Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #571  
Vieux 27/11/2016, 13h03
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 736
Slobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank Miller
Je suis bien content de l'avoir consciencieusement évité Civil War II, moi aussi ^^
Merci pour tes avis toujours intéressant Man-Thing
Réponse avec citation
  #572  
Vieux 27/11/2016, 13h23
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
Je me tâte pour Monsters unleashed tant les derniers croosvers c'était pas ça (encore que Assault on pleasnat hill était sympa,s urtout pour ses conséquences dans les titres Captain America).
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
  #573  
Vieux 27/11/2016, 13h45
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 736
Slobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank Miller
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Je me tâte pour Monsters unleashed tant les derniers croosvers c'était pas ça (encore que Assault on pleasnat hill était sympa,s urtout pour ses conséquences dans les titres Captain America).
On va changer nos place alors. Moi je vais le faire Monsters Unleashed
Réponse avec citation
  #574  
Vieux 01/12/2016, 20h19
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Deadpool : back in black 4

Genre : L’avant-dernière chasse de Kraven

Kraven le chasseur attaque Deadpool, le prenant pour Spider-man.
Au cours d’un duel fort bavard pendant lequel il finit par reconnaître son erreur, les retcons et les anecdotes secrètes abondent, contribuant à intégrer Deadpool dans une histoire qu’il n’a pas connu, étant apparu après Kraven’s last hunt.

Encore un numéro efficace et sympathique qui parodie gentiment une de mes histoires favorites de Marvel.
Ça reste une mini-série sans surprise mais bien écrite et dessinée.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20



The totally awesome Hulk 12

Genre : La trêve

Fin des aventures pendant Civil war II du nouveau Hulk.
Contrairement à la couverture qui ment, Cho a fait la paix avec la panthère et ils traquent ensemble un monstre tueur qui s’est réfugié dans les égouts en prenant en otage un nouveau-né.
Au cours d’un flashback impliquant une discussion avec Bruce Banner, Cho se rappelle que ce n’est pas la colère qui avive ses pouvoirs mais une autre émotion, plus contrôlable.

Un des spin offs liés à Civil war II qui se seront révélés classiques mais efficaces et surtout plus intéressants que la série mère alors qu’on attend encore la conclusion de celle-ci.
J’ai bien aimé la réflexion sur ce qui fait l’essence de ce nouveau Hulk, bien différent de l’ancien, souvent pour le meilleur.


Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
  #575  
Vieux 22/12/2016, 20h07
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
MARVEL

Catégorie « Excellent »

Silver surfer 8

Genre : On a toujours besoin d’un plus petit que soi

Ce run va rester longtemps dans l’histoire du personnage, voilà une chose de certaine.
A partir d’un évènement banal (le surfeur et Dawn sont coincés dans le ventre d’un cachalot spatial et se rendent compte que sa flore intestinale est consciente), les auteurs livrent encore une fois une leçon de narration et une sorte de conte moral qui a l’intelligence de résoudre un conflit par la discussion, au contraire de bien des titres qui privilégient le combat.

La description des peuples et planètes de l’univers Marvel s’enrichit encore une fois de bien belle manière tant les auteurs le peuplent de créatures très différentes et loin d’être de simples décalques des humains.
L’éloge du mérite du petit personnage dont les héros racontent les aventures est intelligent en ce qu’il relativise ce qui peut paraître comme un défaut et montre qu’il y’a plusieurs manières d’envisager un problème.

Voilà encore une fois du lourd du meilleur titre Marvel, qui nous éblouit à chaque numéro.
Ils sont forts. Ils sont très forts.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20



Catégorie « Très bon »

Doctor Strange 15

Genre : Eye in the sky

Prisonnier du taxi de The orb, un des plus vieux méchants de Ghost rider/Johnny Blaze, Strange est toujours traqué par Mordo, qui veut le tuer en profitant de son état de faiblesse et est assisté de Dormammu.
Suite au décevant crossover Original sin, the Orb a hérité d’un des yeux du gardien certains super pouvoirs (il est quasi intuable apparemment et peut faire rouler son véhicule sur les murs des immeubles) mais surtout la capacité de repérer les rebuts de la société.
Son plaisir est d’assister à leurs derniers instants, quitte à donner un coup de main pour précipiter leur chute, au contraire de la mission du défunt…

Un numéro un peu surprenant basé sur les suites d’un crossover pas génial et sur un personnage obscur qu’Aaron avait déjà plutôt bien utilisé pendant son très bon run sur ghost rider, le recréant en grande partie.

Strange continue ses affrontements contre des ennemis qui jouent avec lui et son manque de pouvoirs. Le cliffhanger est classique mais promet une suite d’arc toujours aussi bonne pour un run d’une qualité très convaincante pour l’instant.

Scénario : 15/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 15/20



Doctor Strange/Punisher : magic bullets 1

Genre : gentil flic/ méchant flic

Pupu vient requérir l’aide du docteur pour lutter contre un gang investi de pouvoirs démoniaques contre lequel il est démuni.
Comment ces deux individus qui n’ont rien en commun (ils se connaissent à peine) vont-ils pouvoir affronter la somme de ce qui les définit ?

Dans la rubrique « très bonne surprise », ce team up entre deux personnages que j’adore fait des étincelles.
Si les dessins sont assez simples, ils disposent d’une très bonne mise en page et remplissent leur mission : raconter l’histoire. Celle-ci est simple mais amusante et intrigante.
Son humour passe essentiellement par le Punisher et ses commentaires acerbes lancés à froid, qui détonne dans la vie de tous les jours, tant il est souvent impassible. Son premier dialogue avec Strange est tout bonnement merveilleux dans le genre, avec les allusions façon Fred Hembeck à Brother Voodoo et la méconnaissance de la magie d’un Franck tellement désemparé qu’il en est presque touchant.

Le doc joue le rôle du bon flic garant de l’ordre moral et de la logique et donne très bien la réplique.
J’ai hâte de lire la suite de ce qui pourrait être un team up qui va rester dans les annales.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 15/20



Sam Wilson : Captain America 16

Genre : La couverture ment…en grande partie

Après un numéro centré sur D-man, une autre acolyte de Sam Wilson, sa compagne la détective Misty Knight, a les honneurs de ce numéro centré sur elle.
Pendant que son compagnon se repose de ses récents déboires, Misty enquête sur une mystérieuse vidéo porno mettant en scène une de ses ennemies, laquelle jure que c’est un faux.
Elle remonte la piste et tombe nez à nez avec un ancien ennemi de Spider-man devenu un adversaire régulier de Captain America et ses proches au fil des années.
Encore un numéro un peu décevant car il ne développe pas l’intrigue principale. Ce choix permet tout de même de rendre un hommage très féministe à Misty Knight, super-héroïne qui était un peu dans l’ombre de Falcap ces dernières années.
L’enquête en elle-même est classique mais bien menée et a le mérite de parler d’un sujet rarement usité dans les comics Marvel en général.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20



Deadpool 23

Genre : Début d’arc qui fait plaisir

Deadpool a été infecté et est porteur saint d’une saleté pour laquelle il n’existe apparemment pas de remède, après son affrontement avec Madcap.
Il décide d’écumer les repères des associations terroristes de Marvel comme l’Hydra avec l’aide de son amie l’agent du SHIELD mais doit se résoudre à trouver de l’aide.

Un numéro riche en humour noir réussi (la façon de « soigner » Deadpool m’a beaucoup fait rire), avec de la tension et un cliffhanger intriguant.
On a peut-être enfin un arc qui va sauver l’honneur de ce décevant run all new now.

Scénario : 15/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20



Catégorie « Bon »

Punisher 7

Genre : Les dernières planches de Steve Dillon

Pupu se remet de son combat contre The face et le cartel qui écoule une drogue qui rend surhumain dans un petit patelin perdu.
Traqué par deux hommes de l’organisation, il cherche un endroit ou panser ses plaies tandis que the face semble avoir complètement pété les plombs et que le DEA est dans le brouillard.

Voici donc les dernières planches de Steve Dillon, décédé en octobre dernier.
On en compte en tout à peine 5, le reste étant assuré par un artiste efficace mas pas folichon. Ceci dit, la page cliffhanger est de Dillon et elle est tellement typique des sales trognes qu’il aime dessiner qu’on versera une dernière larme en la mémoire de ce géant.

Un hommage de la scénariste conclut le volume.Elle y explique qu’elle avait suggéré qu’on utilise comme couverture la case du numéro 4 de la mini-série d’Ennis et Dillon pour lui rendre hommage.
On y voyait le Punisher donner un coup de poing à un ours blanc, pour le résultat que l’on sait, cette mini-série ayant fait renaître le personnage de ses cendres…

Un numéro qui vaut surtout par la fin de l’époque qu’il marque d’une croix blanche.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20



The totally awesome Hulk 13

Genre : début d’arc léger

Cho a envie de se changer les idées après les évènements de Civil war II (qui, je le rappelle, n’est toujours pas fini pour les lecteurs, qui attendent encore le dernier numéro et l’épilogue !).
Il décide d’aller jouer au basket avec des jeunes de son âge et fait la rencontre d’un (apparemment) célèbre basketteur chinois évoluant au sein de la NBA, qui est là car il souhaitait le rencontrer.
Ils sympathisent et Cho est invité à participer à un match de basket inter espèces et inter dimensions (si j’ai tout pigé) à la façon de Space Jam. Biens pur, le célèbre basketteur est si balèze qu’il y va « au naturel » alors que Cho doit se transformer en Hulk…

Le début d’un nouvel arc léger et bien exécuté pour l’instant, avec un cliffhanger sympathique, même si j’attends un peu plus de Pak que ce qu’il fait sur the totally awesome Hulk et qu’il me déçoit pour l’instant.
Graphiquement, c'est chouette.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20



Deadpool : back in black 5

Genre : Conclusion sympa sans plus

Conclusion des aventures de Deapool et du symbiote appelé à devenir Venom avec une confrontation face à ses traqueurs et, forcément, un raccord avec l’histoire officielle du tisseur et d’Eddie Brock, puisque Back in black est de l’Histoire secrète destinée à incruster Deadpool dans des évènements qui ont précédé son apparition.

C’est léger, c’est bien fait et divertissant sans être vraiment très bon, malgré des dessins réussis et on perd en grande partie l’humour et le côté léger qui faisaient le sel des 4 premiers numéros.
Comme les autres séries Deadpool de Bunn, c’est agréable mais ça peut mieux faire.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20



UDON

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

Street Fighter unlimited 12

Genre : Epilogue

C’est le grand final entre Akuma en mode Oni et Ryu qui a atteint la plenitude des deux voies du hado!
En épilogue, on suit la visite de Guile chez Alex, reconverti en catcheur de spectacle miteux mais surtout un cliffhanger qui annonce une suite, avec un invité de prestige venu tout droit de Final Fight.

Voilà la fin de cette série, qui sera suivie par un crossover entre les univers de Street Fighter unlimited et Darkstalkers.
Joe Ng, qui s’occupe du combat entre les deux kimonos, est un cran en dessous de d’habitude et l’artiste qui le suit est bon mais la colorisation gâche un peu son travail.
Ce numéro sert un peu d’épilogue au précédent, qui était la vraie fin de l’intrigue de Street Fighter III.

Espérons que le crossover à venir sera bon.

Scénario : 15/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20



Catégorie « Bon »

Street Fighter unlimited annual 1

Genre : Dispensable mais beau

Cet annual rassemble quatre histoires parues en bonus de divers TPC ou HC afin de pousser les détenteurs de singles à racheter ce qu’ils ont déjà.
A priori, il y’a aussi du contenu de certains numéros gratuits du Free comic book day.
Derrière une des deux très chouettes couvs (les 4 héroïnes des histoires ou Dan qui se tape l’incruste), on découvre 3 aventures dessinées par l’excellent Omar Dogan, le spécialiste des héroïnes de Capcom, ça tombe bien et une autre dessinée par Takeshi Miyazawa, qui avait œuvré sur le très bon Mary-Jane et qu’on retrouve par moments dans les pages de Ms Marvel.

Les scénarios sont si anecdotiques qu’ils sont en général écrits par les dessinateurs eux-mêmes.
On commence avec Chun Li, qui affronte à Honk Kong un nouveau membre des Mad gears, qui se sont internationalisés et tentent de médiatiser leur existence via les réseaux sociaux. Problème, ces crétins ont vendu la mèche de leur venue lors d’un concours de beauté et Interpol les a repérés.
Une histoire très sympa, tant du point de vue des nouveautés (évolution des Mad gears) que du combat superbement mis en scène par Dogan.

On enchaîne avec la superbe Juri, qui réveille la doll de Shadaloo Decapre par accident, ce qui occasionne un bel affrontement, toujours par Dogan.
Ne seraient les beaux dessins, c’est un peu creux.

Ensuite, la ninja lycéenne Ibuki est chargée par son clan d’infiltrer un complexe industriel mais tombe vite sur un os en la personne du mystérieux et peu charismatique Q.
Miyazawa livre lui aussi de belles planches pour une histoire vraiment oubliable.

On conclut avec la meilleure histoire du volume : Dogan utilise ses personnages fétiches, Dan et Sakura, pour narrer l’entraînement haut en couleurs du comique de service, chargé de se battre contre un titan pour la plus grande gloire du style Saikyo.
Bien sûr, rien ne se passe comme prévu et Dan en prend encore pour son grade, malgré une Sakura résignée et pleine de compassion.

Au final, un annual dispensable mais bien sympathique qui vaut surtout par ses première et dernière histoires et ses très beaux dessins.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
  #576  
Vieux 01/01/2017, 23h35
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros aimé des femmes
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 96
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
MARVEL
The totally awesome Hulk 13

Genre : début d’arc léger

Cho a envie de se changer les idées après les évènements de Civil war II (qui, je le rappelle, n’est toujours pas fini pour les lecteurs, qui attendent encore le dernier numéro et l’épilogue !).
Il décide d’aller jouer au basket avec des jeunes de son âge et fait la rencontre d’un (apparemment) célèbre basketteur chinois évoluant au sein de la NBA, qui est là car il souhaitait le rencontrer.
Ils sympathisent et Cho est invité à participer à un match de basket inter espèces et inter dimensions (si j’ai tout pigé) à la façon de Space Jam. Biens pur, le célèbre basketteur est si balèze qu’il y va « au naturel » alors que Cho doit se transformer en Hulk…

Le début d’un nouvel arc léger et bien exécuté pour l’instant, avec un cliffhanger sympathique, même si j’attends un peu plus de Pak que ce qu’il fait sur the totally awesome Hulk et qu’il me déçoit pour l’instant.
Graphiquement, c'est chouette.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20
Bonjour à tous et bonne année.
Après le numéros certes classiques, mais plutot agréable tie in à civil war, cet épisode m'a fait l'effet d'une douche froide. Très peu de retombées de l'arc précédent à l'exception de Maddy. Pourtant c'était l'occasion de changer un peu avec d'autres "superviseurs". Le scenar hyper léger et franchement Cho huitième (ou neuvième) personne la plus intelligente du monde j'ai de plus en plus de mal à le croire. Pym dans Avengers AI avait crée un jeu vidéo plus en adéquation avec ce que l'on peut penser d'un génie plutôt que de faire des mods. Et deuxième effet kiss cool, je pensais à un fill in simple, mais il y a une suite
Bref, je ne peux que plussoyer quand tu dis que Pak déçoit.
Réponse avec citation
  #577  
Vieux 05/01/2017, 00h34
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 27 357
arrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdock
Citation:
Posté par Man-Thing
Silver surfer 8

Genre : On a toujours besoin d’un plus petit que soi

Ce run va rester longtemps dans l’histoire du personnage, voilà une chose de certaine.
A partir d’un évènement banal (le surfeur et Dawn sont coincés dans le ventre d’un cachalot spatial et se rendent compte que sa flore intestinale est consciente), les auteurs livrent encore une fois une leçon de narration et une sorte de conte moral qui a l’intelligence de résoudre un conflit par la discussion, au contraire de bien des titres qui privilégient le combat.

La description des peuples et planètes de l’univers Marvel s’enrichit encore une fois de bien belle manière tant les auteurs le peuplent de créatures très différentes et loin d’être de simples décalques des humains.
L’éloge du mérite du petit personnage dont les héros racontent les aventures est intelligent en ce qu’il relativise ce qui peut paraître comme un défaut et montre qu’il y’a plusieurs manières d’envisager un problème.

Voilà encore une fois du lourd du meilleur titre Marvel, qui nous éblouit à chaque numéro.
Ils sont forts. Ils sont très forts.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20
En effet encore un très bon numéro. Je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'une fois n'est pas coutume résoudre le conflit par une histoire et non pas par de l'action fait du bien et nous change. Surtout quand c'est bien raconté. Une série (limite un titre indé) à part dans la production actuelle.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #578  
Vieux 05/01/2017, 09h54
Avatar de Butters
Butters Butters est déconnecté
fanbase de J-F Maurice
 
Date d'inscription: septembre 2012
Localisation: aboard the Lost Light
Messages: 541
Butters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de PuckButters n'arrive pas à la cheville de Puck
Je vous rejoins, c'est toujours un régal de lire le Silver Surfer de Slott/Allred et ce numéro ne déroge pas à la règle.
Par contre la dernière page (enfin surtout ce qui y est dit) fait froid dans le dos
Réponse avec citation
  #579  
Vieux 12/01/2017, 20h09
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
MARVEL

Catégorie « Excellent »

Sam Wilson : Captain America 17

Genre : Que faire des super-héros non américains, voire extraterrestres ?

Le nouveau faucon, américain d’origine mexicaine entré illégalement aux USA et soutien actif des immigrants clandestins est très échaudé d’être rentré dans le collimateur d’une belle experte très conservatrice qui ressemble curieusement à la fille de Von Strücker, mais je peux me tromper.

Aidé de l’ancien vengeur et new warrior Rage, il déboule sur le campus de la plus célèbre (et libérale) des universités new-yorkaises, ou la professeure expose ses idées, pour lui expliquer sa façon de penser.

En ce mois où Trump prend ses fonctions et où on apprend ses liens supposés avec Poutine, ce titre Captain America continue à nous décrire une Amérique profondément divisée et un Captain America, devenu à son tour mentor d’un nouveau faucon, plus idéologiquement libéral que jamais.

Avec des dialogues passionnants et loin d’être caricaturaux sur un sujet complexe, deux combats bien menés et un cliffhanger qui promet beaucoup, ce numéro a en plus le bon goût de relancer l’intrigue de fond avec les Americops.
Le tout avec un Paul Renaud très inspiré aux dessins.
Quel pied.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20



Steve Rogers : Captain America 8 et 9

Genre : Un monde qui se referme

Spencer utilise le titre Steve Rogers pour préparer le futur crossover Marvel qui va très certainement être une petite bombe.
Après les évènements de Civil war II, très bien exploités dans ce titre, Captain Marvel a triomphé et l’Amérique semble à la recherche de plus de sécurité.
Une invasion future des chitauris, popularisés par les films Avengers, est repérée par le SWORD, chargé de contrer les menaces extraterrestres contre la Terre.

La nouvelle Quasar fait enfin montre de ses extraordinaires capacités mais suffira elle contre une armée ?
Pendant ce temps, Maria Hill, la directrice du SHIELD, doit répondre de ses actes durant le crossover Assault on Pleasant Hill, durant lequel elle a enfermé des prisonniers en manipulant leur volonté et leurs souvenirs.
Bien loin de rendre les armes, elle joue la carte du pragmatisme et utilise la demande de la population de plus de sécurité pour faire une offre en or à ses juges, qui ressemble beaucoup à du chantage…

Deux numéros toujours aussi épiques d’un des meilleurs titres Marvel qui continuent également à nous faire découvrir les origines secrètes de Captain America qui a rarement été aussi en cours auprès des autorités qu’en ce moment.
Ne pas spoiler ce titre, c’est rendre service au lecteur tant c’est bien écrit et intelligent, faisant écho à l’actualité réelle des USA.
Petit bémol sur les dessinateurs, parfois peu enthousiasmants.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 17/20



Catégorie « Très bon »

Doctor Strange/Punisher : magic bullets 2

Genre : Bonne surprise

Le doc et Pupu affrontent une famille Fusilli (oui, comme les pâtes) déchaînée et amatrice de pitoyables jeux de mots.
Mais que faire contre un sorcier efficace et de puissants démons quand on a juste des balles et quelques objets magiques peu puissants ?

Ce deuxième numéro d’un des crossovers les plus improbables qui soient continue à ravir le lecteur amateur de récits bien construits, funs et surprenants, malgré des dessins souvent basiques.
On est surpris par la qualité des dialogues qui nous offre successivement les pensées des protagonistes sous la forme d’un War journal du Punisher, d’autant plus que les héros ont des saillies intelligentes (le Punisher, sur la nature de ce qui fait un monstre) ou mêmes drôles (l’utilisation des objets magiques par un personnage dépourvu d’imagination).
Il est également très agréable de voir un Frank plus en difficulté que d’habitude et donc plus humain, loin de la caricature qu’en ont fait certains scénaristes.
Si ça reste aussi bon tout du long des quatre numéros, on va se régaler.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 15/20



Carnage 15

Genre : Le réveil

Dernière ligne droite pour Carny, qui réveille un Mal particulièrement terrible sur Terre.
Quelle sera la fin de la série ?

Hommage aux vieux films de la Hammer (surtout pour les chasseurs) et à l’univers d’HP Lovecraft (pour la menace), ce numéro très intense et poisseux de Carnage, riche en évènements marquants, annonce un final intense dans les derniers numéros.

Scénario : 15/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 15/20



Deadpool 24

Genre : Deadpool à la rescousse

Fin de ce très bon arc dans lequel un virus mortel s’est répandu et menace la famille de l’agent Preston, obligeant Deadpool à faire appel à un de ses contacts très spéciaux.

Et ça fait du bien de finir encore une fois un numéro au niveau du run précédent et des premiers numéros de celui-ci !
Au prochain numéro, fin de la saga 2099 du personnage.

Scénario : 15/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20



Catégorie « Bon »

RIEN

Catégorie « Sympa »

The totally awesome Hulk 14

Genre : Space Jam 2

Fin des aventures en tandem de Chulk et d’un (apparemment) célèbre basketteur.
Et heureusement, car on s’ennuie pas mal à la lecture de ce numéro gentillet qui semble avoir été écrit pour les plus jeunes.
Le conflit entre Amadeus et sa sœur aurait pu être intéressant s’il n’avait pas été aussi caricatural.
Espérons que le scénariste va se reprendre car ce titre avec Cho en Hulk est clairement le plus décevant qu’il ait écrit en utilisant le jeune génie.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 12/20



Catégorie « Moyen »

RIEN

Catégorie « Mauvais »

RIEN

Catégorie « Très mauvais »

Civil war II n°8

Genre : gros ratage

Vu les évènements du 7, il était impossible de redresser la barre sans faire tâche.
Bendis fait mieux : il abîme le navire sur les récifs !

Suite à un duel entre ces deux crétins de Captain Marvel et Iron man, méconnaissables de stupidité (on croirait la version super-héroïque de Clinton vs Trump à ce point de caricature), ça se passe mal pour Tony (mais à quel point, on ne sait pas trop, c’est vague) et surtout Ulysses nous refait une crise sévère de visions anarchiques, annonçant au travers de superbes planches le futur de l’univers Marvel, ce qui est sûrement le point le plus intéressant de ce piteux numéro.
Quand soudain, par une incroyable facilité de scénario, il disparait de l’intrigue et de la Terre !
Comme ça, tranquille, un Deus ex machina stupide et on passe à autre chose.
La fin du numéro est très confuse et annonce vaguement ce qui va se passer dans les prochains mois.

A ce point de ratage, on hésite entre le rire nerveux et la consternation.
Malgré un numéro 5 qui avait su relever le niveau général, Civil war II est un des crossovers les plus navrants de ces dernières années, bien plus que Siège, par exemple.
C’est inutilement et mal déstructuré, prétentieux, long et inutile.
Heureusement que certaines séries ont sur tirer leur parti de ce fiasco, comme les titres Captain America.

Espérons que l’épilogue, Civil war II aftermath, remontera enfin le niveau. Ça devrait pas être trop dur.

Scénario : 05/20
Dialogues : 10/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 06/20



IMAGE

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

I hate Fairyland TPB 2

Genre : Suite pas prévue ?

Après la fin inattendue du numéro 5, Gertrude se retrouve dans ce qui est la pire position possible pour elle. Skootie Young se débarrasse vite de ce nouveau statu quo qui le limite, comme si il avait été dépassé par le succès des 5 premiers numéros et n’avait pas planifié de suite, se retrouvant devant le fait accompli.
Vu la nature très bizarre du pays de Fairyland, cela n’est pas du tout illogique et les gags comme les bonnes trouvailles continuent à affluer tout au long de ces numéros 6 à 10, avec un Gertrude toujours aussi impulsive, méchante et stupide.
On relève de nombreux moments de bravoure mais c’est le passage façon Street Fighter dessiné par le très bon Jeffrey « Chamba » Cruz du studio Udon qui dépote sévèrement.

Une suite est tout à fait possible vu le numéro 10 et j’en serai car cette série est une bonne tranche de fun.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
  #580  
Vieux 13/01/2017, 10h04
Avatar de Mil K
Mil K Mil K est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2008
Localisation: un bled paumé
Messages: 6 925
Mil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
Tu donnes vraiment envie de lire les deux séries Captain America !
J'espère que Panini va les publier en cartonné, du coup.
Les deux séries sont indépendantes, ou bien elles sont à lire en parallèle ?
__________________
"My Lord, you have no space suit..."
"Air is for cowards ! Do it !"

mes ventes diverses et variées

mes recherches diverses et variées

les aventures d'Archibald Long-Jean
Réponse avec citation
  #581  
Vieux 13/01/2017, 10h53
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
Elles sont independantes. Celle de Falcap est plus dans l'esprit du cap classique et celle de Cap impacte plus l'univers marvel en general et le shield en particulier.
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
  #582  
Vieux 13/01/2017, 11h17
Avatar de Mil K
Mil K Mil K est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2008
Localisation: un bled paumé
Messages: 6 925
Mil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
Okay ! Je n'aurai pas à forcément prendre les 2 en même temps, du coup.
__________________
"My Lord, you have no space suit..."
"Air is for cowards ! Do it !"

mes ventes diverses et variées

mes recherches diverses et variées

les aventures d'Archibald Long-Jean
Réponse avec citation
  #583  
Vieux 13/01/2017, 11h35
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 736
Slobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank Miller
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Civil war II est un des crossovers les plus navrants de ces dernières années, bien plus que Siège, par exemple.
Et pourtant siège était dure a déclasser dans le genre bousse ultime
Réponse avec citation
  #584  
Vieux 13/01/2017, 11h40
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 27 357
arrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdock
tu ne lis plus de séries DC du coup (ou si peu) ?

Pareil tu ne tentes pas en single d'autres éditeurs (Image, Boom, IDW Dark Horse) ?

En tout cas merci pour ces retours
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #585  
Vieux 13/01/2017, 13h20
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 447
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
En dc je lis harley quinn. J'en ai 3 sous le bras d'ailleurs.
En indes, je prefere lire en tpb, perso.
Je suis surtout un fan de l'univers Marvel.
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 17/02/17 : Harley 14, Cap 11, Falcap 19, Doc Strange 17, Pooly 27 et Pupu 9
Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h39.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !