.
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 26/01/2016, 02h06
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
On va se caler un rendez-vous par mp, alors... oui, je sens que je vais avoir un agenda assez chargé, même sans passer par la case dédicace... ^^

CHAPITRE 8: Relier deux processus de formation

Alors que j'attendais patiemment que la première dessinatrice de la petite fille se mette au boulot, et que je finissais d'écrire une je ne sais de combientème version de La vie par les deux bouts, j'ai démarré une autre phase de formation, une formation de moniteur-éducateur. Parce que oui, il va bien falloir manger avec un vrai métier rémunérateur le temps de me faire une carrière. Et que Paul Emploi n'est plus aussi généreux.

L'éducatif, c'est mon truc depuis un moment, restait juste à passer le diplôme. Une formalité, pensais-je. Ce n'était pas tout à fait faux, mais je n'avais pas mesuré mes potentielles évolutions personnelles.
Et que les deux parcours, pouvaient finir par se rencontrer.

Arrive l'automne et le festival bd de Saint Malo. Je profite d'un appartement que je loue une misère grâce à l'ancienne voisine de feu ma belle-mère. Et après le festival, je viens ramener les clés et l'argent. C'était la seconde fois, et pour le coup, je reste à papoter. Mon interlocutrice sait que j'écris sur internet, et en fait elle aussi. Avec son mari, ancien grand reporter, ils animent un site de portraits, consacré à des vies ordinaires mais pas tant que ça. Elle me montre son site, et elle me présente le portrait d'une artiste anglaise handicapée qu'ils ont rencontré. Une femme qui a osé faire un enfant toute seule (oui, comme Jean-Jacques, mais avec les bras et les jambes en moins).

Y'a une histoire à raconter, me dis-je alors, mais je ne sais pas trop quoi en faire. Et puis, il se trouve que ce portrait va être publié sous peu dans un livre édité par le couple, regroupant d'autres témoignages de parentalité chez la personne en situation de handicap. Et qu'il va y avoir une conférence-présentation. Ni une ni deux, je préviens mes petits camarades de formation, et on se rend à trois à cette soirée. Et là, je prends une baffe... Tout ce que je pensais sur cette question, ou du moins que je ne pensais pas, je recyclais des préjugés, tout ce que je pensais s'est retrouvé emporté par une simple évidence. L'amour, l'élan de vie, le droit à mener une vie comme celle des autres...

Et là, je sais qu'il y a un sujet qui m'intéresse vraiment.
Alors j'achète la biographie de l'artiste, que je ne lirai pas avant d'avoir fini le scénar (je ne l'ai toujours pas lu aujourd'hui). Je lis quelques portraits, pour sentir les grands moments de la vie de l'artiste, qui est haute en couleur. Et je décide d'écrire ma propre histoire. Pas une biographie, non, une version romancée, inspirée de sa vie, mais avec mes propres questionnements.

Une histoire d'une handicapée qui a le culot monstre de vouloir être femme, amante, mère et artiste. Une grosse claque dans les tabous, l'idée me plaît.
J'essaye d'abord d'écrire un traitement à proposer à Aarg, le magazine. Aurélien Ducoudray, le précédent padawan de Brunschwig y publie, il me propose de faire l'intermédiaire. Mais je ne trouve rien qui soit dans le ton du mag, je n'ai pas envie de faire du trash. Je veux du positif, du réjouissant. Et en même temps du piquant et de l'acide. Sacré challenge.

Pourtant, l'écriture se fait très simplement. Je commence à réellement penser en terme de séquences, à constituer mon récit comme une future bande dessinée. Je simplifie des passages, vire des personnages quand ils ne servent à rien, agglomère des seconds rôles. Bref, il me semble avoir capté la grammaire de la bd. Et j'en suis fort content.
Je ne fais lire cet écrit à Luc qu'une fois terminé. Et là, le verdict est sans appel:
selon lui, c'est le meilleur de mes écrits jusque là, rien de moins.

Oh joie! Je suis fort heureux d'avoir convaincu mon maître mais... Je n'ai personne pour mettre ça en image. Je teste un auteur moult fois publiés par chez moi en Bretagne, mais il n'a pas le temps, même si le sujet lui parle.
Je galère, je cherche... Luc n'a personne, cette fois, à me conseiller.
Et puis, comme je suis lecteur, je m'achète aussi des bouquins pour moi... Et là, c'est Les petites marées- Mona, aux éditions Les enfants rouge, que je me prends. Je lis le bouquin, j'apprécie l'ambiance... Et je me dis que j'adorerai voir le dessinateur sur mon histoire.

Donc je me débrouille pour le retrouver sur le net, et je lui fais ma proposition.
Il est partant. Nous sommes en septembre 2015. Mais lui n'est pas dispo avant un an, et n'a pas le temps de dessiner des tests. Alors, je fais quoi? Je prends le pari d'attendre. Coup de chance, nous allons nous rencontrer à Angoulême histoire de papoter et de mettre de l'humain derrière les versions numériques.
Avec l'espoir d'arriver à le motiver pour aller un peu plus vite....

Hey, c'est mon meilleur scénar jusque là, quand même...
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 26/01/2016, 10h50
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Aventurier d'imaginaire
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 19 455
Ben Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaine
C'est un sujet très intéressant.
Au-delà même de la pertinence de ce sujet, qui permet vraiment de voir l'envers du décor et de suivre ton cheminement (à terme, d'ailleurs, quand tu seras publié - car tu le seras, j'en suis persuadé - je pense que te pencher sur une BD qui expliquerait tout ça en images serait très intéressante aussi), j'aime suivre ton parcours et tes idées, tout simplement car elles ne me correspondent pas.
Si j'écris également, parfois de l'intimiste, je suis beaucoup plus sur la fiction, et les thèmes de la science-fiction et du fantastique. Bien loin de tes préoccupations principales. Du coup, c'est d'autant plus intéressant de voir l'avancée de ton raisonnement et de tes créations. Merci.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 26/01/2016, 12h00
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
Merci à toi.
C'est vrai que je suis pour l'instant, très orienté vers le réalisme, le quotidien.
La rencontre avec un collègue scénariste récemment, m'a rappelé que je n'étais pas obligé de faire QUE, de la chronique sociale. J'ai donc commencé à bâtir une intrigue policière et fantastique, pour un one-shot susceptible de se poursuivre en série. J'ai envoyé ma trame à Luc Brunschwig, plutôt bon pour le polar, afin de voir si ce que j'ai construit tient le coup.
Pour la SF, par contre, là je suis complètement bloqué, je n'y arrive pas. Il y a une paire de thèmes, que je voudrai développer depuis un moment, mais je n'arrive pas à composer avec le présent pour déterminer ce futur que je voudrai mettre en scène. C'est tellement le bordel dans le présent, que je ne sais pas quoi sélectionner, résoudre, pour proposer un futur crédible. Du coup, ça n'avance pas. Mais je ferai un chapitre sur mes sujets en stand-bye, prochainement.
Là, j'essaye de me mettre raccord avec Angoulême qui arrive, ce que le chapitre 9 devrait permettre. Donc va pour un chapitre 10 post-Angoulême ^^

Et merci encore pour l'idée de mettre toute cette histoire en scène. Si je ne suis pas bon pour parler de moi, sait-on jamais, ça pourrait arriver un jour...
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 26/01/2016, 14h08
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
CHAPITRE 9: Un coup d'avance

Ah, l'été... Les vacances... Non, pas la chaleur, je suis en Bretagne, je vous rappelle...
Eté 2015, une anecdote.
Je ne bossais pas cet été, le gamin était chez ses grands-parents, madame au boulot. Bref, je glande à la maison. Et donc je traîne sur Facebook. Et là, je découvre une illustration, qui passe sur le mur de Capia, ma dessinatrice pour La petite fille qui voulait vivre sur la lune. Un dessin d'elle, qu'elle venait de réaliser, pour le plaisir. Une petite indienne aux côtés d'un tigre du bengal.


Je regarde cette image, et immédiatement, quelque chose me touche. Pour la blague, je mets un message. Je préviens Capia de se méfier, avec une image pareil, je serai capable de lui sortir une histoire. Chiche, qu'elle me dit... Fallait pas...
Je passe un moment sur cette image. J'essaye de comprendre ce qui m'interpelle, et ça ne tarde pas à venir. Cette petite fille me semble triste. Très triste. Et c'est cette tristesse qui fait écho en moi. J'ai envie de savoir pourquoi elle est aussi triste. Alors je vais l'écrire...

Je me mets donc au taff. J'ai les deux personnages principaux. Une petite indienne, et son tigre. Pas une paysanne donc, vu les vêtements et la proximité de l'animal. Une fille de noble. Bon. Mais moi, je n'y connais rien à l'Inde. Je suis même pas fan de Bollywood... Alors comment faire?
Cette tristesse, pour moi, c'est de la solitude. Si elle est seule, c'est sans ses parents. Une île déserte? voilà qui me permettrait de ne pas réellement montrer l'Inde... Oui, j'ai besoin de tricher, là. Mais l'île déserte ne me parle pas. Quelle époque? 19e siècle, on devrait dire hein? Et si 19e, alors on a l'Angleterre Victorienne... Et ça, déjà, je connais un peu plus. Va pour un exil vers Londres. Pourquoi? Comment? Un passage sur Wikipédia me donne des pistes. Je bâtis mon intrigue, pas à pas.J'ai un début, une fin, des enjeux, des péripéties.
Je mets ça en mots, et le lendemain, j'envoie une page de présentation de l'histoire à Capia.

Banco, l'histoire lui plaît. Elle est partante pour la faire après la Petite fille. Reste à développer ce plan détaillé. Pas le plus facile à faire... Mais ce n'est pas encore le moment, on a autre chose sur le feu. Ca viendra plus tard.

Pour l'instant, ça s'appelle: Un tigre pour le thé
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #56  
Vieux 26/01/2016, 14h39
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Aventurier d'imaginaire
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 19 455
Ben Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaine
Au-delà de tes idées qui me semblent vraiment bonnes, je reconnais aussi chez toi quelque chose de fort : un bon choix de titre, quelque chose que je n'arrive jamais à faire (je suis toujours mécontent de mes titres). C'est une bonne chose.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #57  
Vieux 28/01/2016, 16h17
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
Chapitre 10: Ecriture d'été

Depuis que j'ai découvert le Finistère Nord et ses côtes ravagées par la mer et le vent, j'ai toujours eu envie de mettre en avant ce lieu d'une manière ou d'une autre. Et donc, très concrètement, j'ai cherché un moment comment je pourrai parler de cette Nature en bande dessinée. Sans vraiment trouver comment.

Cet été, comme l'année d'avant, nous voilà en famille au bord de cette mer que j'aime tant. Et si l'année précédente, j'avais écrit à toute vitesse La petite fille qui voulait vivre sur la lune, cette fois-ci, je n'avais rien de particuliers en tête. Tout juste un travail de lecture autour d'un sujet que je veux mettre en scène et que j'ai du mal à appréhender (ce sera l'objet d'un prochain chapitre, les histoires que je n'arrive pas à sortir). Balades sur le sable, jeux dans les rochers, creusage de trous en tout genre, la petite famille se régale.

Et puis, au cours d'une promenade, mon fils me fait remarquer qu'un rocher ressemblait à une tortue. Et c'était vrai, sous un certain angle, on pouvait penser à une telle forme. Et là, j'ai eu mon idée.
Et si ces rochers qu'on appelle paraéidoliques, prenaient vie? Et s'ils devenaient ces animaux auxquels ils ressemblent? Mon cerveau part à fond la caisse. Je l'ai mon idée, je l'ai mon angle d'attaque. Je commence à poser les évènements sur mon carnet. Je définis une héroïne, une enfant. J'installe une relation grand-parent enfant, j'ai les deux sous la main, ça m'inspire.... Et j'écris. A toute vitesse. Quelques heures, et mon histoire est là. Quelques heures, et je teste l'aventure sur mon fils de six ans. ok, il aime ce que je lui raconte, j'ai donc bien quelque chose.

Quelques heures et j'ai un scénario, pour un album jeunesse. Son nom? Les pierres de mer. L'histoire d'une petite fille en vacance sur la côte, qui découvre ce monde étrange de roches vivantes, au coeur de la nuit finistérienne.
Je suis content de moi.

De retour à la maison (et donc à une connexion internet), je décide de chercher quelqu'un pour mettre ça en scène. Une petite annonce sur Café Salé, une sur la page Facebook des étudiants de l'école de bd de Nantes (tant qu'à faire, autant utiliser les réseaux locaux), et j'attends.
Pas longtemps. Une artiste me contact.
Elle est pas loin de chez moi, elle a un style intéressant. Elle vient plutôt de l'animation, mais a fait de la bd à l'école. Je me dis pourquoi pas, tentons. Je lui propose donc de faire un test. Non sur un personnage, cette fois-ci, mais sur un paysage... Parce qu'au final, la Nature est un personnage à part entière, dans cette histoire. C'est là dessus que je veux être convaincu.



La proposition me convient plutôt, j'ai donc envie d'en voir plus. L'artiste, Elise Catros, commence donc à travailler les personnages, et moi le découpage des premières pages. Pour le dossier, nous ne prendrons pas des pages qui se suivent. Il y a des ambiances très différentes, dans cette histoire, alors nous partons dans l'idée d'en faire la démonstration.
les personnages arrivent, l'héroïne me plaît beaucoup. Bonne bouille, dynamique, j'adhère. On passe donc aux story-boards.



Et les planches viennent petit à petit. Objectif, St Malo, comme pour la petite fille. Et nous y allons ensemble, Elise et moi, quitte à habiter pas loin. L'occasion de se rencontrer en vrai aussi.
Bon, là, on galère un peu, je vais être honnête. Difficile de croiser des éditeurs sur les stands, il va falloir y aller au bouton de manchette, et Elise n'a pas les réseaux. Après deux heures, Elise me laisse seul sur le terrain de jeu. Quelques dossiers ont été remis, je ne ferai guère mieux.

Aujourd'hui, nous accumulons les réponses négatives.
Je me prépare pour Angoulême en emmenant des dossiers avec moi, histoire de démarcher de nouveaux éditeurs, de relancer ceux qui n'ont pas répondu.
Et puis nous verrons bien ce qu'il adviendra de cette histoire...
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #58  
Vieux 28/01/2016, 22h22
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 836
Slobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaineSlobo s'enflamme comme la torche humaine
Comme dit plus haut tes idées sont toutes avec quelque chose d'original dedans.
Je me sens le plus proche de la dernière (Le coté fantastique surement).

Désolé de mon absence Formation Accueil et boulimie de Lego Marvel Avengers et de Sense 8.

Envie SF partie 1 : L'écrivain qui sommeillait
Après des vacances d'été et un vide total d'idée quand à mon devenir je vais m'inscrire à L'ANPE. Après deux rendez vous (A plusieurs mois d'intervalle) j'ai dû avoir un quelque chose de gênant pour la personne qui avait mon dossier en charge.
En prenant le plus de gants possible la personne m'a proposer de voir un tuteur. J'étais pas débile, mais ni eux ni moi savez quoi foutre de moi. J'ai donc pris sans le prendre mal. Arrivée chez la tutrice j'ai parler de mon amour des BD, de ma fin de lecture et de mes projets avortés. Assez rapidement elle me voit en bibliothèque. Au début j'en rigole on me traiter de rat de biblie étant petit mais je m'y voyais pas. Surtout que percevant mon intelligence elle me voyait pas juste agent mais diriger ma médiathèque (ha ha c'est sans compter le bâton dans la main. Je fais ce qui m'amuse point.)
Bref cette année là j'ai décider aussi de reprendre à écrire sous l'impulsion de la tutrice. J'ai donc chercher un thème. Je sais plus quel roman j'ai vu réadapter au gout du jour mais ça m'a donner un angle d'approche. Prendre un thème classique et en faire de la SF. Prouver que la SF n'est pas si différent après tout.
Je cherche donc d'abord mon classique. Je déteste Alexandre Dumas mais j'ai toujours aimer ses mousquetaire. Je commence par petite touche.
Ce n'est pas des Mousquetaire du roi mais des Sentinelle de l'Empire ... Sorte de Police de l'ordre dans un paris steampunk/Uchronique. Napoléon n'a jamais été déchu ce qui a entrainer d'autre élément. Du coup début 19éme paris vit protéger de ses ennemis sous un dôme d'énergie.
Notre Sentinelle est une femme qui monte à la capitale après un fait d'arme. Elle rencontre dans le poste du 5éme arrondissement les version :
- d'Athos (Ici toujours le gars intelligent et tacticien mais qui meurt dans mon idée de la fin empoisonner)
- de Portos (Ici fils du directeur de poste des sentinel du 5éme, ayant le poids de devoir faire aussi bien et amoureux de ma version d'Aramis)
- et d'Aramis (Pour ceux ayant vu "sous le signe des mousquetaire cela ne surprendra pas que je prenne le partie d'en faire une femme. Une femme qui aime les femme et cache cette tare au autre car la moral le réprouverais ce qui lui couterait son poste.)
Après il me fallait un ennemis et une tache à résoudre. Je me sert d'un ancien metal inventé pour mes BD pour faire voler les voitures comme dans le futur de retour vers le futur ou presque (En fait par un système de magnétisme inversé).
Les stocks de se metal qui sont garder à Paris car c'est un métal rare détenu par l'Empire disparaisse et un nom mystérieux est transmis "le cardinal".
Mais en second fils est aussi présent des filles de bonnes famille allant au fêtes orgiaque secrète de l'Empereur disparaisse dans les catacombes.
Il me faut aussi ma version de l'espionne. Mais pour l'instant je la trouve pas.
J'écris donc mon premier chapitre de l'arriver à paris et clos par l'héroïne tombant de les pommes. Décidant que les sentinelles était loger chez des personnes durant leur services sur Paris j'écris un second paragraphe du point de vue de sa logeuse recevant Portos avec l'héroïne dans ses bras.
Une vieille anglaise ayant régner la perfide Albion et habitant la capital.
Mais pas que ... Un corps est retrouver et je décide d'en faire ma Milady de winter.
Elle était au service de la couronne britannique avant d'être passer du coté français.
Mais pas que ...
Moi qui n'avait pas encore d'identité pour le Cardinal, ennemis déguiser un peu inspirer des new warriors, je me dit que sa bonne ferait l'affaire. Milady la contrôlant par des drogues qu'elle verse dans ses thés.
Pour les disparitions c'est clair depuis le début que c'est l'Empereur qui tue certaine amante et fait porter le chapeau à des "mystérieuse disparition".
Mes Sentinel étant sur les deux enquêtes je décide qu'a la fin mon Portos se sacrifie pour retrouver mon Aramis. Non seulement son secret à été dévoilé mais elle est au main de l'empereur/tueur et meurt dans l'incendie avec l'empereur.
Je décide que Portos qui a percer à jour Milady va chez elle et lui explique autour d'un thé ce qu'il a découvert, avant de mourrir empoisonner.
Enfin dans mon idée de départ l'héroïne meurt avec le cardinal en se jetant du haut des toits de Notre Dames.
Milady et le héros des sentinel qu'elle manipule aussi et dont là j'ai plus le nom quitte paris par le fleuve seul sur alors que le Dome cède grâce au acte du cardinal (Leur générateur étant dans les toits de notre Dame, et l'Angleterre bombarde la capital).
J'ai mon roman et j'en suis heureux. Voir trop car là aussi je commence à penser à 2 suite dans des futurs déviant de ce point là et qui à la fin se recouperait par un personnage étant né dans le premier, vivant dans le second et mourrant dans le troisième. J'avais comme idée de reprendre la guerre du vietnam puis celle en Afghanistan.

Je l'ai peut être pas dit mais sur mon premier roman vers la fin des perso pas là au début son arriver et commencer à prendre leur place tout seul. Ici aussi ce fut le cas mais pas à la fin. Milady déjà, puis un personnage de fantôme ... Qui m'a permis un autre point de vue à une scène ou ni milady, ni mon héroïne ne pouvait assister.
Mais du coup elle n'avait que cette fonction et faisait tache. Pièce reporter.
Enfin lors d'un chapitre j'ai mis mon héroïne face au cardinal et elle ne pouvant en sortir vivante. J'ai donc décider de la faire passer pour morte. Milady trouvant qu'une sentinel pour être la cardinal était plus prometteur qu'une bonne. Mais du coup j'avais plus d'héroïne pour faire vivre la suite. Je me suis donc bloquer tout seul.

De plus si à la fac le cycle des semaine train train (Brouillon, écriture ordi, correctif, correction) était bien établi, pendant le chômage il n'en était pas de même.
Ecrire use de l'énergie. Et moi je la trouve dans le fait de le faire lire à d'autre. D'avoir des gens pour me pousser à faire la suite. Sinon je fais pas long feu.

Mais pour cette histoire comme de la mienne s'en était pas fini.
A suivre.
Réponse avec citation
  #59  
Vieux 28/01/2016, 23h15
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 5 150
Yaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma FrostYaneck se tape Emma Frost
J'ai rajouté ton post, Slobo, merci à toi de nous amener encore vers autre chose.

Et pour Ben, je réalise que je n'ai pas donné mon titre, pour le scénar sur le handicap. Il s'appelle: London's Venus. ^^
__________________
Envie de découvrir de la bd, du franco-belge, du manga, du comics, des grands classiques, des albums moins connus, et des succès de vente?
C'est sur Chroniques de l'invisible que ça se passe.
Réponse avec citation
  #60  
Vieux 28/01/2016, 23h20
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Aventurier d'imaginaire
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 19 455
Ben Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaineBen Wawe s'enflamme comme la torche humaine
Pas mal ! Mais je préfère celui sur les pierres marines.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
auteur, création, franco-belge, scénarisation

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Steve Rude à un Nexus de sa carrière.... scarletneedle Interview 3 25/09/2012 21h13
Eric Canete et sa carrière scarletneedle Interview 0 15/09/2012 15h43
10 Cases SCENARISTE MYSTERE cytrash Le Grand Jeu des Cases 88 24/06/2010 08h01
Scénariste recherche dessinateur Romi A vos crayons !! 8 11/06/2010 20h01
10 cases scénariste mystère cytrash Le Grand Jeu des Cases 69 12/04/2010 15h16


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h12.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !