Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > A vos plumes !

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #76  
Vieux 17/09/2013, 11h07
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 765
Thoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalon


Aucun ours a l'horizon, seulement des souvenir de potes de chambré a l'internant
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #77  
Vieux 06/11/2014, 11h26
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 765
Thoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalon
Citation:
SUNGIRL

«Le Daily-Wonder est fier de vous présenter sa nouvelle super-héroïne : SUNGIRL (24 mars 201X) »

Emmett se redressa lentement de peur de se faire mal au dos. Il planchait depuis tellement d’heures sur sa tablette graphique qu’il ne sentait plus sa colonne vertébrale. Malgré ses précautions un crac retentissant brisa le silence de son petit studio. Inquiet il se crispa attendant que la douleur survienne.
Fausse alerte. Le jeune homme acheva de se lever et se dirigea automatiquement vers la cuisine. L’écriture et la mise en dessin de son comics lui prenait de plus en plus de temps. Il passait ses journées enfermé, à dessiner et à boire du café. Les seuls contacts avec le monde extérieur étaient le coursier, le livreur de pizza et sa mère au téléphone. Même son chat, une bestiole mauvaise comme un teigne, avait fuit le sordide appartement depuis longtemps.
_Sungirl, tu me bouffe la vie lança t’il au néant de son meublé.

« Exclusif, le Daily-Wonder et son supplément gratuit du dimanche sont pressentis pour les Comics-Wondercity-Award (30 Juin 201X) »

Les portes vitrées coulissèrent doucement derrière lui, le coupant des bruits de la fête. Fuir, il lui fallait impérativement fuir, les conversations insipides, les congratulations mielleuses, les sourires forcés, l’alcool, la musique, la chaleur….
Tous ces mois passés seul, penché sur ses dessins, l’avait finalement rendu un peu ochlophobe. Pour un type adoré par des milliers de lecteur, Emmett ne supportait plus que sa propre compagnie.
Wondercity étalait sa langueur au pied de l’immeuble du Daily-Wonder. Il regarda les files de voitures pare-choc contre pare-choc de conducteurs accablés de fatigue et de stress ne désirant que rentrer dans leur petit appartement sordide. Guirlandes lumineuses rappelant à tous les bienfaits d’une magie de noël commercial lui semblaient ridicule du haut de sa toiture terrasse. Le vent qui le décoiffait, le champagne, la fatigue… il n’aurait sut dire comment il se retrouva, debout, en équilibre sur le garde-fou de béton. Il sembla s’éveiller lorsqu’une voix féminine l’interpella :
« Vous n’allez quand même pas gâcher notre rencontre en sautant ? »
Emmett tourna la tête et se qu’il vit le dégrisa aussitôt.
Un costume blanc et jaune, une cape flottant dans le vent, un masque fin, de longs cheveux blonds, et un sigle représentant un soleil stylisé l’interpellèrent. Mais surtout de voir cette jeune femme, habillée en Sungirl, flotter à sa droite, sans aucun support visible.
« Mais, mais, vous êtes….
_ Sungirl, pour vous servir.
Un étourdissement surpris l’auteur. Son pied glissa et sans qu’il puisse y faire quoique ce soit il se retrouva en chute libre : direction le trottoir quatre-vingt mètres plus bas. Sa chute ne dura guère. Sans même qu’il puisse émettre le moindre cri, il se retrouva tel un enfant dans les bras d’une mère aimante.
_ Vous avez de la chance que je sois réelle Emmett.
Le vent décoiffait la jeune femme. Ses yeux bleu lavande étaient remplis de gaité et d’un peu de malice. Le dessinateur restait muet d’étonnement autant que du coup de foudre qui s’abattait sur lui à l’instant.
Ils descendirent le long de la paroi vitrée et gagnèrent la rue sans encombre. L’héroïne fit un baiser à l’air qui les séparait et s’envola dans la nuit.

« SUNGIRL EXISTE ! Emmett MARIN raconte… (03 Janvier 201X) »

Une étrange routine s’installait. Emmet écrivait et dessinait les histoires de SUNGIRL et celle-ci vivait les siennes dans la réalité de Wondercity. Elle combattit le Gang RACER, empêcha GIGATAX le robot géant de détruire le barrage, fut hypnotisée par Psylyum et fut ramenée dans le droit chemin par Golden Mask. Fiction et réalité s’entremêlaient et Emmet ne savait plus s’il inventait les aventures de la jeune femme ou s’il se contentait de retranscrire ses récits. Ils se retrouvaient sporadiquement. Parfois Il la voyait survoler la ville au loin, parfois ils se retrouvaient à une œuvre de charité. Emmett faisait son possible pour séduire Sungirl mais hélas sans succès.

« UNE HEROINE EST MORTE ! Hier soir alors que la pluie venait enfin de cesser, la super-héroïne connue sous le nom de Sungirl trouva la cachette du Dr Vermine. Le savant, auto proclamé roi des égouts, lâcha ses rat-mutant apprivoisés. Sungirl utilisa ses nombreux pouvoirs afin de les regrouper et de les envoyer dans le lac. Faisant preuve une fois de plus de son machiavélisme, le Dr Vermine avait anticipé la manœuvre et les mutants fusionnèrent en une créature géante. Le combat dura prés de cinq heures, dévasta le parc Troia, la gare St VINCENT et s’acheva sur le perron du building Davy. Blessée, agonisante, notre héroïne a effectuée une clef de bras sur l’immonde créature et usa de ses dernières forces pour la neutraliser. (5 Mars 201X) »


Emmett pleurait et hurlait en même temps. Là, au milieu de débris du titanesque combat, il berçait tendrement la femme qu’il aimait. Les journalistes, les pompiers, les policiers et déjà les curieux affluaient massivement. La marée humaine convergeait sur lui, mais il ne voyait que le corps meurtri de sa belle.
Une jeune femme policier lui attrapa doucement le bras et l’éloigna afin de permettre aux secours d’intervenir. Il se laissa faire tant qu’il put voir Sungirl. La policier lui parla, tenta d’obtenir des réponses (Son nom ? Pourquoi était-il ici ?...) mais elle n’obtint que des sanglots entrecoupés de reniflement. Seule l’intervention d’un médecin et d’une piqure le calmèrent.

« WONDERCITY REND UN DERNIER HOMAGE A SUNGIRL…. (6 Mars 201X) »

Le ciel était à l’unisson de la triste ambiance qui régnait dans le Parc du Souvenir. Une centaine de personne s’était réuni pour accompagner Sungirl dans sa dernière demeure. Emmett, en queue de cortège, regrettait qu’aussi peu de ses concitoyens se soit déplacés. Les héros de Wondercity disparaissaient pour réapparaitre bien trop souvent pour que la mort soit prise au sérieux. Un jour Sungirl réapparaitra, soit parce qu’elle aura été clonée où bien une jeune femme aura repris le nom. Ils oubliaient tous que parfois les Héros mourraient et le restaient. Les statues qui ornaient le Parc en témoignaient. La Brique, Meka-nick, Superalpha, SpaceBoy, autant de figures marquantes de Wondercity qui n’avaient put revenir d’entre les morts.

Le prêtre déployait des trésors de périphrases afin de tenir son public en haleine. Il profitait pleinement de son quart d’heure de gloire. Le temps s’étirait lentement décourageant peu à peu le public épart. Petit à petit la foule se dispersait, laissant Emmett seul. Le prêtre, les officiels de la ville et même les agents des pompes funèbres étaient désormais partis. Le dessinateur ne pouvait détacher son regard de l’entrée du mausolée, ni se résoudre à rentrer chez lui.
La bouche béante de bronze semblait désireuse de le dévorer tout entier. Un doigt glacé couru le long de sa colonne vertébral. La pluie reprenait de plus belle. Le frisson lui donna l’impulsion nécessaire, il s’avança et ouvrit les grilles. Le petit caveau sentait bon le béton neuf et les chrysanthèmes. L’éclairage était assuré par une simple ampoule enchâssée dans une grille de métal. La tombe blanche attendait le gisant de marbre commandé par la ville et qui n’était pas terminé. Emet souleva doucement le linceul blanc afin de voir une dernière fois le visage de celle qui hanta tant de ses nuits de labeurs.
A peine effleura t’il le linge, qu’un murmure se fit entendre :
« Enlève-moi ça ! »

Il sursauta si violement, qu’il en tomba à la renverse. Certain que ses nerfs venaient de lâcher, Emmett secouait sa tête afin de chasser ce mauvais rêve.
« Ah ! C’est mieux », reprit la voix murmurante. Le jeune homme s’aperçut qu’il avait tiré le linceul dans sa chute. La panique montait en lui. Oublié le chagrin, oublié le deuil il ne lui restait rien que la terreur primitive et absolue face à la non-mort. Il faillit fuir lorsque la voix d’outre tombe s’éleva de nouveau :
_ Il va falloir que tu m’aide un peu là.
_ Q..Quoi ?
_ Je ne peux pas bouger. Il faut pourtant que tu m’emporte…disons ailleurs.
Emmett n’en croyait pas ses oreilles, la voix était faible mais net et les lèvres de la défunte ne bougeaient pas. Pas plus qu’elle ne respirait d’ailleurs.
_Heuu je ne peu pas…t’emmener comme cela, d’un claquement de doigt.
_ Je m’en doute. Trouve un voiture, une familiale, et tu pourras ainsi me transporter.
Emmett renonça quelque peu à sa raison et sortit en quête du véhicule souhaité. Dans son cerveau enfiévré il s’imagina voler un corbillard ou une ambulance, puis de traverser la ville dans un road-movie endiablé. La rue donnant sur le cimetière étant déserte en cette heure tardive de la nuit et ne voyant ni corbillard, ni ambulance, il se rabattit sur son Smartphone. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver et louer une familiale et dans l’heure qui suivi il fut à pied d’œuvre.
Il ne sut lui-même si c’était de l’inconscience, du courage ou l’envie de savoir s’il avait rêvé qui lui permit de pénétrer dans la tombe. Il héla doucement « hého ? »
_ Enfin ! Bon sang mais dépêche toi un peu, le jour ne va pas tarder, lui répondit Sungirl. Le corps émis un étrange gargouillis, et s’éleva d’une dizaine de centimètres.
La voix déclara très faiblement « Je ne peux pas faire mieux. Allez emmène moi au 122d Butcher Street » avant de s’étreindre définitivement.
Emmett pris le corps dans ses bras, il était littéralement sans poids. Rigide, mais docile il lui suffit de pousser Sungirl pour la mener jusqu'à la voiture. Il l’installa à l’arrière, les sièges rabattus, puis il roua au pas à travers la ville endormie.

Le soleil jouait déjà à travers les hauts buildings de Wondercity lorsqu’Emmett se gara devant un immeuble bas à l’adresse indiquée. Ne sachant que faire, il tardait à sortir du véhicule lorsque soudain le corps de Sungirl sembla retrouver son poids normal. Les suspensions grincèrent de mécontentement et se stabilisèrent.
La voix murmura, semblant venir de très loin « 3eme étage, code de la porte 1138 ». Puis Sungirl s’éleva à nouveau de quelque centimètre.
Lorsqu’Emmett arriva sur le palier du troisième étage il vit que la porte de l’un des appartements était entrouverte. Il poussa son précieux chargement à travers l’huis. L’appartement était brillamment éclairé de nombreuses lampes. Mais c’était bien la seule chose qu’il pouvait en dire car pas un centimètre carré n’était disponible. Ou qu’il porta son regard, il ne voyait qu’un fatras d’équipement électronique, de pièces étranges, de prothèses médicales et des kilomètres de fils électrique. Provenant simultanément du corps de Sungirl et du salon de l’appartement une voix lui intima l’ordre de rentrer. Un peu hésitant, Emmett obéit. Engoncé dans un volumineux fauteuil roulant électrique une jeune femme trônait au milieu du même fatras de pièces détachées. L’auteur en-lui grava l’image de cette reine et de ses sujets électroniques. Blonde, jolie, yeux blues, jambes coupées aux niveaux des genoux, l’air à la fois effrayée et inquiète, Electro-reine gardait le silence tout autant que lui. Trop de questions tournaient dans son cerveau fatigué. Au loin une horloge égrena lentement sept heures. Ce fut le signal, tout deux éclatèrent de rire.

La tension retombée, Electro-reine tendit la main gauche vers Emmett
« Enchanté de te rencontrer Emmett. Navrés pour les ordres de tous a l’heure mais je craignais que les accus lâchent !
_ Hola, on se calme et on recommence, tout d’abord qui êtes vous ?
_ Fanny Vilquin, je suis la créatrice de SUNGIRL. Ou plutôt sa créatrice dans le monde réel. Raahhh, excuse moi je vais plus vite que la chanson, c’est que je ne vois pas grand monde et je suis devenue un brin asociale je crois. » Tout le temps du monologue sa main gauche s’agita vivement dans les ait tandis que la droite tressaillait seulement sur l’accoudoir. Elle invita Emmett à s’assoir sur un coin de canapé vaguement libre, et inspira profondément avant de raconter son histoire.

Juillet 199X

Il suffisait à Fanny de fermer les yeux, pour qu’aussitôt surgissent les images du dernier jour de sa vie. Un soleil couchant rougissant un ciel d’été, l’air chaud qui glissait entre ses doigts de petite fille, la voiture surchauffée de ses parents qui roulait sans fin. Elle était un peu triste, un peu fatiguée aussi. Ils revenaient d’une journée passée sur les bords du lac. Ses parent n’avaient pas eut besoin de la réveiller ce matin, elle s’était préparée dés les premières lueurs de l’aube. Elle était sagement assise sur son lit à se demander si elle devait ou non réveiller son petit frère, lorsque sa mère avait entrouvert la porte de sa chambre. Elle avait chuchoté son prénom et souris en voyant la petit blondinette habillée d’un short rouge, d’un t-shirt blanc flanqué d’un smiley aussi souriant qu’elle. Elle avait engloutis son bol de céréales pendant que sa mère s’occupait de Benjamin et que son père préparait les sandwichs. Ils avaient roulés jusqu'à la vieil cabane de pèche de son grand père, et là sous un soleil radieux avaient passés la plus belle journée de sa courte vie. L’eau du lac de montagne avait été délicieusement fraiche, ils s’étaient baignés jusqu'à en avoir les mains toutes fripées. Le pique-nique composé d’œuf dur, de sandwichs au bacon ou au beure-de-cacahuètes et de coca avait tant alourdis leur estomac qu’ils avaient sommeillés sous les arbres, bercés par le feuillage chantant des chênes.
La fraicheur venant des Monts Rouges arrivant, ils avaient rapidement rangés les chaises longues dans la cabane et repris la route du domicile familial.
Fanny n’a pas vu le camion de la Wood-Trans Corps franchir la barrière de sécurité. Elle entendit juste son père jurer (ce qu’il ne faisait jamais) et sentis son corps brutalement projeter en avant. Ce fut le trou noir.
Elle se réveilla à l’hôpital, orpheline, amputée des deux jambes et beaucoup trop de temps pour réfléchir.
Elle accepta la somme d’argent que lui proposa la compagnie de transport qui évita ainsi le procès. Elle fit fructifier la colossale somme tandis qu’elle fit de brillante étude en électronique.
Le drame avait certes brisé sa vie mais elle refusait de ce laissait abattre.
Elle avait découvert les aventures de Sungirl dans un Dailly-Wonder posté par erreur dans sa boite aux lettres. Dés les premières cases, elle avait imaginé un androïde qu’elle pourrait piloter depuis son appartement. La fortune obtenue par le sang de ses parents et de son frère allait finalement servir à quelque chose.


Emmett et Fanny discutèrent pendant longtemps. Les pizzas commandées le premier jour furent remplacée par des petits plats préparés par Emmet. Fanny répara Sungirl. L’héroïne repris sa carrière de justicière tandis qu’Emmett en conta les aventures.


« Carnet rose : Le Dailly-Wonder souhaite la bienvenue à la petite Angie.Marin…. (16 Mai 201X) »



Thoor
Septembre 2014
Bonne lecture
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #78  
Vieux 07/11/2014, 21h05
Avatar de effixe
effixe effixe est déconnecté
Super Héros maitre du monde
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: paris
Messages: 411
effixe est une petite crotte de super héros pourri
Réponse avec citation
  #79  
Vieux 08/11/2014, 08h56
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 765
Thoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalon
merci
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #80  
Vieux 26/12/2016, 10h31
Avatar de zaitchick
zaitchick zaitchick est déconnecté
Dieu vers l'Infini et au delà...
 
Date d'inscription: février 2008
Messages: 2 052
zaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didiozaitchick a proposé before watchmen à Dan Didio
It's a wondefull life.
__________________
Quand les mecs de 110 kg disent certaines choses, ceux de 60 les écoutent.

Maman ! Je suis de nouveau sur SUPERPOUVOIR.COM
Réponse avec citation
  #81  
Vieux 27/12/2016, 09h59
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 765
Thoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalonThoor porte un slip rouge par dessus son pantalon
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h49.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !