Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 24/08/2008, 15h26
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #15



HITTING BOTTOM
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Nansi Hoolahan


Préalable :
Wally a réussi à quasiment endiguer le commerce de Velocity 9 à Keystone City et à mettre en déroute Vandal Savage mais cela lui a quasiment coûté sa vitesse suite à une injection de la cochonnerie de Vandal Savage...
Comme si cela ne suffisait pas, sa relation avec Tina bat de l'aile et sa mère lui apprend (pour « l'achever » moralement) qu'il est fauché malgré ses gains à la loterie....

A Keystone City, malgré la mise en échec de Vandal Savage, il reste des doses de Velocity 9 dont les riches habitants profitent sans savoir que c'est dangereux : c'est Red Trinity qui se charge de les récupérer avant le drame même si parfois ils arrivent trop tard... Ah oui, ils sont payés 100$ par personne ramenée et ils ont le sigle $ sur leur costume : capitalisme quand tu nous tiens...

Wally ? Il rumine tout ce qu'il a perdu et tout ce qui ne va pas...


Fastest Loser Alive ?


Sa mère vient alors lui casser les bonbons au sujet de Tina mais Wally coupe court à la discussion en suggérant que, entre Tina et lui, c'est bientôt fini : la mère joue alors les hypocrites en disant qu'elle n'est pas heureuse d'apprendre cela...
Comble du bonheur, Tina arrive pour tester la vitesse de Wally laissant la mère avec un sourire jusqu'aux oreilles...

Dehors, Wally commence à courir :


Slowest Loser Alive....


Wally semble avoir perdu le peu de vitesse qui lui restait et cela le mine : Tina lui dit qu'elle l'aime comme il est. C'est ce moment que choisit maman West pour lancer les hostilités en direction de Tina...
Ne voulant pas assister à cet énième échange, Wally s'en va : les 2 femmes de sa vie peuvent enfin s'expliquer !!!
Maman West vide son sac estimant qu'elle ne convient pas à son fils et qu'elle est de surcroit adultère : elle arrive à ses fins car Tina s'en va voir son mari à l'hôpital laissant l'autre mégère toute à sa colère car Tina ne s'est pas laissée faire...
Un coup de téléphone montre alors qui est la véritable idiote :


On se sent bien conne maintenant...


Wally se déplace en voiture vers son nouveau domicile d'un standing beaucoup moins clinquant : il tombe sur Chunk avec qui il a une discussion sur ses problèmes.
Le scientifique, qui a fait amende honorable, a fait fortune grâce à ses théories sur les transmetteurs de matière: il décide d'aider Wally.


Il faut toujours (pouvoir) compter sur ses amis !!!


C'est le moment pour Wally de découvrir son appartement et son nouveau voisinage.
Il a après la douloureuse surprise de découvrir que l'immeuble où il habite appartient à un des nantis qui lui mangeait dans la main quand il était riche, beaucoup moins depuis qu'il est fauché.


Par contre, ce genre-là, ce n'est même pas la peine....


Pas grave, ce trou du cul sera un des premiers à revenir quand Wally sauvera la veuve et l'orphelin à nouveau...
A l'hôpital, Tina retrouve Jerry : désintoxiqué des stéroïdes, Jerry est cohérent et propose d'aider les victimes du Velocity 9. Tina semble aussi se rapprocher de lui.
Pour Wally, les ennuis connaissent un pic ultime quand un drogué au Velocity 9 à la solde de Vandal Savage se présente devant lui en mettant un costume de Flash : il commence à le savater sévère !!!


Très Freudien....


Il menace Wally de le tuer n'importe quand, n'importe où. Il s'en va laissant Wally complètement en sang rampant pour rentrer chez lui.
Une des voisines juives le recueille alors que la radio est allumée vantant les mérites de Red Trinity qui se fait appeler maintenant Kapitalist Kourier : Wally semble se sentir plus inutile que jamais...

To Be Continued…


Commentaires :
C'est ce que j'appelle toucher le fond cette histoire, non pas que ce soit mauvais niveau comic, loin de là : le titre sonne très juste !!!!!
Pour marquer le coup du débarquement de William Messner-Loebs et de Greg LaRocque qui vont rester un bon de bout de temps, l'histoire souffle sur les braises brûlantes du run de Mike Baron qui avait vu Wally avoir un comportement pour le moins éloigné des canons super-héroïques classiques.
Plus dure est la chute : plus un rond, plus de pouvoirs, plus de copine et quasiment tout le monde lui tourne le dos... Le plus ironique est que l'une des rares personnes à lui tendre la main est quelqu'un que tout le monde voulait voir disparaître... Comme quoi, il faut bien choisir ses amis, enfin ses relations...
Surtout qu'il semble que des gens fassent aussi bien voire mieux son travail. En plus, le héros se fait rosser par quelqu'un se déguisant en Flash : il se fait voler la vedette dans son propre titre à tous les niveaux !!!

Ainsi, pour le moment, William Messner-Loebs explore principalement ce que Mike Baron avait mis en jachère et la transition se fait très facilement : sa patte se fera sentir plus tard.
Cela n'est pas le cas de Greg LaRocque qui fait facilement oublier Mike Collins même si Flash n'est pas très présent niveau super-vitesse : il maîtrise le reste !!! Il arrive de Legion Of Super-Heroes où il y avait une tripotée de personnages où sa prestation m'avait plus qu'intéressé : Flash ne doit pas lui faire peur.


Personnages présents :
Flash, Red Trinity, Tina McGee, Jerry McGee, Maman West, Chester Chunk


Notes :
Comment passer sous silence la couverture de George Perez à laquelle le scan ne rend pas hommage ???? Si ce merveilleux dessinateur n'a jamais dessiné le titre du Scarlet Speedster (hormis quelques back-ups dédiées à Firestorm dans Flash V1 dont une aventure en tandem entre les 2 héros), il capture l'essence même de la vitesse du personnage même si ce n'est pas Wally qui porte le costume !!!
D'ailleurs, en voyant la couverture, je m'étais arrêté au rictus et au regard en ne comprenant pas comment Wally allait pouvoir faire cela....
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #17  
Vieux 04/10/2008, 12h20
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #16



The Adventures Of Speed McGee – Part 1
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Steve Haynie


Préalable :
Toujours sous le coup de l’injection du Velocity 9, Wally est sans super-vitesse. Il doit aussi faire face à un déménagement car il est ruiné et sa relation avec Tina bat de l’aile…

A l’hôpital, Jerry McGee en plein sevrage des stéroïdes qui l’on rendu frappadingue reçoit la visite de Tina.
Visiblement, moins enclin à lui taper dessus, le mari discute calmement et tendrement :


J’appelle cela un rire complice…


Tina informe son mari que Wally, lui aussi à l’hôpital, soufre des côtes suite à l’agression du sbire de Vandal Savage déguisé en Flash. De plus, elle commence à en avoir assez de son comportement immature…
Ils sont interrompus par maman West beaucoup plus avenante envers Tina depuis qu’elle sait que son fils risque de la quitter et surtout depuis qu’elle a compris que Tina était une personne bien, ce qui est contradictoire et qui ne manque pas de faire sourire Tina…
Dans le couloir de l’hôpital, Wally en costume est abordé par des enfants qui le questionnent :


L’amour des fans…


Bonjour l’angoisse...
Il est sauvé de ce guêpier par un de ses nouveaux voisins qui passaient dans le coin : dommage qu’il lui apporte un courrier lui annonçant son expulsion de son « palace » actuel…
En effet, le propriétaire, Mr Gilchrist est un gros con !!!!
Toujours à l’hôpital, Jerry est rejoint par le Dr Kurtz et le Dr Orloff qui veulent que Wally retrouve ses pouvoirs : son métabolisme a éliminé le Velocity 9 mais il ne peut toujours pas courir super-vite !?!

Soucieux de savoir pourquoi il est expulsé, Wally appelle Mr Gilchrist, le bien nommé qui ne veut rien savoir.
Sitôt le téléphone reposé, l’homme d’affaires qui pouponne sa fille découvre avec stupeur qu’il n’était pas seul.
Des gens ont débarqué :


Une ambiance pesante !!!


Bassaglia et Vandal Savage sont toujours de mèche !!! Que veulent-ils à Gilchrist ???

Parallèlement, Tina et Mary West ont une discussion sur la mariage : Tina est confrontée au cas de figure qu’elle éprouve toujours des sentiments envers son mari alors qu’il a essayé de la tuer, certes sous l’effets des stéroïdes. Mary dont le mari est un Manhunter, ne sait quoi lui conseiller…
Inconscient de tout cela, Wally drague une infirmière mais sans suite : c’est alors que Tina surgit !!


Pas vraiment une flèche sur ce coup…


Sa vie sentimentale tourne au fiasco. Il décide alors d’aller passer ses nerfs sur Jerry en pleine discussion avec le Dr Orloff…
C’est alors que le Dr Orloff est attaqué par un membre de Blue Trinity : Wally n’a même pas besoin de s’interposer qu’il sert à nouveau de punching-ball….


Cela fait moins que les peines de cœur, nan ?


Sergei explique que les Manhunters ont vendu les membres de Blue Trinity à Vandal Savage qui les a exploités mais seul lui a pu s’échapper : il a alors passé un deal avec les russes mais s’écroule avant de pouvoir emmener le Dr Orloff. :fouet:
Ces émotions passées, Wally rentre chez lui avec sa mère pour découvrir la note d’expulsion et le téléphone qui sonne avec Gilchrist au bout du fil lui demandant de l’aide :


Je l’avais bien dit qu’il reviendrait en rampant au moindre problème…


Comment Wally va se tourner les pouces ?!?!
Quel rancunier….

To Be Continued…

Commentaires :
Episode dans le prolongement du précédent à tous les niveaux : relationnel, pouvoir, argent.
Wally n’est pas à la fête et un sentiment de ras-le-bol transpire par moments tant il est perdu. Que dire du cliffhanger ??? Evidemment, cela ne va pas en rester là.
Pire, le titre semble signifier qu’il n’est plus l’acteur majeur de la série comme s’il ne pouvait exister sans ses pouvoirs : heureusement, à ce sujet, la « résistance » s’organise…
De plus, William Messner-Loebs met un terme à la relation Tina / Wally : c’était prévisible tant celle-ci battait de l’aile. Fini l’adultère ! Au moins, il est sur le marché….

Greg LaRocque ne peut toujours pas montrer ce qu’il vaut sur un Flash en action mais il se rattrape sur les scènes « intimistes » et s’en tire très bien avec Tina, même si un meilleur encrage aurait pu l’affiner.

Personnages présents :
Flash, Mary West, Tina McGee, Jerry McGee, Dr. Kurtz, Dr. Orloff, Bassaglia, Gilchrist,Vandal Savage

Notes :
Comme le mois dernier, il y aune somptueuse couverture de Pérez : si la précédente mettait l’accent sur le mouvement, celle-ci joue sur les effets de lumière et c’est très réussi !
Il sait tout faire !!!
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #18  
Vieux 04/10/2008, 12h21
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #17



The Adventures Of Speed McGee – Part 2
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Steve Haynie


Préalable :
Expulsé de chez lui, à nouveau célibataire suite à sa rupture avec Tina, toujours dépourvu de pouvoirs, Wally atteint le point de non retour en envoyant bouler son propriétaire qui lui demandait de l’aide suite à l’enlèvement de sa fille par Vandal Savage…

A l’hôpital, Jerry McGee rend visite à Sergei, le membre de Blue Trinity, qui s’est effondré suite à un empoisonnement au Velocity 9 : celui qui s’est rabiboché avec Tina tient un discours apaisant.
Constatant que personne n’est de garde auprès du malade, il s’en va quémander un soignant quand il tombe sur un junkie menaçant une infirmière !?!


Don”t Touch The Drugs !!!


Jerry parvient à calmer le voyou qui s’enfuit non sans lui avoir montré les séquelles qu’il gardera de la consommation de la drogue...
Dans l’appartement de Wally, maman West est abasourdi du comportement de son fils qui refuse d’aider Gilchrist : en fait, Wally laisse parler son amertume devant le traitement infligé par l’odieux propriétaire.
Il sait que ce dernier va rappeler et que cette fois-ci Wally va accepter car il y aune vie en jeu :


Il (re)commence à se comporter en héros !


En effet, Gilchrist rappelle…
Wally décide d’aller voir les membres de Red Trinity rebaptisés les Kapitalist Kourier mais ces derniers sont trop occupés à faire fructifier leur affaire : préférant de ne pas les importuner plus longtemps, Wally se ravise tout en leur faisant comprendre que la vie d’une enfant est en jeu…
A l’extérieur, Wally est pris en stop par Mason, un ami de sa mère, puis ils sont alors rejoints par Jerry qui passait par là : Wally fait alors preuve d’une grande maturité


Et à redevenir sociable !!!


Les 2 hommes font la paix et Wally comprend qu’il n’était peut-être pas amoureux de Tina : il ressentait de l’affection e qui est différent.
Le trio décide d’aller enquêter sur Vandal Savage et Bassaglia dans les quartiers mal famés de Keystone City : Wally hameçonne un voyou qui essaie alors de l’agresser mais Wally le met en fuite bien aidé par Mason !
C’est alors que l’homme de main de Vandal Savage grimé en Flash surgit pour une nouvelle série de coups de poing :


Bad Flash...


Heureusement, Jerry, qui était en embuscade, l’assomme par derrière puis Mason constate que le ladre est décédé non pas à cause du coup mais à a cause de l’abus de Velocity 9.
Le faux Flash portait sur lui une missive de Vandal Savage à destination de Wally lui donnant rendez-vous : le trio décide de s’y rendre avec un Wally de nouveau en costume !
C’est un piège tendu par Bassaglia et Trudy qui veulent en finir avec Wally : le gangster tire alors sur Wally !
Mais…


Good Flash !!!


Wally a retrouvé sa super-vitesse au bon moment à la grande surprise de tous!!!!!
Evidemment, ce n’est plus la même musique et Flash stoppe les vilains vite fait, bien fait : il parvient même à gérer Trudy !
Celle qui désirait le tuer juste avant lui fait le jeu de la séduction car elle voit bien le vent tourner : Wally ne s’en laisse pas compter et lui inflige le même traitement !
Seulement, cette même Trudy a sur elle une autre lettre de Vandal Savage qui lui annonce qu’il y a quelque chose dans le bâtiment qui pourrait le surprendre et pour cause :


Ca va faire boom...

Wally parviendra t’il à le sauver?

To Be Continued…

Commentaires :
Encore un très bon numéro et la patte de William Messner-Loebs commence à opérer : le changement de personnalité chez Wally s’opère. En effet, le héros est de retour : il prend sur lui, enterre les haches de guerre et ne cède plus au sexe (dit) faible bref il mûrit !!!!
Ce n’est pas toujours simple d’avoir 20 ans et de devoir porter l’héritage d’un grand héros quand tout vous tombe dessus…
Oh, l’auteur n’efface pas tout d’un coup de baguette magique et il y a encore des choses à dire. A ce sujet, j’ai eu l’impression qu’il prenait un « malin » plaisir à faire taper Wally par un mec déguisé en Flash comme pour montrer ce qu’il aurait pu advenir.
En plus, il retrouve sa super-vitesse ! Un titre Flash où le héros ne se déplace pas vite, cela ne pouvait trop durer…
Comme le titre de l’épisode l’indique, Wally n’est pas le seul à briller : le sieur McGee a aussi droit à ses bonnes scènes et il prend du relief !
En parlant des personnages bien exposés, il faut noter qu’il n’y a pas une case où apparaît le jolie Tina…

C’est dommage car Greg LaRocque continue de peaufiner son ouvrage. Il se rattrape avec Bebeck de Red Trinity dont la chute de reins est (très, très) bien dessinée !!!
Dommage que lorsque Wally revêt son costume, il ressemble un peu au guignol qui le copiait sur ses premières cases : cela passe beaucoup mieux après.

Personnages présents :
Flash, Mary West, Jerry McGee, Mason, Bassaglia, Gilchrist, Trudy, Red Trinity

Notes :
C’est la dernière couverture par George Perez à orner la série et ce n’est pas la moins belle : la sensation que quelque chose à grande vitesse est passé sur Wally est impressionnante (nan, ce n’est pas le train).
J’adore !!!!
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #19  
Vieux 02/11/2008, 19h10
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #18



The Adventures Of Speed McGee – Part 3
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Tim Dzon
Colorist : Steve Haynie

Préalable :
Wally a retrouvé sa vitesse et il en a bien besoin pour retrouver la fille de Gilchrist, le propriétaire qui va l’expulser, vu qu’elle a été enlevée par Vandal Savage. Si Wally a déjà arrêté Bassaglia et sa copine, un message l’envoie dans un immeuble où il tombe sur un membre de Blue Trinity ligoté avec des explosifs avec un message l’invitant plutôt à rechercher la petite fille dans un lieu où réside un mort qu’il aime !!!

Accompagné de Jerry McGee et de Mason, Wally n’a pas beaucoup de temps avant que la bombe n’explose : ne sachant pas la désamorcer, il tente un coup de poker en embarquant la bombe à toute vitesse sur les conseils de Jerry !
Wally tente le coup !


Faster Than A Ticking Bomb !


La bombe explose mais Wally s’en tire avec un bras légèrement brûlé grâce son aura protectrice alors que les dégâts sont considérables !
A l’appartement de Wally, Mary West est submergée par les factures : après avoir participé aux dettes en dilapidant l’argent de son fils, elle décide d’aller quémande de l’aide à Chunk qui est devenu super-riche avec son traitement des déchets et les brevets qui découlent de son transporteur de matière.
Seulement, elle n’est pas la seule à avoir cette idée…


Les parasites…


Un casse-pieds pus vindicatif repousse même Mary ce qui ale don d’énerver Chester qui les transporte dans l’autre dimension : sur les conseils de Mary, il les ramène.
Si Chester est riche et intelligent, il n’est pas doué dans le gestion et les rapports humains vu que toutes ces sangsues n’en ont qu’après son argent.
Si Mary est aussi dans ce cas-là, elle est plus honnête :


Le hasard fait bien les choses…


Après avoir récupéré de l’explosion, Wally décortique le message Vandal Savage et se demande si le prochain rendez-vous ne serait pas au cimetière où réside la pierre tombale de Barry.
Sur le chemin, une fringale terrible le prend et il décide de s’arrêter dans un snack qui vient de juste de fermer : il arrive à s’arranger avec la serveuse.


Nan, il ne va pas la draguer !


Direction le cimetière ! Il s’en va réveiller le gérant mais celui-ci demande Wally de revenir le lendemain avec un mandat mais, la vie de l’enfant étant en jeu, Wally se montre persuasif et se dirige alors vers la tombe de Barry où la terre a été remuée depuis peu...
Il creuse alors à super-vitesse et découvre le cercueil avec un minuteur prouvant que la petite fille est bien dedans : c’est alors que Mason surgit pour lui donner un coup de main !


The Best !


Le message de Vandal Savage est le coup d’envoi d’une attaque menée par l’immortel à bord d’un hélicoptère balançant les munitions à super-vitesse !
Wally met d’abord l’enfant en sécurité puis repart au combat puis revient contre-attaquer causant l’explosion de l’hélicoptère !
Est-ce que Vandal Savage est mort ? Rien n’est mois sûr mais l’enfant est sauve.
Tina, Jerry et Gilchrist arrivent alors au cimetière.
Le ladre Gilchrist comprend qu’il a eu tort de mal juger Wally :


Défenseur de la veuve et de l’orphelin désintéressé !


Tout est bien qui finit bien !


To Be Continued…

Commentaires :
Le titre de l’épisode cite encore Jerry McGee mais c’est bel et bien Wally qui est au centre des débats : le héros est sur le remonte-pente du super-héroïsme ! Délesté de ses ennuis de couple, moins baratineur avec les filles et de nouveau super-véloce, il met derrière ses petits soucis et est prêt à se projette vers de nouveaux horizons.
Aussi, William Messner-Loebs met un terme à un chapitre tumultueux de la vie de Wally et va pouvoir raconter ce qu’il veut…
Pour la partie graphique, l’encreur change avec l’apparition de Tim Dzon mais rien ne change à l’encrage : le style de Greg LaRocque est toujours là et je ne m’en plains pas.

Personnages présents :
Flash, Mary West, Jerry McGee, Mason, Chester Chunk, Gilchrist, Trudy

Notes :
Après George Perez qui a réalisé les 3 dernières couvertures, voilà que débarque Andy Kubert dans un style très proche de celui de son papa surtout dans le visage de la fillette. L’artiste n’est pas encore très connu pour son prénom mais le potentiel est là !
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #20  
Vieux 23/11/2008, 16h31
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash Annual (V2) #2



The Old Detective Dodge
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Mike Collins
Inker : Tom Poston
Colorist : Carl Gafford


Préalable :
Ruiné à cause de sa maman et à nouveau célibataire suite à sa rupture avec Tina, Wally vit désormais avec sa mère dans un appartement de moins grand standing. Heureusement, sa super-vitesse a commencé à revenir après l’expérience Velocity 9 de Vandal Savage qui menaçait Keystone City.

Alors que Wally veut aller faire un tour, sa maman commence à lui faire des réprimandes sur sa tenue vestimentaire : il décide alors de changer à super-vitesse mais Mary West lui rétorque dans la foulée que ce n’est pas bien de se changer nu devant sa mère…
Devant ce dialogue de sourds, il sort pour découvrir que son père était sur le seuil de la porte : l’ancien Manhunter vient proposer du boulot à son fils !?!


Chaleureuses retrouvailles…


Le père ne comprend pas la réaction de Mary alors qu’il a voulu la tuer…
Il emmène son fils dans un fast-food pour lui expliquer son point de vue sur mes Manhunters : évidemment, Wally rétorque qu’ils étaient le mal incarné !
Suite à la discussion, Rudolf présente à Wally George Boyt qui l’a embauché pour surveiller un chantier où des petites frapes volent les matériaux : le père et le fils vont alors monter la garde.
Par ailleurs, Wally est stupéfait d’apprendre que son père est prêt à tuer si on y met le prix…
Le soir venu, Rudolf revient ce qu’il a perdu avec la défaite des Manhunters :


La folie des grandeurs…


Wally essaie d’embrayer la discussion sur la relation entre Mary et Rudolf mais ce dernier ne trouve rien de mieux que de demander le numéro de Tina quand il apprend son fiston a rompu…
Après, un repas à base de pizzas, le duo s’endort sur le chantier quand une explosion consécutive à un vol de matériaux retentit laissant les voleurs inconscients : Wally décide d’aller les secourir !



C’est un héros !!


Seulement, le paternel récolte toute la gloire quand la police arrive…
Mary découvre ceci à la télévision et croit que son fils prend faits et cause pour son « assassin » de mari : elle le lui fait bien comprendre quand il rentre à la maison.
Toutefois, il semble que Mary regrette surtout que Rudolf ne lui ait pas demandé de faire partie des Manhunters plutôt que dans son dos…


Il y a des baffes qui se perdent…


N’en pouvant plus, Wally s’éclipse et retourne voir son père mais il se trompe un paquet de fois avant de tomber sur le bon appartement notamment sur une séance photo assez chaude…
Rudolf est toujours avec Boyt qui lui demande cette fois-ci de ramener sa fille Connie qui est partie avec un adolescent et ajoute que c’est urgent…
Pour aller plus vite, Wally emmène son père sur ses épaules :


Il va avaler des moustiques en gardant la bouche ouverte…


Ils tombent nez à nez avec l’amoureux de Connie mais celui-ci baisse vite pavillon : une surprise attend le duo car Connie n’est pas la fille de Boyt et elle a peur pour sa vie et surtout pour celle de ses 2 enfants.
En effet, Boyt les poursuit suite à un « emprunt » de mallette…
Avant d’aller éclaircir ceci, ils retournent çà l’appartement de Wally pour découvrir une Mary ligotée et des hommes armés !!


Matrix n’a pas tout inventé…


Ce sont des hommes de main de Boyt qui sont allés chez Wally : le malfrat voulait une monnaie d’échange au cas où et ils ont eu l’adresse car Mary avait appelé à l’appartement de Rudolf pour discuter.
Tout est bien qui finit bien mais Rudolf préfère aller enquêter ailleurs comme Gotham City laissant Wally et Mary reprendre leurs discussions du début…

To Be Continued…

Commentaires :
En 1988, DC a lancé quelques Annuals avec la mention Privates Lives en couverture où les héros étaient confrontés à un aspect de leur vie personnelle. Seulement, c’est déjà l’un des principaux thèmes abordés dans ce relaunch de Flash depuis le début entre les aléas amoureux de Wally, sa relation tumultueuse avec sa mère.
Aussi, pour coller à l’atmosphère, William Messner-Loebs a repris une des intrigues de Mike Baron où Rodolf West s’avérait être un Manhunter lors de Millennium pour voir comment, après coup et défaite des Manhunters, celui-ci se réinsérait dans la vie civile et surtout quelles pourraient être les retombées sur les vies de Wally et de sa maman !
Force est de constater que l’épisode montre un Wally coincé entre le marteau et l’enclume : l’épilogue ne viendra pas maintenant, d’autant plus qu’une référence au futur cross-over Invasion placée (volontairement ou involontairement ?) prendra tout au son sens lors du tie-in de la série Flash...
En attendant, cette tranche de vie est assez sympathique sans être indispensable : c'est dans le ton de Wally West depuis quasiment 2 ans.

Au dessin, Mike Collins revient faire coucou à ses fans dont je ne fais pas partie tant son Flash est d’une raideur. La scène Bullet Time est symptomatique de son rendu : c’est figé...
Il est meilleur pour les scènes banales mais ce n’est pas ce que j’attends d’une série où la vitesse prime !

Personnages présents :
Wally West, Mary West, Rudolf West, George Boyt

Notes :
En fait, cet Annual est sorti en Octobre 1988 mais j’ai attendu la fin de l’arc avec Vandal Savage pour en faire la chronique, d’autant plus que cette histoire se passe après et que forcément, Wally a retrouvé l’usage d’une partie de ses pouvoirs.
A la fin de l’Annual, il y a une petite histoire bonus par le binôme actuel sur la série William Messner-Loebs / Greg LaRocque dédiée à Chester Chunk confronté aux importuns toujours prompts à venir lui casser les pieds depuis qu’il est devenu riche. Toutefois, une des demandes est très touchante quand une jeune fille lui demande de faire disparaître sa tumeur : cela cadre parfaitement avec l’histoire Private Lives.


Cochonnerie de crabe !!
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #21  
Vieux 01/12/2008, 17h40
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #19



A Meeting Of Rogues
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Jim Mooney
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Michele Wolfman


Préalable :
Ayant aplani ses relations familiales avec mère et père, réglé ses problèmes de cœur suite à sa rupture avec Tina, accepté ses problèmes financiers et retrouvé une partie de sa vitesse, Wally est à un carrefour de sa vie.

A son ancienne villa devenue celle de Chunk, Wally regarde un Laurel & Hardy avec son ami téléporteur qui a toujours du mal trouver sa place. :hug2:
Il remet à Wally une lettre arrivée à son ancienne adresse l’invitant à un repas en l’honneur de Captain Cold !!


Fallait pas l’inviter…


Wally n’en revient pas mais évacue son interrogation avec l’arrivée de son amie Connie : pour discuter, il met Chunk à la porte de son propre domicile alors qu’il neige dehors…
Connie incite à vivre sa vie de façon plus excitante lui côtoie des légendes comme Superman ou Batman…

De leur côté, les Rogues ont réservé un hôtel pour leur petite fête : tous se réunissent autour d’une table échangeant des souvenirs de leur lutte contre Barry qui s’est terminé avec son décès.
Puis, un absent s’excuse par le biais d’une lettre.


Doctor Light...


Evidemment, ce genre de réunion ne peut que déraper et c’est cet impayable Captain Boomerang qui allume la mèche avec Rainbow Raider : Heatwave et Gentleman Ghost calment vite ce petit monde…
C’est le moment que choisissent Connie et Wally pour débarquer alors qu’ils n’étaient trop attendus !?!



Trick Or Treat !


Coquin de Trickster...
Heureusement, Captain Cold qui s’est rangé aplanit les angles puis invite tout le monde à venir se restaurer autour du buffet.
Connie qui est un top-model se fait draguer ouvertement par des crapules comme Doctor Alchemy ou Captain Boomerang.
La jolie amie de Wally embraie sur une discussion avec T.O.Morrow qui noie ses soucis dans l’alcool : toujours être battu nuit gravement au moral.
Ensuite, c’est une discussion de femmes qui commence...


Elle a bien raison de laisser glisser…


Alors que tout se passe plutôt bien, voilà que Chunk débarque tout énervé qu’il est d’avoir été laissé en plan par Connie et Wally : il met un boxon monstre mais, une fois encore, Captain Cold fait preuve d’une certaine diplomatie.
Si Captain Boomerang fait encore des siennes car il est ivre, c’est de Weather Wizard que vient la surprise :


Si on ne peut plus faire confiance à un vilain…


Pour s’échapper et vendre l’exclusivité de la rencontre à un journal, il déclenche un orage dans l’hôtel.
Comme si cela ne suffisait pas, Chunk ramène de sa dimension de malfrats qui se jettent sur la nourriture faisant définitivement capoter la cérémonie.
Pour Captain Cold ce genre de mésaventures est symptomatique de ce que sont devenus les Rogues au fur et à mesure de leurs oppositions avec feu Barry comme il l’explique à Wally :


Un jeu qui ne demande qu’à être relancé avec des règles différentes…


Au moins, tout le monde se sépare sur un sourire…


To Be Continued…

Commentaires :
C’est un petit bijou qu’offre William Messner-Loebs !! A travers ce stand-alone, le fun parfois absent de la série fait irruption et c’est une vraie récréation !
Déjà ce numéro est une 1ère : il aura fallu attendre 19 épisodes pour que les ennemis historiques de Flash apparaissent lors du relaunch c’est-à-dire les Rogues. William Messner-Loebs a déjà tout compris en montrant un club de « potes » en marge des autres super-vilains.
Si certains comme Captain Cold et sa sœur Golden Glider sont devenus chasseurs de prime, d’autres ont rejoint contraints et forcés le Suicide Squad comme Captain Boomerang ou le Doctor Light (même s’il n’est pas un Rogue originel).
Par contre, la présence du Gentleman Ghost et du Doctor T.O.Morrow m’a surpris…
Il y a 2 absents : Mirror Master décédé lors de Crisis On Infinite Earths #10 et depuis remplacé par un Ecossais apparu dans Animal Man #8 et Pied Piper qui s’est retiré de la vie de criminel depuis la mort de Barry Allen.
Barry… Même s’il est décédé, sa présence plane sur l’histoire car Captain Cold explique en dernière page la relation spéciale que partageaient The Sultan Of Speed et ses meilleurs ennemis : sans lui, ils n’ont plus la même flamme à commettre des larcins et ainsi certains se rangent…
Aussi, c’est une ambiance plus légère qui transpire de ces pages.

A côté de ceci, William Messner-Loebs continue de poser les graines d’un triangle amoureux improbable Wally / Chester / Connie dont c’est le grand retour après une apparition lors de Flash (V2) Annual#1.
L’auteur n’oublie de rappeler que Wally est dépendant de son ami scientifique et l’allusion au spectacle du duo Laurel et Hardy en ouverture est assez bien vue surtout lorsque je regarde comment Wally considère encore Chester…

Pour mettre en pages cette ambiance délurée, DC a fait appel au vétéran Jim Mooney malheureusement décédé cette année qui a beaucoup officié sur ma partie d’Action Comics dédiée à Supergirl et à Amazing Spider-Man.
Franchement, j’ai adoré !

Personnages présents :
Wally West, Chester Chunk, Connie Noleski, Captain Boomerang, Rainbow Raider, Gentleman Ghost, Weather Wizard, Captain Cold, Golden Glider, Trickster, Doctor Alchemy, Heatwave, Doctor T.O.Morrow

Notes :
En bonus, l’épisode offre une histoire dédiée aux origines de Blue Trinity écrite par Hank Kanalz et dessinée par Bill Knapp.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #22  
Vieux 06/01/2009, 17h55
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #20



Lost, Worthless And Forgotten..
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist :
Michelle Wolfman


Préalable :
Après avoir réglé la majorité de ses problèmes (retour des pouvoirs, histoires sentimentales et familiales) et adopté un comportement plus conforme à son statut de héros (aide de Gilchrist), Wally a aussi enterré la hache de guerre avec les Rogues.

Chez lui, Wally écoute Mason raconter à des enfants des histoires d’un héros dont il aurait l’assistant le Clipper quand ce dernier demande où est passée Maman West : elle est partie remercier la voisine qui avait hébergé Wally suite à son passage à tabac par un des hommes de Vandal Savage.
Seulement, elle tombe sur quelqu’un dans le hall de l’immeuble :


Le tact légendaire de Mary West...


Le pauvre homme squatte l’immeuble pour ne pas mourir de froid. Wally rassure tout le monde mais, une fois à l’écart, téléphone tout de même à la police pour faire partir l’indigent vu que les habitants de l’immeuble ne veulent pas voir (à l’exception de Mason qui a a connu cela à son époque).
Lorsque la police arrive, ce n’est pas pour embarquer le mendiant mais pour expulser tous les locataires car la procédure lancée par Gilchrist arrive à son terme : tout le monde doit partir, comme quoi…
Une tuile n’arrivant jamais seule pour Wally, ses bagages lui sont volées sur le perron de l’immeuble t toute sa super-vitesse ne lui permet pas de retrouver le voleur : Wally se sent inutile !
Pire, il n’a plus de carte de crédit valable…


La lose...


Le coup de grâce survient quand Mary lui apprend qu’elle a claqué la porte au nez de Blue Beetle et de Booster Gold qui étaient venus lui proposer d’intégrer la Justice League International et surtout l’appartement de fonction et l’argent qui allaient avec : elle a crû que c’était la Jewish Defense League
Désireux d’avoir un peu de cash, Wally se décide à aller voir Gilchrist :


Tant de générosité m’émeut…


Avec 10$ en poche, Wally retourne chercher sa mère mais cette dernière n’est plus au même carrefour : voulant la retrouver au plus vite, il accélère pour se vautrer lamentablement !?!
Sa super-vitesse vient de la lâcher à nouveau et ses 10$ se sont envolés…
Seul, à la rue, blessé à la jambe, sans pouvoir et tiraillé par la faim, Wally en est réduit à faire l’aumône pour manger…


Les mots me manquent…


Sustenté comme il le peut, Wally ne fait même pas attention à un pickpocket.
Voyant sa détresse, un mendiant lui remonte le moral avec une tablette de chocolat et l’informe qu’une personne vient donner à manger aux indigents de Keystone City tous les jours à 4h du matin.
Seulement, les habitués ne veulent pas de Wally quand l’indigent qui squattait son immeuble vient prendre la défense du malheureux Scarlet Speedster… :hug2:
Wally n’est pas au bout de ses surprises quand il découvre qui vient offrir la nourriture :


Il n’y a pas que la musique qui est bonne…


Pied Piper s’est amendé : il ne vole plus et il offre la nourriture que les magasins ne veulent plus garder et au lieu de la jeter, ils l’offrent !
Passé ce moment, Pied Piper détecte que quelque chose ne va pas (certainement grâce à sa maîtrise des sons) : quelqu’un les espionne.
Voulant arrêter cette personne, il utilise sa flûte mais le son est retourné vers Hartley et Wally qui tombent inconscients !
Toutefois, la musique a révélé l’intrus :


Not A Secret Invasion !


Venu espionner Wally, le Durlan veut emmener Wally mais les indigents l’en empêchent par solidarité !
Quand Wally se réveille, il apprend que la Terre a été envahie par des extraterrestres !

To Be Continued…

Commentaires :
Après l’éclate du mois dernier et le retour des Rogues, c’est le retour des problèmes pour Wally qui pensait en avoir fini avec ses ennuis financiers….
En un épisode, William Messner-Loebs provoque une descente aux enfers hallucinante pour le héros : c’est l’occasion d’une critique de la société qui gère très mal les laissés pour compte. Le regard hautain et méprisant des riches envers ceux qui sont dans le besoin est restitué à la perfection. La scène de Wally ramassant le bretzel mouillé est saisissante !
Au cours de l’épisode, Wally a la fâcheuse expérience d’être des 2 côtés pour constater que la vraie solidarité vient des plus démunis : cela devrait lui mettre du plomb dans la tête alors qu’il allait expulser l’un d’entre eux au début de l’épisode…
Après, si la vie sociale de Wally repart sur des bases assez « élevées », l’auteur en remet une couche sur la disparition des pouvoirs de Wally qui semblent le lâcher et revenir toujours au mauvais moment. C’est d’autant plus problématique qu’une invasion extraterrestre se profile.
En effet, le héros était suivi par un alien métamorphe qui l’étudiait en vue d’en tirer le meilleur profit avant de l’enlever…
Au passage, l’auteur permet d'en savoir un peu plus sur le nouveau statut de Pied Piper qui avait l’un des absents de la Rogues’ Party du mois dernier : lui aussi a s’est amendé et ce de façon plus explicite car il vient directement en aide !

Greg LaRocque n’a vraiment pas « chance », il ne peut quasiment pas dessiner Wally en costume ou en train de courir vu les ennuis de Wally. Il se rattrape grandement sur les scènes de la vie quotidienne et brosse un large panel d’expressions faciales : déjà, sa couverture met parfaitement dans l’ambiance !

Personnages présents :
Wally West, Mary West, Mason, Gillchrist, Pied Piper

Notes :
La couverture est parsemée de graffitis avec des messages en tout genre comme celui de l’éditeur du titre, la scénariste Barbara Kesel qui envoie un message d’amour à son artiste de mari Karl Kesel.
Le plus évident est évidemment celui annonçant le cross-over Invasion vu que l’arrivée imminente de celui-ci est mentionnée dans ces pages.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #23  
Vieux 11/01/2009, 17h04
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #21



Invaded Lives – Part 1
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Michelle Wolfman


Préalable :
Expulsé de chez lui et de nouveau sujet à des disparitions de super-vitesse, Wally a touché le fond… Il n’a pas le temps de se pencher sur ses problèmes car une invasion extra-terrestre a commencé : l’Australie est tombée !
Ce n’est pas tout, il est aussi une cible des Durlans qui veulent l’étudier mais il est secouru par des sans-abri !

Après avoir appris la nouvelle de l’invasion, Wally doit retrouver sa mère qu’il avait laissée à un coin de rue et contacter les Titans pour participer à la riposte mais il n’a pas un sou sur lui…


Oui bon, j’avais compris la dernière fois avec le bretzel…


La Titans Tower injoignable, le répondeur des Titans transfère l’appel au QG de la Justice League International où Oberon rembarre Wally car ce dernier aurait refusé de les rejoindre : seulement, c’était Mary qui avait refusé ce que Booster Gold lui explique après coup…
Booster Gold aide alors Wally qui retourne alors chez lui où l’attendent Mary et Chunk : ce dernier a aidé la pauvre Mary abandonnée dans un quartier mal famé…
C’est le moment que choisit l’armée américaine pour débarquer afin de lui demander d’arrêter une partie de l’invasion extra-terrestre qui a lieu à Cuba : les militaires ont été informés par une missive signée du père de Wally !?!
Evidemment, Wally accepte mais embarque de l’aide avec lui vu que sa super-vitesse lui joue des tours :


3ème ??? Par rapport à qui ?


Qui Mary contacte t’elle ?
Lors du transport, l’avion de l’armée est attaqué au-dessus de Cuba : c’est le crash assuré mais, grâce à Chunk qui fait disparaître une partie de la jungle pour atterrir, personne n’est blessé à part la pilote que Wally secourt grâce à sa vitesse qui fait un come-back salvateur !
Il faut maintenant partir à la recherche de celui a tiré sur l’avion : c’est un Durlan et il est repéré par Chunk !




Fini le cache-cache !


Une fois la menace écartée, Wally et Chunk retournent voir la pilote pour constater que Fidel Castro est arrivé sur le lieu de l’explosion accompagné par une escouade militaire parmi laquelle se trouve Rudolf West !
Se demandant pourquoi un héros américain est présent, Fidel Castro fait mettre en joue les 2 partenaires : c’est alors que les flingues s’envolent tous d’un coup mais Wally n’y est pour rien…
Après quelques explications, Fidel Castro accepte l’aide de Wally car il est sûr que les Durlans vont vouloir prendre sa place : Chunk explique que les extra-terrestres ont dû fabriquer un transporteur de matière sur l’île pour arranger une base.
Par la même occasion, Wally empêche une alliée de Fidel Castro d’être tuée par un tir de Durlan : cette dernière va alors rejoindre dans sa tente pour le remercier mais…



Wally, l’infidèle castré ?


Qui sauve Wally de la Durlan qui parvient à s’enfuir ?
Par contre, la présence d’un extra-terrestre parmi les militaires jette un doute sur l’identité de chacun… Who Can You Trust ?
Après avoir repéré la base alien, Wally et Chunk retournent au campement pour constater qu’un Durlan se fait effectivement passer pour Fidel Castro et qu’il fait un speech télévisé pour rallier les Cubains à la cause Durlan !
Wally décide alors d’emmener Fidel Castro pour faire éclater la vérité !



Il est dur ou lent ?


Wally y parvient : les Durlans sont alors exposés aux yeux du grand public et sont alors pourchassés sur l’île surtout que les extra-terrestres font sauter leur couverture d’eux-mêmes…
Si le combat n’est pas encore gagné, la menace est quasiment circonscrite. Wally retrouve alors son père qui cherche à profiter de la situation pour s’enrichir :



Un fils fier de son père…


Enervé par le comportement de son père, Wally préfère s’en aller sans avoir pu discuter plus que cela mais des questions demeurent…

To Be Continued…

Commentaires :
Sans les oublier, William Messner-Loebs doit remettre à plus tard ses intrigues concernant la vie trépidante de Wally pour cause de cross-over : il s’en acquitte de fort belle façon en offrant une petite excursion ensoleillée à Wally.
Après avoir été en Russie durant Millennium, le héros aide une fois de plus des communistes (alors que la Guerre Froide touche à sa fin) : point de Baie des Cochons ou de missiles mais des aliens qui prennent la place de personnes importantes tout en espionnant les héros…
Il est toutefois étonnant de voir Fidel Castro être aussi présent.
Cette aventure est l’occasion de faire revenir Rudolf West et intervenir de façon plus active Chester Chunk qui n’est pas la 5ème roue du carrosse : ses pouvoirs semblent parfois multitâches...
L’auteur en profite pour perpétuer la tradition « Wally couche avec tout ce qui bouge ou presque » : l’a t’il fait ou non avec la Durlan ?
Evidemment, lors du cross-over, Wally n’a plus trop ses fluctuations de pouvoir… N’aurait-il pas été intéressant de voir Wally agir sans sa super-vitesse ?

Au dessin, Greg LaRocque continue son petit bonhomme de chemin alliant efficacité et sobriété.

Personnages présents :
Wally West, Obéron, Booster Gold, Chester Chunk, Mary West, Rudolf West, Fidel Castro, Manhunter

Notes :
Les ties-in de Flash à Invasion forment un cross-over avec la série Manhunter qui est aussi sous l’égide de l’éditeur Barbara Kesel : Manhunter 8 (rétro à venir) permet d’éclairer certaines scènes qui interpellent le lecteur.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #24  
Vieux 12/01/2009, 18h47
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Manhunter #8



Flash Point – Part 1
Writers : John Ostrander & Kim Yale
Penciller : Frank Springer
Inker : Pablo Marcos
Colorist : Julianna Ferriter


Préalable :
Mark Shaw est un ancien membre des Manhunters : suite à Millennium, il est devenu chasseur de prime.

Contacté pour un contrat, Mark Shaw se rend à Keystone City pour découvrir que c’est Mary West qui a besoin de ses services : elle veut que Mark Shaw protège Wally parti repousser une partie de l’invasion extra-terrestre à Cuba…


Mary West une redoutable négociatrice...


Finalement, avec l’appât du gain, Mark Shaw se range à ses arguments (mais il ignore que Mar est fauchée comme les blés) et se rend à l’aéroport pour s’apercevoir que l’avion militaire e Wally est sur le point de s’envoler : il se change en courant dans l’aéroport puis s’agrippe à la carlingue de l’avion !!
Au-dessus de Cuba, l’avion est pris pour cible et Mark Shaw doit détruire certains des tirs :


L’avion est un moyen de transport sûr…


Malgré son intervention, l’avion se crashe (mais grâce à Chunk, cela ira à peu près bien…) et Mark Shaw fait une chute à pic : protégé par son armure, il se réveille après le choc et va inspecter la carcasse de l’avion où il ne trouve personne.
Grâce à ses talents de pisteur, il retrouve la trace de Wally qui est pris en joue par Fidel Castro et ses hommes : Mark Shaw décide d’agir à l’aide de son bâton :


Oh, le joli tour de magie !!


Voilà comme Wally dépourvu de sa vitesse a pu s’en sortir !!
Seulement, l’intervention de Mark Shaw alerte des Durlans qui le poursuivent et le ligotent : voulant se faire passer pour un allié de l’invasion, il se fait rembarrer par les extra-terrestres qui ont eu maille à partir avec le culte des Manhunters par le passé…
Il décide alors de s’enfuir : son immobilisation a permis à son masque cybernétique de pouvoir repérer qui est un Durlan !
Cela tombe bien car au campement de Fidel Castro, un Durlan transformé en femme est sur le point de tuer Wally !!


Elle n’a pas u tirer son coup…


Cette tentative avortée énerve un autre Durlan qui décide d’éliminer Mark Shaw en le faisant chuter après l’avoir attrapé sous forme d’aigle : cette fois-ci, Manhunter use de son bâton comme d’une liane pour se rattraper…
Pour en finir, il décide d’attaquer la base Durlan et les élimine 1 par 1 : épuisé parce combat, il doit faire face au Durlan femelle qui voulait tuer Wally.


Elle est mieux sans ses antennes…


C’est un combat d’idées qui a lieu et le Durlan décide de s’en aller tout en affirmant que son intervention n’arrêtera pas l’invasion !
Ceci fait, Mark Shaw veut retrouver Wally qui ne sait pas qu’il lui doit la vie ! Alors que Fidel Castro donne un discours, Mark Shaw tombe sur Rudolf West qui l’informe que Wally est parti à Washington pour un débriefing.
Les 2 Manhunters commencent à discuter :


Une discussion tranquille au milieu d’une invasion…


Seulement, Cuba n’est pas encore complètement sauvée…

To Be Continued…

Commentaires :
Je n’ai pris les épisodes de Manhunter qu’uniquement parce qu’ils sont tie-ins à Invasion (complètisme, tout ça…) et, lorsque j’ai constaté qu’ils formaient un tout avec les épisodes de Flash, je les ai encore plus appréciés.
Au début, j’ai craint d’être largué par l’univers de la série dont je ne connaissais pas grand-chose à l’époque vu que je n’avais pas le début de la série : heureusement, John Ostrander et Kim Yale ancrent leur récit dans l’intrigue d’Invasion et surtout dans celle de William Messner-Loebs.
Lire cet épisode est comme assister aux scènes coupées de Flash 21 et c’est sympathique car le lecteur peut se demander qui sauve Wally même s’il est indiqué en couverture Guest-Starring Manhunter sur la couverture de Flash 21 : pourtant, le héros n’est jamais parfaitement visible…
Les 2 numéros suivants se feront sous une forme plus traditionnelle de cross-over.

Au dessin, le duo de vétérans Pablo Marcos / Frank Springer rend une copie claire.

Personnages présents :
Mark Shaw, Mary West, Wally West, Chester Chunk, Rudolf West, Fidel Castro

Notes :
Les couvertures de Manhunter 8 et de Flash 21 font écho dans la forme aux couverture durant Millennium de Detective Comics, Suicide Squad , Firestorm et Captain Atom en Louisiane.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #25  
Vieux 19/01/2009, 18h53
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #22



Invaded Lives – Part 2
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Michelle Wolfman


Préalable :
Alors que ses pouvoirs recommencent à fluctuer, Wally doit mettre de côté ses problèmes d’argent et de logement pour repousser une partie de l’invasion extra-terrestre à Cuba où il est aidé sans le savoir par Mark Shaw alias Manhunter.
Alors qu’il continue la lutte durant Invasion 2, il ne sait pas que son père s’est sacrifié à Cuba en luttant contre les Durlans…

Wally téléphone à sa mère pour l’informer qu’il est au courant pour Manhunter vu que ce dernier est venu vers lui pour lui expliquer la situation.
Wally apprend à sa mère que Fidel Castro lui a organisé une fête pour le remercier de son aide !


Je crois qu’il a oublié quelqu’un…


Seulement, Wally ne peut payer Mark Shaw pour son aide comme convenu ce que ce dernier comprend : suite à cette discussion, les 2 hommes arrivent sur l’embarcadère où Rudolf West s’est sacrifié. Le moment est venu pour Wally d’apprendre la triste réalité…


Une leçon à méditer : toujours faire la paix…


Wally ne veut pas le croire : son père et lui s’étaient quittés sur des mots très durs…
Wally déverse sa rancœur sur Mark Shaw qu’il accuse pour les Manhunters puis se met à le gifler à toute vitesse laissant le Manhunter à genoux et en sang…
Mark Shaw est alors interpelé par une femme qui a un marché à lui proposer pour modifier Cuba durablement.
Wally revient à l’hôtel où il est logé et tombe sur Chunk assez mécontent que Wally l’a laissé dans la jungle : plutôt que d’écouter son ami, Wally, fou de chagrin, l’envoie bouler…
Chunk décide alors de remonter le moral au pilote de l’avion qui les amenés à Cuba et qui souffre toujours des poumons.
Voulant s’excuser de son comportement, Wally va voir Mark Shaw qui vient d’être recruté pour kidnapper Fidel Castro :


Comment mettre les pieds dans le plat…


La fête organisée par Fidel Castro a pour thème costumé les super-héros et les super-vilains.
Une autre surprise l’attend : Fidel Castro a invité Mary !!
Wally essaie de prévenir Fidel Castro que quelque chose se trame mais il ne trouve jamais le moyen : au contraire, Mark Shaw se pointe et la discussion fait douter Wally :


Sacré anniversaire !!


Rassuré par Fidel Castro, Wally est bien décidé à aider le leader Cubain quand 2 invités apparemment éméchés sortent une arme qu’ils utilisent : c’est en fait un signal pour déclencher les hostilités !
Wally décide d’enquêter laissant sa mère avec Fidel Castro..


Quiproquo ?


A l’extérieur, Wally tombe sur un militaire qui s’avère être un Durlan !
Il n’a pas le temps d’avertir Fidel Castro qu’il se fait assommer par Manhunter : c’est le moment que choisissent Mary et Fidel Castro pour sortir…
Mark Shaw les remet au duo qu’il l’avait embauché mais ce dernier se révèle être des Durlans !


Les petites rivières font les grands océans…


Les 2 héros ont été dupés et gisent à terre alors que Mary et Fidel Castro sont enlevés… :fouet:

To Be Continued…

Commentaires :
L’épisode est marqué par la révélation de la mort de Rudolf West qui dévaste Wally : même s’il n’appréciait pas son père depuis la découverte de son appartenance au culte des Manhunters, c’était tout de même son père, la seule personne qui faisait figure d’autorité et de repère surtout depuis la perte de son mentor Barry…
Sinon, il est aussi basé par les différents états par lesquels passent Wally pour aider ou non Fidel Castro comme pour montrer que Wally ne sait pas prendre une décision et qu’au final il est encore immature alors qu’il clame à sa mère dès le début qu’il a 21 ans, qu’il est un adulte…
Le chemin pour Wally vers les sommets du super-héroïsme est jalonné d’épreuves et ce n’est pas fini : William Messner-Loebs a encore bien des choses en stock !!

Le dessin de Greg LaRocque offre une belle palette d’émotions qui retranscrit les différents états par lesquels passe Wally sans oublier de bien restituer la vitesse de Wally !

Personnages présents :
Wally West, Mark Shaw, Chester Chunk, Mary West, Fidel Castro

Notes :
La suite de cette histoire est à suivre dans Manhunter 9.
De plus, alors que ce cross-over s’inscrit durant Invasion, il n’est pas trop fait mention des retombées du cross-over comme le fait qu’un faux Wally emprisonné par les Thanagariens fasse exploser un vaisseau des Dominators lors d’Invasion 2….
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #26  
Vieux 25/01/2009, 14h45
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Manhunter #9



Flash Point – Part 2
Writers : John Ostrander & Kim Yale
Penciller : Frank Springer
Inker : Pablo Marcos
Colorist : Julianna Ferriter


Préalable :
Embauché par Mary West pour aider son fiston, Manhunter s’embarque pour Cuba. Alors qu’il pense avoir repoussé la totalité des Durlans, Mark Shaw a un nouveau contrat : enlever Fidel Castro lors d’une fête organisée en l’honneur de Wally.
Seulement, il a été embauché par des Durlans qui gazent Mark Shaw et Wally tout en emmenant Fidel Castro et Mary West.

En fait, Manhunter a feint d’être endormi car son costume l’a protégé du gaz : il se remémore comment il en est arrivé là. Voulant se venger d’avoir été dupé par les Durlans, il ne veut pas que Wally puisse être blessé…


Si cela pouvait lui mettre un peu de plomb dans la tête…


Emmenée avec Fidel Castro, Mary West menace les Durlans de la probable intervention de son super-héros de fils s’ils ne la laissent pas partir.
Les Durlans veulent juste rejoindre l’Australie pour partir avec les autres extra-terrestres sans savoir que l’invasion a échoué : Fidel Castro le leur apprend et il y a donc du changement dans les plans !


Des extra-terrestres infiltrés sur Terre !!


2 Durlans se métamorphosent en Mary et Fidel Castro le tout sous le regard de Manhunter qui a retrouvé leur trace…
Flash ? Toujours groggy, il reprend son souffle ! Heureusement, Manhunter se décide à agir car Mary et Fidel Castro sont sur le point d’être exécutés…


Manhunter a attrapé le pompon !


Poursuivi par les Durlans transformés en aigles (avec un fusil coincé dans les serres..), Manhunter se fait rattraper : les Durlans reprennent l’apparence de soldats et s’apprêtent à tirer.
C’est le moment que choisit doit Wally pour intervenir désarmant les soldats mais la fausse Mary et un autre Durlan transformé en Rudolf jettent le trouble chez Wally qui se retourne alors contre le Manhunter !


Maintenant, il fait faire un tour de manège à Wally…


Manhunter doit donc régler les affaires courantes puis s’arrête net pour convaincre Wally qu’il est dans le vrai alors que la tête brûlée : Wally ne croit toujours pas que son père est mort mais la présence de 2 Mary et de 2 Fidel Castro le convainc...


Il fait valser sa mère…


C’est Manhunter qui permet d’identifier les vrais grâce à son costume.
Seulement, Fidel Castro veut faire arrêter Manhunter vu que ce dernier était là pour l’enlever : Mary s’interpose et arrive à le faire changer d’avis tant elle est têtue…
Le trio se rend à Guantanamo et Mark Shaw apprend qu’il sera payé pour son aide à Wally par Chester quand une lumière surgit :


Appelez l’imprimeur, il n’y a plus de couleur !!!


Quelle est cette lumière et quelle sera son incidence sur Wally ?

To Be Continued…

Commentaires :
Voilà la fin définitive de l’escapade cubaine pour le duo de héros : le cliffhanger invite le lecteur à aller suivre l’explication (et surtout les effets) de cette lumière qui s’avère être la Gene Bomb des Dominators dans Invasion 3
En attendant, l’histoire offerte est assez simple : tous les protagonistes sont au même endroit dans la jungle et le « seul » intérêt est de voir les Durlans prendre l’apparence de Fidel Castro et de Mary West qui sont secourus par Wally et Manhunter.
Après, John Ostrander et Kim Yale reviennent brièvement sur la perte du père de Wally et ils ont parfaitement saisi le caractère horripilant de Mary West qui arrive à faire changer d’avis quelqu’un comme Fidel Castro…
Quant aux Durlans qui veulent infiltrer la population sans que celle-ci ne doive être au courant, cela se passe de commentaires…
Evidemment, c’est la série de Mark Shaw, donc c’est lui le héros et Wally n’y est pas autant à son avantage alors que l’histoire a plus de retombées directes sur le Scarlet Speedster.

Pour le dessin, le binôme Pablo Marcos / Frank Springer est dans la lignée du précédent numéro même si les Durlans sont moins bien fichus que sous le crayon de Greg LaRocque.

Personnages présents :
Mark Shaw, Wally West, Mary West, Fidel Castro, plein de Durlans

Notes :
Pour ceux qui veulent s’intéresser à Manhunter, la série n’en pas fini avec les cross-overs pour l’année : Mark Shaw sera embarqué en 1989 dans The Janus Directive avec Suicide Squad, Firestorm, Captain Atom et Checkmate, une histoire passionnante sur fond d’espionnage fortement recommandée.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #27  
Vieux 02/02/2009, 18h50
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #23



The Clipper Returns
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Gordon Purcell
Inker : Larry Mahlstedt & Tim Dzon
Colorist : Michele Wolfman


Préalable :
Suite à l’explosion de la Gene Bomb des Dominators à la fin d’Invasion 2, les métas humains ont vu leurs pouvoir dérailler : il a fallu qu’une escouade menée par Superman et Green Lantern aillent sur le monde des Dominators chercher un remède durant Invasion 3
Si les héros semblent hors de danger, les retombées commencent à pleuvoir : Wally est complètement privé de sa super-vitesse !

Mason, un ami de Wally, lui envoie un courrier lui expliquant qu’il va reprendre le flambeau du Clipper, un justicier complètement barré dont il était le sidekick car il estime que le mal se propage et que la ville a besoin d’un héros…
Wally n’est pas encore au courant car il est sur le point de partir de Cuba avec sa mère et Chunk : ce dernier en assez de la façon dont Wally le traite


De la dissension dans les rangs…


Revenu à Keystone, Wally découvre le fameux courrier et décide d’aider son ami malgré l’avis négatif de sa mère : cette dernière contacte Chunk pour filer un énième coup de main au fiston mais ce dernier ignore l’appel car il en a assez de jouer les utilités…
C’est le moment d’un flashback où Mason explique comment il a fait la connaissance du Clipper : dans les années 30, brutalisé par des gens à qui ils devaient de l’argent alors qu’il n’était qu’un enfant, il fut « secouru »…


Le Clipper pas très bien dans ses baskets !


Emerveillé, il épouse la cause du justicier allant jusqu’à épouser ses méthodes des années plus tard : il aide un type à extorquer de l’argent pour sauver sa femme alors que ce dernier menace de se faire sauter avec de la dynamite.
Il met même la main à la poche pour atteindre la somme requise : lorsqu’il sort, Wally l’attend !


La pose ridicule de Wally...


Wally a vite retrouvé sa trace car Mason n’est pas très discret et que bien des gens se moquent de ses actions : il lui explique que le Clipper était un psychopathe et qu’il doit arrêter avant de se faire blesser !
Pendant le trajet en van, la nuit tombe subitement et ils tombent sur des gens changés en animaux et des animaux métamorphosés en humains !
Ils découvrent aussi le Pied Piper transformé en marionnette quand le responsable se présente à eux !


Les moustaches d’Abra Kadabra ont quelque chose d’hypnotique !


Abra Kadabra reconnaît Wally mais ce dernier n’ayant plus sa super-vitesse est une proie trop facile : le duo préfère se cacher !
Cela énerve Abra Kadabra qui clame qu’il va retrouver Wally chez lui mais son ancienne demeure est celle de Chunk en ce moment : Wally comprend que son ami est en danger !
En effet, Abra Kadabra arrive et fait disparaître le convertisseur de matière de Chunk puis le change en marionnette !


2 cases « faciles » à comprendre...


Ou l’inverse car c’est un Chunk plus léger qui fuit à toutes jambes : il est rattrapé par le Rogue qui s’apprête à le tuer quand Wally et Mason déboulent avec le van !
Ils foncent sur Abra Kadabra qui semble disparaître…


Et sans courir !


La fuite du Rogue annule l’effet de sa magie : Chunk retrouve son aspect « normal » et est bien content de voir que Wally est un véritable ami ! :hug:

To Be Continued…

Commentaires :
Avant que les grandes manœuvres pour Wally ne redémarrent vraiment la prochaine fois, William Messner-Loebs offre un pur épisode bouche-trou : à part crever l’abcès entre Wally et Chester, il ne se passe rien de notable et, franchement, le coup du Clipper, personnage fictif plus qu’inspiré du Shadow, ne contribue en rien à la qualité de l’histoire si ce n’est à accentuer le côté ridicule de l’épisode…
En plus, pour une fois que Wally est confronté à un Rogue dans sa propre série, ce n’est pas un enfant de cœur qui débarque : Abra Kadabra ! Pourtant, par l’intermédiaire de Wally, William Messner-Loebs le présentait comme très fort mais il disparaît aussi sèchement qu’il n’est apparu dans les débats…
Il eut été préférable de discuter des retombées d’Invasion sur les pouvoirs de Wally mais le lecteur doit se contenter de quelques lignes au début comme si cela importait peu…

En plus, cela part très mal avec une couverture assez moche de Gordon Purcell qui réalise le même type de prestation en intérieur : il était déjà passé sur la série mais en back-up lors de Flash (V2)#12 et il aurait mieux fait d’en rester là…
La tête des personnages est grotesque au possible : seul Chester Chunk est à peu près bien loti !

Voilà un épisode qui peut disparaître avec un bon coup de baguette magique…

Personnages présents :
Wally West, Mary West, Chester Chunk, Mason Trollbridge, Abra Kadabra
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #28  
Vieux 02/03/2009, 22h29
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #24



Like A Straw In A Hurricane
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Tim Dzon
Colorist : Michelle Wolfman


Préalable :
Privé de sa vitesse depuis Invasion et ruiné, Wally a du mal à trouver sa place. Heureusement ses amis vont lui donner un coup de main.

En bonne scientifique, Tina collecte des informations sur les super-héros très rapides et, pour se renseigner sur Superman, elle contacte Loïs Lane qui lui explique le phénomène d’aura protectrice de Superman liée à son statut de batterie solaire vivante !
Seulement, la physiologie kryptonienne est trop différente…
Tina se met alors en relation avec la seule personne ayant vécu avec un Scarlet Speedster : Joan Garrick, l’épouse du 1er Flash !:hug:


Flash – Rebirth?


Encore chou blanc...
Heureusement, Tina est réconforté par son mari mais aussi par Mary bien contente de ne plus la voir tourner autour de son fils : elle va même jusqu’à lui demander un conseil pour éloigner Connie de Wally…
De son côté, Wally se sent inutile : entretenu par sa mère devenue secrétaire de Chunk, il va essayer de gagner de l’argent en transportant des objets fragiles sous l’identité de Flash mais seulement si sa vitesse revient…
Chunk n’est pas en reste : sa famille qu’il n’avait plus vue depuis longtemps vient squatter chez lui !
Pour se préparer à l’expérience de Tina, Wally se confectionne un nouveau costume selon les directives de Barry !


Il fait tout de même la lessive…


Tina est impressionnée par les connaissances de Barry mais aussi par la dextérité de Wally mais elle n’est plus attirée par le jeune homme…
A l’extérieur, Jerry et Mason construisent un local où Tina va recréer les conditions ayant amené Barry et Wally à recevoir des produits chimiques puis être frappé par un éclair !
Pourtant, elle continue de s’interroger sur le métabolisme de Wally :


La base de tout régime : faire du sport!


Comment Wally peut-il transporter des gens sans que ceux-ci ne souffrent de la friction ? C’est comme si une aura protectrice enveloppait le héros…
C’est l’occasion d’un moment de détente pour Wally qui oublie ses tracas.


Pas au point ce dynamique duo…


Cela est de courte durée car sa mère s’inquiète et le lui fait comprendre : et si l’opération échouait ? Est-ce que Wally a vraiment besoin de sa vitesse pour exister ?
Wally lui répond qu’il ne s’est jamais senti aussi vivant que quand il pouvait courir et c’est l’absence de pouvoir qui lui en a fait prendre conscience.
Pourtant, quand tout allait bien, c’était plutôt le contraire : Wally avait même un blocage ce qu’il explique à Jerry.


Complexé?


Le moment de l’expérience arrive et la douche chimique agrémentée de micro-éclairs semble fonctionner : Wally revêt son costume à toute vitesse.
Il ne reste plus qu’à faire un test grandeur nature en livrant le fameux paquet : Wally s’élance et c’est une énorme déflagration sonique qui secoue Keystone City !!
Visiblement, le dosage de Tina n’était pas totalement juste :


Pire qu’Attila!

Est-ce que Wally s’en est sorti?
Quelqu’un a-t-il été blessé ?


To Be Continued…

Commentaires :
Après la vaste plaisanterie du dernier numéro, William Messner-Loebs délivre un vrai et beau numéro de Flash où il passe en revue les états d’âme de Wally, des explications sur ses pouvoirs tout en faisant le lien avec les anciens propriétaires du titre Flash !
Pour commencer, l’auteur montre que Wally est perdu sans ses pouvoirs et qu’il ne s’estime pas assez : il en est encore au stade où il pense que ce sont les capacités qui font le héros et non pas d’abord l’homme alors que son entourage essaie de lui faire comprendre (surtout sa mère ce qui est un comble vu sa présence envahissante depuis le début de la série).
Aussi pour résoudre la crise existentielle qu’il traverse, il demande de l’aide pour retrouver sa vitesse mise à mal depuis le début de la série entre le Velocity 9 et la Gene Bomb : c’est l’occasion pour s’intéresser à la nature de ses pouvoirs (chimie et tout le toutim), ses possibilités (aura protectrice par rapport à la friction) et ses contraintes (nécessité de se nourrir). Au-delà de l’impossibilité physique évidente de se déplacer aussi vite dans la réalité, l’auteur essaie de rendre cela crédible.
Pour cela, il fait la synthèse entre de faits rationnels et d’éléments du DC Universe : cela va du clin d’œil sympathique avec Superman vu que les 2 héros se sont engagés dans quelques courses mémorables en passant par la confection du costume mais surtout en interrogeant Joan Garrick.
A ce sujet, les cases où l’épouse du 1er Flash intervient sont touchantes car elles témoignent une certaine volonté (de l’auteur ? De DC ?) de ne pas oublier la lignée des Scarlet Speedsters ! :hug:
De plus, cet épisode offre quelques scènes où la bonne humeur transpire avant l’inévitable cliffhanger montrant que tout ne s’est pas complètement arrangé…

Ce n’est pas le cas de Greg LaRocque qui trouve sa vitesse de croisière délivrant des pages de toute beauté (Loïs et Tina sont magnifiques) et l’encrage de Tim Dzon lui va comme un gant sur ce numéro !

Personnages présents :
Wally West, Mary West, Chester Chunk, Mason Trollbridge, Tina McGee, Jerry McGee, Joan Garrick, Loïs Lane

Notes :
Jay Garrick n’apparaît pas mais ce n’est pas parce qu’il est mort : il a disparu dans les limbes avec la Justice Society Of America pour empêcher Ragnarok après Crisis On Infinite Earths.
Niglo vous conte cette excellente histoire : ici.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #29  
Vieux 04/04/2009, 16h44
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #25



A Short Drive With Friends
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Carl Gafford


Préalable :
Suite à une expérience pour retrouver ses pouvoirs, Wally décide de faire un test grandeur nature pour livrer un paquet. Seulement, Wally dépasse la vitesse du son ce qui aboutit à une explosion suivie d’une traînée de feu à travers les États-Unis. Pire, Wally a disparu !

Assaillie de questions par la meute des journalistes qui sont plus intéressés par le scandale qui a généré des victimes suite au passage de Wally, Tina ne sait pas comment réagir…
Il faut l’intervention de Loïs Lane pour que le calme revienne :


Les journalistes…


A la maison de Chunk qui fait office de base d’opérations en temps de crise (vu que les maisons du quartier ont sauté), Tina, Jerry et Mason ne savent quoi penser entre les possibles inculpations qui vont suivre et les interrogations sur la survie de Wally à l’expérience.
De son côté, Tina estime que Wally a dû survivre grâce à son aura…
Cela change les idées de Chunk depuis que sa famille a décidé d’élire domicile chez lui pour profiter de sa fortune quand le téléphone sonne :


Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil…


Wally est bel et bien vivant !! Tina décide de monter une expédition en suivant la traînée laissée par Wally et est accompagnée par Jerry et Mason dans un van fourni par Chunk !
Tina se demande comment le voyage va se passer entre Mason qui parle tout le temps et son ex-mari qu’elle recommence à découvrir.
Sur le chemin, ils n’observent que ruine et désolation à cause du passage de Wally ce qui inquiète Tina car jamais Barry Allen n’avait provoqué cela…
Sinon, le voyage n’est effectivement pas de tout repos et seule la découverte d’un morceau du costume de Wally est une accalmie à son « calvaire » :


Elle tient la chandelle ou quoi?


Pire, quand elle conduit, son ex-mari ronfle et Mason est soporifique…
Par contre, les moments passés à l’hôtel avec Jerry sont assez agréables et l’occasion de se rappeler les bons souvenirs. :hug:
De retour sur la route, la petite troupe arrive au bout de la traînée laissée par Wally quand ils tombent sur un guignol avec un masque de Flash que Tina remet joyeusement à sa place en frappant là où cela fait mal…


L’imposteur pédale dans la semoule !


Ensuite, Tina examine là où Wally s’est « théoriquement » arrêté : c’est comme si Wally était tombé de lui-même provoquant un trou juste après avoir démarré. Pour le Scarlet Speedster, entre son départ et son arrêt, il ne s’est pas passé plus d’une seconde !
Aussi, Wally ne doit pas être loin de son point de chute c’est-à-dire de l’endroit d’où il a téléphoné : il ne reste plus qu’à le retrouver mais Tina, Jerry et Mason sont fatigués :


Ca parle, ça parle…


Mason laisse Tina et Jerry au clair de lune : Tina a fait la paix avec elle-même et son mari et décide de se rapprocher de lui, tout cela sous l’œil d’un certain personnage…


Qui s’y frotte s’y pique…


Comble de l’ironie, Wally semble s’être crashé près d’une ville célèbre pour son homme porc-épic…

To Be Continued…

Commentaires :
Heureusement que Wally semble apparaître sur la dernière page sinon il aurait été le grand absent de sa série alors que les différents protagonistes partent à sa recherche à travers un road trip made in U.SA…
Vu que Wally est aux abonnés absents, William Messner-Loebs change de narrateur et place une narratrice aux commandes en la personne de Tina McGee quelque peu ignorée ces derniers temps.
Le personnage va profiter du voyage pour se retrouver mais aussi redécouvrir son mari mettant un point final à leurs retrouvailles : à ce sujet la dernière scène montre une belle opposition entre son bonheur renaissant et la situation et l’aspect dans lesquels se trouve Wally…
Voilà un épisode qui remet à plat Tina McGee mais qui montre aussi que Wally n’est pas sorti de l’auberge…

Au sujet du dessin de Greg LaRocque, certaines pages n’ont pas un rendu extraordinaire : les personnages apparaissant tordus par moments et le physique de Tina McGee varie trop souvent entre la jeune fille et la femme.
Heureusement, tout n’est pas de cet acabit.

Personnages présents :
Wally West (?), Chester Chunk, Mason Trollbridge, Tina McGee, Jerry McGee, Loïs Lane
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
  #30  
Vieux 11/05/2009, 18h13
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 114 413
scarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être conscarletneedle a oublié d'être con
Flash (V2) #26



The Porcupine Man
Writer : William Messner-Loebs
Penciller : Greg LaRocque
Inker : Larry Mahlstedt
Colorist : Michele Wolfman


Préalable :
Suite au test pour vérifier si sa vitesse était redevenue normale, Wally a disparu dans le désert et Tina, Jerry et Mason sont partis à sa recherche !
Ils sont arrivés là où Wally s’est logiquement arrêté mais ce dernier est introuvable : le trio décide alors de s’arrêter dans une bourgade où la légende du Porcupine Man a rejailli.

Dans la chambre qu’il a prise avec Tina vu qu’ils se sont réconciliés, Jerry écrit une lettre à Mary West pour la tenir informée sur l’état de leurs recherches :


C’est l’histoire d’un mec...

Jerry a du mal avec la nourriture locale qu’il n’estime pas équilibrée surtout quand Mason débarque avec un sandwich dégoulinant de sauce…
Le shérif local vient alors interroger Jerry sur la possibilité de la présence de Flash et des dégâts que cela pourrait occasionner car les super-héros sont des aimants à problèmes…
Aussi, il lui demande si son passé de vilain n’est pas propice à créer des ennuis dans une bourgade qui aurait du mal à se relever de catastrophes et pose alors la bonne question :


Très bonne question!

Jerry ne peut lui répondre par l’affirmative mais il est vite interrompu par un bruit dehors : le faux Flash remet cela !
Le plaisantin est pris à parti par des villageois mais est secouru par le shérif : il déclare qu’il chassait le Porcupine Man. Il dérobe le pistolet du shérif et s’apprête à tirer sur ceux qui le molestaient…


Cela s’appelle le retour de bâton!


Jerry informe le shérif qu’il a déjà croisé ce bouffon sur la route et demande plus d’informations sur la légende du Porcupine Man : ce serait un monstre tiré d’un croisement entre l’homme et le porc-épic.
Le shérif est stupéfait de voir que le faux Flash est son propre cousin…
Ceci fait, Jerry retrouve Tina : le couple s’en va alors au fast-food où ils discutent de Wally et de la possibilité qu’il soit le fameux Porcupine Man aperçu il y a peu…


Punaise, la touffe de Tina!


Jerry est abordé par un gamin qui lui demande de lui raconter son expérience de super-vilain et comment Flash l’a battu.
Jerry lui explique surtout que Wally l’a sauvé ce à quoi le gamin répond de façon sentencieuse :


les enfants…


Tina et Jerry interrogent alors la serveuse qui leur donne rendez-vous chez elle pour parler du Porcupine Man.
Mason explique alors à Jerry qu’il veut retrouver Wally pour s’excuser de la dernière fois qu’il lui avait parlé. :hug:
La serveuse reçoit alors ses invités quand un bruit se faire entendre dans le poulailler. Jerry se décide à aller voir quand il découvre avec stupéfaction :


Flash, la série qui a du piquant!


Wally est le Porcupine Man….

To Be Continued…

Commentaires :
Voilà un 2ème numéro d’affilée où Wally est en retrait par rapport aux personnages satellites de la série : c’est même un numéro miroir que William Messner-Loebs offre avec cette fois-ci Jerry McGee en tête de proue.
En effet, après Tina en narratrice, c’est son scientifique de mari qui s’y colle : comme Tina, il tape sur le faux Flash, il restitue ses doutes, son vécu par rapport à ce qui arrive.
Tout compte fait, l’auteur se sert de l’absence de Wally pour développer les personnages comme s’il n’avait pas pu trop le faire quand le héros était là pris dans la nasse de ses problèmes.
Evidemment, cette exposition ne va pas durer et le cliffhanger montre bine l’orientation du prochain numéro....

Niveau orientation, je ne sais pas trop sur quel pied danser avec Greg LaRocque qui retrouve ses mauvaises habitudes sur quelques pages gratifiant les personnages de difformités assez redoutables au niveau du coup voir en claquant des corps androgynes assez repoussants, le comble étant le massacre capillaire de Tina qui doit changer de perruque 2 ou 3 fois dans le même numéro.
En un mot, c’est ébouriffant...
Heureusement, l’artiste peut et va mieux faire !

Personnages présents :
Wally West (?), Mason Trollbridge, Tina McGee, Jerry McGee


Notes :
Ceci est le dernier numéro de Barbara Kesel qui tire sa révérence en tant qu’éditrice du titre : elle cède sa place à Brian Augustyn qui va signer pour un long bail !
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 13h41.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !