Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 14/10/2015, 14h27
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 924
doop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namordoop est à poil comme Namor
Critiques Doopiennes 225: The Names,Solar,Archer&Armstrong,Batman,Sword

CRITIQUES DOOPIENNES N°225 (28/09/2015)

Citation:
Quelques précisions : ces critiques sont la plupart du temps des critiques "à chaud". Aussitôt lu, aussitôt critiqué, ce qui peut expliquer un certain manque de recul ou des réactions parfois un peu trop passionnées. Je vais essayer néanmoins de rester le plus impartial possible et surtout, expliquer au maximum mes idées et mes impressions.
Je ne détiens pas, loin de là, la vérité sur les comics que je critique. C'est juste une impression de quelqu'un qui lit des comics depuis…pfiouuu….plus de trente cinq ans ! Ce n'est pas parce que je trouve un truc génial ou mauvais qu'il faut absolument le croire sur parole. Le mieux c'est encore de le lire si on a envie, ou de le défendre si on trouve l'avis trop négatif.
Le but premier est toujours le même: proposer un échange et un débat sur les séries chroniquées.
Dans un souci de bien faire, j'essaye toujours autant que faire se peut d'éviter les spoilers, ce qui fait que des gens qui sont en retard, ou qui suivent en VF peuvent tout à fait lire ces critiques sans aucune hésitation.
THE NAMES

Contient les numéros 1-9 de la série THE NAMES (2014)
(Milligan/ Leandro Fernandez)
Le pitch :
Katya Walker a tout pour elle : elle est belle, sexy, sait se battre et a surtout un mari plus vieux qu'elle blindé aux as ! Bon, ce dernier a juste un fils autiste et génial issu d'un autre mariage mais comme il se trouve assez loin, tout est parfait!
Sauf que voilà, son trader de mari décide de se jeter de la fenêtre du cinquantième étage de sa tour. Les convictions et l'assurance de Katya volent alors en éclats ! Incapable de croire à la thèse du suicide, elle va se lancer, avec l'aide de son beau-fils à la recherche de la vérité qui les conduiront aux portes d'un groupe très spécial : THE NAMES, des anonymes qui dirigent officieusement le destin de la planète. Autre fait important : certaines bourses deviennent folles, déclenchant des crises monétaires mondiales qui se répandent comme un virus.

Lorsque je vois le nom de Peter Milligan, l'un de mes scénaristes préférés à celui de Leandro Fernandez, un dessinateur exceptionnel, je ne peux m'empêcher de me jeter dessus.
Et quel pied ! Tout du moins jusqu'au dernier épisode.
On retrouve en effet dans ce récit tout ce qui fait la verve et le cynisme de Peter Milligan, qui s'attaque cette fois-ci au monde de la conspiration et de l'argent, aux systèmes bancaires et à la bourse avec son impétuosité habituelle.
Contrairement à d'autres ( Remender par exemple), Milligan associe dérision, provocation mais aussi empathie et exposition. Il pousse toujours le bouchon mais jamais trop loin, juste ce qu'il faut!
Certaines scènes entre Katya et son beau-fils sont certainement parmi les plus "osées" et les plus savoureuses jamais écrites dans ce type de relation. L'histoire fait immédiatement penser à une sorte de 100 BULLETS, tellement les thèmes sont proches. L'auteur introduit pourtant une intrigue un petit peu science-fictionnesque en nous proposant un monde où les données statistiques et informatiques commencent à avoir une vie propre et à contaminer ceux qui s'en servent.
C'est vraiment très bien écrit, on est tout de suite conquis par les différents personnages qui sortent tous du cliché et si l'on peut regretter parfois un certain classicisme ou un peu de déjà-vu, il est impossible de lâcher ce bouquin une fois qu'on a commencé à l'attaquer.
Que dire aussi des dessins de Leandro Fernandez sinon que c'est vraiment très très bon. Cela fait immédiatement penser à du Eduardo Risso, mais en encore plus maîtrisé. Disons que Fernandez est tout à fait capable d'adapter son style aux différentes atmosphères et qu'il y réussit parfaitement. C'est vraiment l'un des rares dessinateurs qui pourrait me faire acheter un bouquin rien qu'avec son nom. C'est rythmé, caricatural quand il le faut, précis lorsque Milligan le lui demande, sexy en diable, bref, il y a tout !

Reste tout de même le problème de la fin, puisque vraisemblablement, rien n'est réglé au bout des neuf épisodes. Je ne connais pas les tenants et les aboutissants de la création de cette série, mais à mon sens c'est une ongoing qui s'est transformée en mini-série à cause de mauvaises ventes. En effet, on n'a pas la fin mot de l'histoire et c'est assez frustrant (notamment en ce qui concerne le virus informatique conscient) et l'on sent que la fin est trop précipitée pour avoir été voulue par l'auteurs en l'état. C'est dommage car cela gâche un peu la globalité du récit.
J'ai quand même passé un excellent moment.
et demi. Aurait mérité largement plus sans une fin abrupte et pas très concluante qui vient gâcher ce qui était jusque-là une série quasi-parfaite ! Dommage, j'espère que l'on aura une suite.


SWORD : NO TIME TO BREATHE

Contient les numéros 1-5 de la série S.W.O.R.D. (2010)
(Kieron Gillen / Steven Sanders)
Le pitch :
L'agent Brand, chef du S.W.O.R.D. (une agence de protection de la terre contre les extraterrestres, sorte de mélange entre le SHIELD et les MEN IN BLACK) a fort affaire alors que son compagnon LA FAUVE vient lui rendre visite dans la station orbitale qui tient lieu de QG à l'agence.
En effet, non seulement OSBORN et ses sbires (dont HENRY GYRICH) tentent de prendre les rênes de l'opération (nous sommes à l'époque du DARK REIGN) mais le demi-frère de Brand, un extraterrestre, à dérobé un objet et est poursuivi par le chasseur de primes DEATH'S HEAD.

Je crois que ce SWORD est l'un des premiers boulots de GILLEN chez MARVEL, avant qu'on ne lui confie les rênes de série plus connues. De plus, il me semble (mais cela remonte à loin), que SWORD était au départ une série régulière, elle s'est transformée en deux temps, trois mouvements en mini-série au vu des ventes catastrophiques.
J'ai donc pris ce TPB (trouvé en solde) avec une certaine curiosité morbide : n'ayant aucune affinité avec l'agent Brand au pire j'allais découvrir un accident industriel et au mieux j'allais tomber sur une bonne petite mini-série, les chiffres de vente de comics étant souvent inversement proportionnels à leur qualité. En plus, vous connaissez mon faible pour Kieron Gillen.
Et c'est plutôt une bonne surprise. Bon, on ne reconnaît absolument pas le Kieron Gillen de Young Avengers ni de Wicked + Divine puisque celui-ci nous livre un scénario vraiment très classique, sans vouloir proposer une narration un peu différente, comme il a pu le faire sur ses titres récents, à base de textes à suivre ou de dessins en forme de jeu de l'oie.
Cela reste quand même une histoire assez fun et plutôt bien menée, qui va donc à 100 à l'heure et qui repose plutôt sur des dialogues et de la comédie de situation, ce qui fonctionne et marche aussi avec le style de Gillen, qui sait aussi faire dans le plus léger.
Après, il est assez inutile d'aller chercher une histoire dense et compliquée, c'est simplement du comics assez fun, plutôt bien mis en place mais qui n'est absolument pas percutant. Le personnage de DEATH'S HEAD sort un peu de nulle part, mais globalement l'histoire, qui tourne essentiellement sur la relation entre le FAUVE, BRAND et GYRICH est agréable à suivre. Et puis Gillen a vraiment capturé l'essence de LOCKHEED le dragon, qui fait mouche à chacune de ses apparitions.
Pas de surprise donc au niveau de l'histoire, un truc simple et fun, assez efficace et largement mieux que certains titres de l'époque qui vendaient nettement plus. On est clairement dans le dessus du panier d'une série B. D'ailleurs, est ce que DEATH'S HEAD est un personnage favori de Gillen ? C'est une question qu'on peut légitimement se poser puisqu'il l'a réutilisé dans IRON MAN. L'ennui, c'est que ce personnage ne fonctionne pas au sein de l'univers Marvel.

En revanche, il y a un réel problème au niveau des dessins. En effet, Steven Sanders, s'il est assez lisible et possède au moins une narration assez fluide, a de réels problèmes dans le dessin de ses personnages et surtout dans la manière dont il les fait bouger. C'est vraiment du travail d'amateur (doué certes) mais loin des standards d'une compagnie qui se veut la meilleure du marché.
Le look du fauve, absolument différent de tout ce qui a été proposé jusque-là est vraiment raté et sort tout de suite le lecteur de l'intrigue.
C'est vraiment dommage car les dessins tirent l'histoire vers le bas, on ne sent pas d'osmose entre les deux artistes et je pense qu'avec un gars un peu plus confirmé aux crayons qui aurait poussé un peu plus Gillen dans ses envies narratives, cela aurait pu fonctionner.

Cela reste quand même nettement plus lisible et plus fun que certaines séries actuelles, même si vraiment les dessins la rendent ancdotique.
un peu gentil mais comme je le disais plus haut, on est dans le haut du panier d'une série B, dommage que les dessins ne soient pas à la hauteur.


SOLAR, MAN OF THE ATOM vol 1 : NUCLEAR FAMILY

Contient les numéros 1-4 de la série SOLAR MAN OF THE ATOM (2014)
(Frank J. Barbière / Joe Bennett, Richard Case, Roger Robinson, Matthew Marks, Sandy Jarrell, Jonathan Lau)
Le pitch :
Le scientifique Phil Seleski possède depuis maintenant plusieurs années des pouvoirs hors du commun qui lui ont été donnés lors d'un accident nucléaire. Mais à la suite d'un nouvel accident, Phil se retrouve transformé en énergie pure, que seule sa fille (qui ne voulait plus lui parler) peut contenir. Les deux sont désormais obligés de travailler ensemble afin d'empêcher une invasion extraterrestre.

J'ai réellement un problème avec SOLAR, MAN OF THE ATOM. En effet, depuis tout petit et étant tombé sur l'un de ses récits je ne sais plus où, je trouve que c'est l'un des designs de super-héros les plus impressionnants. Ca m'avait traumatisé à l'époque, et je dois toujours garder au fond de moi ce souvenir. J'ai donc une fâcheuse tendance à plonger dès qu'on me propose un relunch. Il y a quelques années, c'était Jim Shooter qui avait tenté une reprise (moisie) de la série et là c'est DYNAMITE (maison d'édition moisie) qui tente des reprises non seulement de Solar, mais aussi des autres personnages Gold Key comme Magnus ou Turok.
Le nom de Frank Barbiere me dit quelque chose mais je n'arrive pas à le situer (et j'ai la flemme d'aller chercher sur wiki) en revanche, celui de Joe Bennett me parle beaucoup plus, avec un style qui évolue vers le meilleur depuis un petit moment.

Et encore une fois, ce titre n'est qu'une grosse déception. L'histoire est assez classique et nous offre finalement un remake de Firestorm (puisque Solar change la matière en modifiant les atomes) , avec deux personnages fusionnés qui sont obligés de mettre leurs différends de côté pour affronter une menace un peu bateau. Bon, le twist est qu'il s'agit d'un père et de sa fille qui ne s'entendaient pas. On a vu des histoires plus nulles, il est vrai, et on peut à la limite faire un truc sympathique avec ça. Là ca ne fonctionne pas et on le sent dès la fin du premier numéro.
Bon, en toute honnêteté, cela se lit mais bon c'est quand même assez faible et superficiel.
Niveau dessins, c'est aussi de l'arnaque. En effet, si Joe Bennett livre une très bonne prestation, il ne reste qu'un épisode et demi, pour être remplacé par un pool de dessinateurs pas tous terribles et surtout sans grande liaison artistique.

Bref, ce relaunch n'est pas d'un très grand niveau, et en tout cas assez loin de ce que nous propose, dans un peu la même veine VALIANT.
Après, je pense que je verrai ce qu'il se passe lors d'un deuxième tome, mais je n'irai pas plus loin si ca ne s'améliore pas. C'est fou ce que la nostalgie peut vous faire faire !
En plus, je commence à en avoir ras le bol de ces TPB qui ne contiennent que quatre numéros et des couvertures alternatives ou des pin-ups pour faire le compte. Perso je m'en fous comme de ma première chemise des alternate covers ou des dessins de Paco Medina ou Juan Doe sur SOLAR. Je préfère nettement des histoires denses.




ARCHER AND ARMSTRONG TPB 3 : FAR FARAWAY

Contient les numéros 0 puis 10-13 de la série ARCHER AND ARMSTRONG(2012)
(Van Lente / Pere Perez-Clayton Henry)
Le pitch :
Archer et Armstrong continuent de s'opposer aux sectes secrètes qui contrôlent à notre insu le destin des Etats-Unis et du monde. Cette fois ci, ils sont accompagnés dans leurs aventures par Mary-Maria, la "sœur" d'Archer qui veut sa mort et IVAR, le frère d'Armstrong dispaur depuis longtemps. Ils vont entrer dans une dimension inconnue, l'endroit le plus secret de l'univers contrôlé par les forces spéciales de l'armée Américaine. En plus, il y a des extraterrestres.

Fort de deux premiers arcs vraiment réussis, je retrouve avec plaisir la meilleure doublette de l'univers VALIANT à savoir Archer & Armstrong. Cette histoire ne m'a encore pas déçu. Encore une fois, ce n'est pas de la grande bande dessinée, il n'y a pas de révolution, mais simplement une très bonne bande dessinée de superhéros, une série bien réalisée et bien dessinée qu'on a envie de suivre mois après mois (ou TPB après TPB). Le numéro 0, qui ouvre le volume et qui raconte une histoire issue du passé d'Armstrong peut véritablement être considérée comme le début de cet arc en cinq parties qui mélange beaucoup de thèmes : des sociétés secrètes, l'armée américaine, des extraterrestres, la zone 51 et bien évidemment la fabuleuse Mary-Maria, la "sœur" et l'amour d'Archer qui se voit contrôlée par les parents morts de ce dernier. Tout cela dans un monde perdu avec des dinosaures.
C'est, comme vous pouvez vous en rendre compte, très très dense dans la lignée de ce Van Lente a fait précédemment, que ce soit sur les premiers épisodes de la série ou sur la série INCREDIBLE HERCULES. ON découvre pas mal de choses sur le passé des deux héros, mais aussi leur futur puisqu'on commence à en savoir plus sur le destin d'Archer, qui avait été dévoilé en filigrane dans l'arc précédent.
Non, c'est vraiment très bien et VAN LENTE est un très bon scénariste. Comme à son habitude, il continue à introduire dans son récit quelques éléments de philosophie pour ce qui en fait un excellent arc, encore une fois.
Niveau dessins, on est là aussi bien servi puisque ce sont les talentueux CLAYTON HENRY et surtout PERE PEREZ (qu'on avait déjà vu sur Superman période NEW KRYPTON) qui signent les dessins de la série et livrent ainsi une prestation tout en "ligne claire" et en finesse. Là aussi, on est jamais "scotché" par les dessins mais rien n'est raté et c'est très joli à regarder, super lisible. Ah si tous les dessins des éditeurs indés étaient de ce niveau, j'en achèterais beaucoup plus !
Le statu quo semble assez modifié à la fin de ce récit et j'attends impatiemment de connaître la suite.

et demi
Peut-être un peu généreux, mais c'est vraiment pour le parcours sans faute depuis le départ.
La suite ou pas ? :

Oui, ARCHER AND ARMSTRONG est le type même de série qui manque dans la production de comics actuelle : des personnages nouveaux mais développés rapidement mais correctement, des histoires relativement denses et toujours très bien dessinées et une réelle volonté de proposer des intrigues à suivre mois après mois.

BATMAN : SECOND CHANCES

Contient les numéros 402; 403 puis 408-416 et ANNUAL 11 de la série BATMAN (1939)
(Max Allan Collins, Jim Starlin/ Chris Warner, Dave Cockrum, Jim Aparo et plein d'autres)
Le pitch :
Oh vache ! Au moins, il y a quand même un seul truc qu'on ne puisse pas reprocher à la politique éditoriale de DC COMICS, c'est véritablement sa gestion des TPB. Alors après je sais que cela ne fait pas fantasmer énormément de monde, mais concrètement, un TPB regroupant les épisodes de l'arrivée de JAOSN TODD, absolument inédits en VF et jamais republiés depuis leur parution en singles, eh bien cela éveille forcément une envie irrépressible de l'acheter sans réfléchir.
Restait à voir ce que cela allait donner.

Bon, on commence par un problème, les deux premiers épisodes où JASON TODD est déjà ROBIN et dans la BATCAVE ( les numéros 402 et 403) alors que BATMAN le rencontre pour la toute première fois dans BATMAN 408 ! Je vous avoue que je n'ai absolument pas compris. (Après différentes recherches, il me semble que ce récit propose un reboot des origines de Jason Todd, puisque celui-ci est devenu ROBIN dans BATMAN 357, donc quatre ans plus tôt !!!!
Comme quoi les reboots, ca date pas d'aujourd'hui…
Bon, alors je reprends.
Voici donc non pas les premières apparitions de Jason Todd mais ses origines définitives réécrites par Max Allan Collins et Jim Starlin. Du coup, je ne comprends pas pourquoi on nous a mis ces deux premiers épisodes, qui finalement ne servent pas à grand-chose.
Le #402 (dessiné par Jim Starlin) et le #403 (dessiné par Denys Cowan) nous proposent un combat entre BATMAN et un imposteur qui se fait passer pour lui et ses conséquences. C'est plutôt sympathique et agréablement dessiné.
On attaque ensuite le gros du TPB, avec cette fois-ci l'introduction de JASON TODD, la scission entre BRUCE WAYNE et DICK GRAYSON ainsi que l'arrivée de Jason dans la BATCAVE. Cela dure deux numéros (cela en prendrait au moins douze aujourd'hui) et c'est dessiné par Chris Warner et Ross Andru. C4est pas mal, un peu daté, mais le personnage de Jason est plutôt bien introduit. Seul point faible, la dispute entre Dick et Bruce qui semble un peu forcée.
Les deux épisodes suivants sont dessinés par Dave Cockrum, ce qui fait qu'on pourrait croire à de bons dessins. Malheureusement, ce dernier est encré par Don Heck est ça gâche un peu la chose. Jason fait ses preuves en tant que Robin en affrontant Double Face. C'est classique et plutôt bien fait là aussi, avec un Jason qui démontre toutes ses possibilités. Collins crée un lien entre Jason et double-face et cela permet au moins de rajouter un peu de pathos bienvenu. On a ensuite deux numéros assez ennuyeux réalisés encore par Cockrum/Heck et Kieron Dwyer, l'un sur une criminelle qui ne parle pas, l'autre sur un ennemi venu du Japon. Cela n'est pas très intéressant mais cela permet au moins d'asseoir un peu plus la position de ROBIN au sein de l'équipe.
Jim Starlin arrive ensuite au scénario avec un épisode solo absolument poignant (et dessiné par APARO qui ne quittera plus la série pendant très très longtemps) qui nous montre que BATMAN ne peut pas tout résoudre à chaque fois. C'est vraiment le meilleur numéro de la série, avec un Jim Starlin qui a vraiment quelque chose à raconter. En plus, Aparo est un grand, surtout sur l'homme chauve-souris. Rien que pour cet épisode, je suis très heureux d'avoir acheté ce TPB. S'ensuit un épisode du crossover MILLENIUM, qui n' a pas grand-chose à faire ici car on n'a aucun résumé, bref, cela ne sert pas à grand-chose et il aurait mieux valu le zapper. Le dernier numéro est fatalement l'adoubement de Jason par Dick dans un récit cette fois-ci plutôt intimiste et bien mené. ON conclut par une petite histoire sur le PINGOUIN vraiment très sympathique.

Bon, finalement si ce TPB n'est pas une pierre angulaire de l'histoire de BATMAN, il a le mérite de livrer des épisodes plutôt sympathiques, très représentatifs du BATMAN de cette époque. A réserver aux fans du héros tout du moins.


Gentil parce que je suis faible avec le BATMAN vintage, mais la plupart des histoires restent encore solides.




Citation:
Posté par a venir
Deux petites semaines de vacances scolaires pour reprendre un peu de souffle et de lectures. Mais prochainement, BATMAN ETERNAL, XO MANOWAR, JOURNEY INTO MYSTERY, CONSTANTINE, SPIDER-MAN , AVENGERS ACADEMY
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 14/10/2015, 14h45
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 263
Zen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John Constantine
Citation:
Posté par doop
Voir le message
Bon, on commence par un problème, les deux premiers épisodes où JASON TODD est déjà ROBIN et dans la BATCAVE ( les numéros 402 et 403) alors que BATMAN le rencontre pour la toute première fois dans BATMAN 408 ! Je vous avoue que je n'ai absolument pas compris. (Après différentes recherches, il me semble que ce récit propose un reboot des origines de Jason Todd, puisque celui-ci est devenu ROBIN dans BATMAN 357, donc quatre ans plus tôt !!!!
Comme quoi les reboots, ca date pas d'aujourd'hui…
Ben le 408, c'est le premier épisode après la redéfinition de Batman dans le Year One de Miller et Mazz (404-407).
Du coup, c'est vrai que la présence des numéros 402 et 403 dans ce tpb est assez bizarre.
__________________
"There are very few legitimate reasons to kick your mother in the vagina." (Louie ep.5)
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 14/10/2015, 14h55
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 473
arrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulkarrowsmith discute philosophie avec Hulk
The Names a toujours été annoncé en 9.

J'ai stoppé Solar au #5, trop de retard pour que l'on se prenne au jeu. Dommage car c'est la série la plus originale de la gamme Gold Key de Dynamite (par rapport à l'ancienne).
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 14/10/2015, 15h06
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 263
Zen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John ConstantineZen arcade part en virée avec John Constantine
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
The Names a toujours été annoncé en 9.
Pour être tout à fait précis, si tu regardes la couverture du 1, tu vois qu'au départ la série était annoncée en 8 numéros.
Par contre, dès la couverture du 2, il est écrit "2 of 9".

Ce qui ne change évidemment rien au fait que la série ne semble jamais avoir été conçue comme une ongoing.
__________________
"There are very few legitimate reasons to kick your mother in the vagina." (Louie ep.5)
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 14/10/2015, 15h12
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 626
Eddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter Building
J'apprécie égalment le dessin des productions Valiant: solides, efficaces jamais baclés... une constance bienvenue....
Encore Merci Doop pour tes avis éclairés.
je note The Names dans les tablettes... malgré tes regrets sur la fin
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 14/10/2015, 15h32
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 636
JB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr Pabo
Merci pour ces lectures !
Je crois que j'ai quelques épisodes de Solar, version Gold Key, en VF format pocket, il faudra que je relise afin de comparer. J'ai l'impression que Solar varie un peu comme Captain Atom : pouvoir de modification des atomes, force de destruction ou être omnipotent
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 14/10/2015, 16h08
Avatar de Carmelo
Carmelo Carmelo est déconnecté
Jeune pousse
 
Date d'inscription: mai 2013
Messages: 597
Carmelo est une petite crotte de super héros pourri
Merci pour ces critiques Doop ! Il me tarde qu'Urban Comics publie The Names, je n'entends que du bien dessus à part cette fin clôturée trop vite.
Sinon l'univers de Valiant m'est sympathique mais j'ai trop de choses à lire du coup je rate sûrement des petites pépites.

Solar m'a l'air d'être un personnage intéressant. Lors de mes recherches de titres à découvrir, je crois m'être intéressé à la version de Dark Horse mais je ne sais plus ce que ça valait. Ou peut-être que c'était ceux des "archives"...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 14/10/2015, 19h08
Avatar de Al Pennyworth
Al Pennyworth Al Pennyworth est déconnecté
Bring back our Doop
 
Date d'inscription: juillet 2013
Localisation: Orléans
Messages: 2 114
Al Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalonAl Pennyworth porte un slip rouge par dessus son pantalon
Je n'avais pas vu la sortie de ce TP sur Batman, ta critique positive me pousse d'autant plus à me le procurer.
Merci pour ces critiques.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 14/10/2015, 20h12
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 115 041
scarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutantsscarletneedle a sa carte d'adhérent de la Confrérie des Mauvais Mutants
Crisis On Infinite Earths est passé par là pour Jason Todd.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 15/10/2015, 11h44
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 47 212
gillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister Fantastic
Effectivement, ce qui suit le 3ème volume en A&A est bien meilleur.
Donc faut lire celui-là.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 15/10/2015, 12h54
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 636
JB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr PaboJB est plus beau que Mr Pabo
J'ai relu assez récemment la première introduction de Jason Todd (pre-crisis), où un nouveau-venu (Killer Croc) se proclame le parrain du crime à Gotham : un peu Bane avant la lettre, son arrivée fait se réunir les super-vilains de Gotham que doivent affronter Batman et Dick Grayson. Ce dernier envoie accidentellement les parents de Jason au casse-pipe en leur faisant espionner Croc, et Jason enfile le costume de Robin afin de prêter main-forte à Batman, Catwoman et Talia, qui ont été capturés. Un poil plus glorieux comme entrée que de tirer les pneus de la Batmobile
__________________
Chroniques Rétro : Metallix #1, Knights on Broadway #1
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Critiques Doopiennes 221:America's got powers,Dahmer, Archer&Armstrong, DD,inhumans doop Critiques VO et VF des forumers 27 17/09/2015 11h56
Archer & Armstrong #24 scarletneedle Singles 3 04/09/2014 22h13
Archer & Armstrong #15 scarletneedle Singles 4 08/11/2013 22h23
Archer & Armstrong #7 scarletneedle Singles 3 01/02/2013 20h47
Archer & Armstrong #5 scarletneedle Singles 4 27/10/2012 15h31


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h16.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !