Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1996  
Vieux 14/12/2016, 00h19
Avatar de mellencamp
mellencamp mellencamp est déconnecté
Personal Jesus
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Marseille
Messages: 6 194
mellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobomellencamp a plus de poils sous les bras que Lobo
Pour Final Crisis, j'ai aimé tout ce qui concernait les New Gods et Darkseid, mais le truc qu’affronte Superman qui était en 3D en VO, c'était lourd.
Seven Soldiers ça commence bien mais les mini sont très inégales, tant dans l'histoire que le dessin.
Pas encore lu ses JLA, c'est surtout le Porter de l'époque que j'appréhende, pas fan du tout.
Réponse avec citation
  #1997  
Vieux 14/12/2016, 16h46
Avatar de Mil K
Mil K Mil K est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2008
Localisation: un bled paumé
Messages: 6 921
Mil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'arMil K a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
Astonishing X-Men – tome 2
Le second monster publié par Panini rassemble les derniers épisodes de Whedon et Cassaday sur la série. On y trouve 2 arcs :

Dans le premier arc, le club des damnés s’attaque aux X-Men avec l’aide d’Emma Frost. Mais rien n’est ce qui semble être.
Et la vache, c’est le bazar à suivre, cet arc ! A peu près chaque personnage fait l’objet d’un twist, tout est volontairement flou pour perdre le lecteur et le surprendre, et en plus de ça les pions sont posés pour l’arc suivant.
Alors c’est très prenant et bourré de morceaux de bravoure, mais à la lecture d’un bloc il apparait très vite un défaut : les morceaux de bravoure se font au dépend de la cohérence scénaristique… exemple : le club attaque, et Kitty Pride est neutralisée de façon épique et originale. Mais elle parvient à revenir de façon épique et référencée. Mais en même temps elle est essentielle au plan des méchants, qui lui font croire à une réalité alternative pour finaliser leur plan ! Du coup pourquoi l’avoir neutralisée en premier lieu, sachant qu’elle avait quand même très peu de chances de revenir dans la bataille…
C’est mineur, mais ça va s’accentuer dans l’arc suivant…
(et accessoirement, ça invalide un point du run de Morrison, qui considérait que Cassandra Nova était l'une des étudiantes de Xorn...)

Dans le dernier arc du run, les X-Men (et les ennemis des arcs 1 et 2) sont récupérés par l’agent Brand pour aller sur une autre planète afin de stopper le lancement d’un missile destiné à détruire la terre. Mais cette planète étant un monde guerrier, les choses se passent mal et l’équipe est rapidement divisée et tente de résoudre tout ça en petits groupes.
Encore une fois, ça enchaine les moments de bravoure tout en prenant le temps de calmer le jeu quand il le faut pour que les personnages puissent faire le point, et offre une conclusion (triste) bien fichue de son run.
Mais encore une fois, en lecture d’un bloc, il y a trop d’éléments qui sont là juste pour faire de l’épique au dépend de la cohérence. Les personnages e séparent et se retrouvent sans que ça ait un réel impact, Danger ne sert à rien à part offrir un cliff sans incidence, et les personnages se téléportent un peu au gré des envies du scénariste. Le pire étant lors du dernier épisode : le missile est parti, il y a un groupe sur l’aire de lancement venu avec un vaisseau, et l’autre dans un souterrain en train de se battre contre le chef des méchants. Eh bien c’est le groupe dans le souterrain qui part à la poursuite du missile ! Pendant que l’autre groupe vient dans le souterrain finir le combat !
Encore une fois, ça ne gâche pas l’histoire, mais ça diminue son intensité et on est moins pris par les évènements quand on ne les trouve pas cohérents…

Dernier point qui m’a gêné, et que j’avais pourtant adoré à la première lecture, c’est le personnage de Cyclope… il perd ses pouvoirs très rapidement au début de l’attaque du club des damnés, et du coup devient le leader bad-ass qu’il a toujours voulu être.
Ça c’est dans la théorie, parce qu’en pratique j’ai trouvé cela très mal fait… Scott reste très en retrait tout le long de l’histoire, et ne sert qu’à effectuer 2 deus ex-machina. Ces 2 passages sont super, je le reconnais. Le second passage est le moment le plus bad-ass du personnage depuis l’arc de Proteus par Claremont, et j’avais le sourire jusqu’aux oreilles en voyant son air malicieux en bas de page et en voyant la splash-page qui suivait.
Mais à part ça, le personnage n’est pas mis en avant, et n’est pas spécialement différent… quand Emma et Scott discutent, on nous tease que le pouvoir de Scott a toujours été un poids pour lui, l’empêchant de révéler tout son potentiel, et du coup une fois débarrassé de son pouvoir… rien… On ne sent pas le leader, on ne sent pas l’homme à redouter, on ne sent pas le gars qui en impose. Une belle opportunité de gâché…
(au passage, je trouve que Cyclope aurait dû perdre ses pouvoirs suite à House of M, et cacher ça aux mutants afin de ne pas fragiliser l’équipe qui comptait sur lui durant ces heures difficiles…)

Au final, ça reste un très bon run, que je suis content d’avoir relu, et dont les défauts ne supplantent pas les qualités.
Ça ne vaut pas à mes yeux la période Claremont-Byrne, mais je le classe facilement en seconde ou 3e place.
__________________
"My Lord, you have no space suit..."
"Air is for cowards ! Do it !"

mes ventes diverses et variées

mes recherches diverses et variées

les aventures d'Archibald Long-Jean
Réponse avec citation
  #1998  
Vieux 16/12/2016, 00h22
Avatar de Mandrill
Mandrill Mandrill est déconnecté
Super-Singe
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: Montrouge
Messages: 2 562
Mandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan DidioMandrill a proposé before watchmen à Dan Didio
Super cool de retraverser ce run avec ta relecture

Tes remarques sur la cohérence et l'efficacité des scènes choc sont assez justes. Certains effets fonctionnaient bien mieux quand on suivait la série en feuilleton, mois après mois. (j'ai relu les deux Deluxe - pas Monster - d'une traite aussi il y a quelques mois)
__________________
Je pense donc je signe.
Réponse avec citation
  #1999  
Vieux 18/12/2016, 10h34
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 5 986
JB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule Boy
Relu le Captain America: Man or Wolf, avec le classique "Capwolf" (Cap 402-408) de Gruenwald et Rik Levins. Captain America part à la recherche de John Jameson, accompagné d'un Doctor Druid tout juste rajeuni, et se trouve confronté à un groupe de loup-garous créés par Nightshade.

... Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais. Peut être à une série B amusante, genre Reagan transformé en serpent. Non, rien de tout cela, le lecteur a surtout droit à un récit décompressé (tout se déroule grosso-modo sur 2 jours). L'histoire n'avance pas et est surtout allongée afin de permettre une multiplication de caméos (Serval pour quelques scènes, Cable pour un numéro, Rhane pour une ou deux pages, Feral pour une case). Au final, retour à la case départ pour tout le monde, excepté un personnage secondaire supplémentaire pour Cap. La back-up qui se focalise sur Crossbone tentant de retrouver son poste de bras droit de Crâne Rouge et une Diamondback sévèrement touchée par un syndrome de Stockholm est plus intéressante
Réponse avec citation
  #2000  
Vieux 31/12/2016, 17h29
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 35 626
EsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec Dracula
Une lecture évidente en ce 31 décembre : I Die at Midnight de Kyle Baker. Un récit porté par un rythme effréné, un course folle à travers New York le jour du réveillon de l'an 2000, tout cela pour tenter d'empêcher la mort qui est programmée pour minuit.
Un single de 60 pages qui se dévore, par un Kyle Baker qui sait utiliser toute la force du style narratif de la bd, en jouant avec ses compositions pour donner son côté vif au récit.
Réponse avec citation
  #2001  
Vieux 31/12/2016, 18h41
Avatar de Fred le mallrat
Fred le mallrat Fred le mallrat est déconnecté
Généalogiste sénile
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: bordeaux
Messages: 15 505
Fred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec LéonFred le mallrat mange des moules avec Léon
J ai essayé 2 numeros de JL + le rebvirth.... bon Hitch au scenar c est pas mon trip. la saga de rao dans JLA fut un calvaire et ca a l air de continuer.. pas sur d essayer plus loin.
Réponse avec citation
  #2002  
Vieux 07/01/2017, 16h13
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 9 730
Slobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank MillerSlobo trinque avec Frank Miller


Totally Awesome Hulk : Cho Time
Totally Awesome Hulk 1- 6 et matériel de Secret Wars : Planète Hulk 1
Scénario : Greg Pak
Artist : Frank Cho, Mike Choi, Takeshi Miyazawa

Scénario :
Hulk est différent et génial. En tout cas c'est ce que pense Amadeus Cho qui habite ce nouveau Hulk. Un Hulk sans rage, sans peur, ou en tout les cas c'est ce qu'Amadeus pense. Et comme il est la huitième personne la plus intelligente du monde selon le tableau Pym/Doom, il ne peut avoir tort.
Et pourtant même sa soeur constate que parfois Amadeus se laisse embarquer. Peu être le fait qu'il soit ado, ou les propres démons du jeunes homme.
On le suit entre chasse au monstre et drague.
Avis :
Comment dire. C'est loin d'être désagréable. Mais vite lu, vite oublié. J'aime bien Frank Cho, mais ses cases sont un peu vides et énormes.
J'ai préféré les flashback sur le Hulk/Banner, autant pour les dessins que le scénario. Faut dire que la sœur d'Amadeus fait franchement débarquée de nulle part. Sympa de voir Amadeus face à She-Hulk (Ils en font un peu trop sur le fait qu'elle aurait la quarantaine, surtout que les persos Marvel sont tous bloqués sous la trentaine ou juste un peu plus).
J'ai moins aimé l'arc avec l'Enchanteresse qui va peut être un peu vite et a beaucoup d'ellipses.




Totally Awesome Hulk : Civil Wars
Totally Awesome Hulk 7-12
Scénario : Greg Pak
Artist : Mike Del Mundo, Mahmud Asrar
Dessin : Alan Davis
Encrage : Mike Farmer

Scénario :
Bruce Banner a été Hulk de nombreuses années et il a du mal à se dire que ce n'est plus le cas.
Puis après avoir pris soin d'un Banner malade et avoir été a son tour malade, Amadeus doit faire son deuil.
Banner a été tué par Hawkeye et c'est difficile a avaler.
Avis :
Une bonne histoire sur un Banner toujours hanté par l'ombre du goliath vert et qui pourtant est libéré de ce dernier.
Puis une très bonne histoire ou Amadeus et Banner s'occupent l'un de l'autre. J'ai aussi aimé voir Rick Jones et de nouveau She-Hulk.
J'ai adoré le début des répercutions de la mort de Banner par Del Mundo où Captain America et Captain Marvel plus le Shield viennent voir comment se porte/comporte Amadeus.
J'ai moins aimé la suite où Amadeus veut traquer Hawkeye alors qu'il est lui même traqué par Black Panther. La Hulkbuster Panther a failli m'étouffer.
Et puis le gars qui se nourrit des émotions autour de lui, j'ai trouvé ça mal dessiné pour du Asrar que j'ai adoré sur Ultimate Comics X-Men ou Supergirl New 52. La fin est très touchante.

Conclusion :
Peu convaincu je ne prendrai pas le troisième volume de cette série.
Réponse avec citation
  #2003  
Vieux 10/01/2017, 00h03
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 27 357
arrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdock
Ce week end je me suis fait plaisir. J'ai à nouveau lu ARROWSMITH de Kurt Busiek, Carlos Pacheco et Jesus Merino.

Encore une fois je reste ébloui par les différents degrés de lecture et comment Kurt Busiek et Carlos Pacheco ont réussi à adapter les deux guerres mondiales (surtout la première).

Comme je suis assez feignant ce soir je vais vous laisser avec le billet laissé par Wildcard il y a quelques années, étant à 95% d'accord avec lui.

Citation:
Posté par wildcard
Voir le message



Arrowsmith est une série en six épisodes écrite par Kurt Busiek et illustrée par Carlos Pacheco, publié par Wildstorm, une filiale de DC Comics, en 2003.

Elle a été traduite en français par les Editions USA en 2004.



*


L'histoire se déroule dans une réalité alternative : les Etats-Unis d'amérique s'y appellent les Etats-Unis de Columbia, la magie y a largement cours, et la première guerre mondiale voit s'affronter des soldats mais aussi des dragons, des sorciers, des vampires et tout un tas de créatures fantastiques.
Nous suivons l'initiation de Fletcher Arrowsmith, jeune homme idéaliste qui prend part à l'effort de guerre du côté des alliés, apprend les rudiments de la sorcellerie, découvre l'amour et combat l'ennemi Prussien.




*

Arrowsmith est un merveilleux comic book, ce genre de bande dessinée où les auteurs sont au meilleur d'eux-mêmes en évoluant en dehors du registre des super-héros.
Les comics peuvent être un fabuleux médium pour ce type d'histoires fantastiques pour peu qu'on ait à faire à des créateurs de talent, à l'aise avec cet univers, ses codes, tout en étant capables de faire preuve d'originalité. C'est aussi l'occasion de se changer les idées tout en restant dans le domaine de l'extraordinaire.
La réussite d'Arrowsmith ne doit rien au hasard puisqu'il s'agit d'une oeuvre produite par deux grands artistes, d'un côté Kurt Busiek (qui a déjà exploré, quoique différemment, ce répertoire avec ses Conan) et de l'autre Carlos Pacheco : ce tandem a aussi signé une des meilleures histoires des Vengeurs, le classique Avengers Forever.

Arrowsmith joue sur un habile décalage avec l'Histoire que nous connaissons : la première guerre mondiale sert de contexte mais la magie y est couramment pratiquée et change donc la physionomie du conflit.
De la même manière, le monde décrit par Busiek et Pacheco détourne à peine la géographie du nôtre : l'Albion remplace l'Angleterre, la Gallia la France, la Lotharingia la Belgique et la Hollande et la Muscovy la Russie, unies contre la Prussia (Allemagne), Tyrolia-Hungary (Autriche-Hongrie) et l'Empire Ottoman.
Au centre de l'intrigue se trouve un héros auquel on peut facilement s'identifier en partageant ses rêves de justice puis ses doutes, un jeune "américain" du nom de Fletcher Arrowsmith qui s'engage comme volontaire dans cette unité d'élite aèrienne qui utilise des dragons pour les combats dans le ciel de l'Europe.


*

Ces six épisodes doivent beaucoup au fabuleux dessin de l'espagnol Carlos Pacheco, qui produit des planches somptueuses quand il s'agit d'en mettre plein la vue, mais qui est également capable de la même excellence dans des scènes plus intimistes où son sens des expressions et de la gestuelle fait merveille.
Il y a là des séquences à couper le souffle, où on prend plaisir à s'arrêter, comme lorsque les trolls prussiens attaquent les lignes alliées dans les premières pages, jusqu'à la destruction de ce village ennemi par de gigantesques salamandres enflammées.
Mais, comme je l'ai dit plus haut, Pacheco est aussi bon lorsqu'il illustre des plages plus calmes, dessinant merveilleusement les émotions qui saisissent Fletcher, Grace, Rocky le colossal troll de pierre, et tous les seconds rôles.
La partie graphique justifie à elle seule l'achat de ces albums.


*

Busiek emploie tous les clichés de l'histoire de guerre, et c'est peut-être la seule faiblesse de la série si on veut se montrer difficile.
Avec, par exemple, un film comme Il faut sauver le soldat Ryan de Spielberg, notre vision de ce genre de récit a considérablement évolué car nous avons compris qu'il n'y a aucune beauté dans la représentation de la guerre.
Dans un monde où la magie fait partie du tableau, il est donc encore plus délicat pour Busiek de nous convaincre de l'horreur de la guerre car la magie, le merveilleux qu'elle suggère, joue en quelque sorte contre le postulat anti-guerre du projet. Le lecteur est plus ébloui par les prodiges de la sorcellerie que dégoûté par ses ravages.
Lorsque dans le 5ème épisode, les salamandres sont jetées sur le village prussien, c'est à la fois une référence explicite au bombardement de Dresde durant la guerre de 39-45, mais c'est surtout une séquence époustouflante, d'une beauté qui dépasse l'horreur qu'elle raconte.
Bien que Busiek nous dise (et comment ne pas être d'accord ?) que la guerre, c'est l'enfer sur terre, il se piège en écrivant des scènes où nous sommes plus éblouis qu'accablés à cause de ces créatures magiques.


*

Néanmoins, ce qui confère à ce livre un intérêt supérieur à celui d'un divertissement esthétiquement épatant, c'est la manière dont Busiek emploie le genre fantastique comme métaphore.
La première guerre mondiale est la période où le "monde moderne" fut créé. C'est aussi un conflit où la notion de "combat noble" a disparu, avec les tranchées, les attaques chimiques, le bombardements.
Ce que fait Busiek fait via l'angle magique de son histoire, c'est mettre en évidence la tension entre l'ancienne génération de soldats et la nouvelle. Fletcher "s'en-va-t-en-guerre" avec l'insouciance de sa jeunesse mais il est formé par des hommes qui ont déjà connu l'horreur des batailles (en premier lieu, le troll Rocky qui lui raconte comment il a dû quitter son pays et qu'il retrouvera plus tard), tout comme Grace Hilliard qui devient infirmière sans se douter que cette expérience va profondèment la bouleverser.
Ces jeunes gens ne douteront de la justesse de leur engagement et de leur lutte qu'après avoir fait l'expérience physique de la guerre. Mais c'est un voyage dont on ne revient pas indemne psychologiquement.
La boîte de Pandore est ouverte, ceux qui auront fait face aux démons des champs de bataille resteront marqués à vie : c'est la fin de l'innocence. Le monde merveilleusement redessiné par la magie est en vérité dominé par l'horreur, la barbarie, la désillusion. Dans le feu de l'action, Fletcher voit (ou croit voir) les dieux se détourner des hommes à cause de leur folie.

*

Busiek est un auteur dont les oeuvres sont toujours empreintes de nostalgie et ici, cette affection pour le passé est encore plus manifeste dans la mesure où son propos est que ce qui a disparu avec le passage du monde à la modernité a cessé d'être pour toujours, en premier lieu un certain esprit chevaleresque.
Pourtant, cette nostalgie n'est pas du passéisme dans la mesure où l'auteur ne nous dit pas qu' "avant c'était forcèment mieux" mais plutôt que le progrès n'améliore pas toujours la condition humaine. D'ailleurs, même après avoir beaucoup perdu en combattant, Fletcher n'a pas envie de rentrer chez lui. Il a compris qu'il devait dépasser sa douleur, ses regrets, ses remords. La magie et la guerre ont refaçonné le monde et Fletcher veut faire de ce monde un monde meilleur.

*

Busiek et Pacheco ont créé un univers où de grands évènements sont décrits du point de vue d'un homme ordinaire : c'est une histoire enchanteresse et touchante, pleine de dynamisme sur un thème pourtant dramatique (la nostalgie de l'innoncence perdue), un récit initiatique en forme de fable, un livre d'images mémorables.
Mais au-delà de l'aventure, il y a surtout une réflexion élégante sur la guerre, le passé sur lequel elle naît et le futur qu'elle engendre.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #2004  
Vieux 10/01/2017, 03h05
hannah hannah est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 3 342
hannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Goldhannah est le sidekick de Booster Gold
A l' époque Busiek pensait relier Arrowsmith à Astro City, si je me souviens bien.
Réponse avec citation
  #2005  
Vieux 06/02/2017, 21h36
Avatar de CYRIL
CYRIL CYRIL est déconnecté
Superslip addict!!
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: Camp de la Lune Noire
Messages: 6 648
CYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalonCYRIL porte un slip rouge par dessus son pantalon
En parlant de Pacheco, je me refais Avengers Forever en ce moment...que je n'avais plus relu depuis des années.
C'est marrant, le scénario m'emballe moins bien que ce soit haletant et rondement mené.
Mais je n'en suis qu'à la moitié..

Par contre, j'avais oublié combien c'était de toute beauté d'un point graphique. J'aime encore ce que fait Pacheco aujourd'hui mais alors à l'époque: le dessin des personnage est très bon mais le storytelling, la mise en scène des persos dans chaque case..sont juste bluffants. Le tout avec un encrage de Merino aux petits oignons (excellent artiste!)

La série que tous les fans de Avengers doivent lire à un moment ou à un autre mais certainement pas en première lecture de cette franchise comme je l'ai parfois vu conseillé.

Tiens, en tapant ça, je me souviens de la galère à trouver la variant super rare du 1 en VO (et puis les 4 couv du n°4, là plus simple^^)

C.
__________________
MES NOUVELLES VENTES
http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=58236
Réponse avec citation
  #2006  
Vieux 07/02/2017, 14h22
Avatar de archerhawke
archerhawke archerhawke est déconnecté
.
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2007
Messages: 1 958
archerhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frostarcherhawke se tape Emma Frost
Ah ? Il faut lire quoi avant du coup ?

Parce que j'ai récupéré il y a peu les 12 numéros de cette LS et j'allais les lire "bientôt".
__________________
les boobs c'est la vie !!
Ma Wishlist Comics
Réponse avec citation
  #2007  
Vieux 07/02/2017, 14h43
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
inconsolable
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: loin
Messages: 27 357
arrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdockarrowsmith vend des journaux à Matt Murdock
The Crossing, Vision Quest, les apparitions de Kang/Rama Tut/Immortus dans les FF et les Avengers, la saga de la madone céleste, le conseil des Kang par W Simonson, WCA au far west ..... Avengers #200

Bref presque tout ce qui a été publié sur Kang/Rama Tut/Immortus avec AF.
__________________
Secret Wars, il y a une explication pour cela....
Réponse avec citation
  #2008  
Vieux 07/02/2017, 14h48
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 5 986
JB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule BoyJB mange des frites avec Moule Boy
Ce qui est utile, c'est surtout de connaître l'histoire des personnages, comme ce qui a suscité la période "Nomad" de Steve Rogers ou être familier des troubles de personnalité de Pym. Kang passe un numéro complet à résumer sa propre histoire en flashback histoire d'éviter de trop grosses lectures.
Réponse avec citation
  #2009  
Vieux 07/02/2017, 14h48
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 35 626
EsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec DraculaEsseJi mange des apéricubes avec Dracula
Avengers Forever est le Crisis des Earth's Mightiest Heroes, une comparaison sur plusieurs points car c'est une histoire épique et en même temps elle règle énormément de soucis de continuité. Donc oui ça s'apprécie mieux avec un minimum de background.
Réponse avec citation
  #2010  
Vieux 07/02/2017, 21h55
Avatar de Tuco
Tuco Tuco est déconnecté
Combat computer
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Nantes
Messages: 6 141
Tuco est une petite crotte de super héros pourri
Je relis toute la série Astro City paru en VF chez Semic ( mes Privilège Semic tombent en lambeaux, les pages se décollent de la tranche) et les deux volumes de Panini.

Chaque relecture est un vrai plaisir. Les histoires de Buziek sont si réussies. Il arrive à reprendre un archétype superslip et en donner une version très pertinente. J'adore par exemple son Samaritain qui n'a pas une seconde pour lui.

Les designs et covers de Ross sont juste parfaits et les dessins old school d'Anderson apportent encore à cette ambiance classique.

Je ne sais pas pourquoi Urban n'a pas encore repris l'édition de cette série.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 05h58.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !