Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 02/05/2016, 23h16
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Bonjour à tous,

En quelque sorte la review du comics du grenier, avec la sortie du film en décembre je me suis souvenu que je possède quelques volumes de Star Wars en comics. J’ai donc retrouvé les trois tomes de l'empire des ténèbres, la version "manga" des trois films, mais également ce what if faisant partie de la gamme infinities : Et si suite à l'attaque de l'Etoile de la mort par la Rébellion, celle-ci n'avait pas explosé. Pitch plutôt intriguant.


Alors, je ne connais absolument pas les différents auteurs à part Al Rio que j'avais vu sur Gen13 suite au départ de Campbell.
Donc pas vraiment d'a priori sur ces auteurs. De plus, je suis assez noobs dans l'ancien univers étendu et sur ses auteurs.
Les auteurs sont donc Chris Warner au scénario, Drew Johnson et Al Rio aux dessins.

Cet album recueille les 4 épisodes de ce what if. Attention je vais révéler certaines parties clés de l’histoire, mais pas raconter l’histoire, donc cette review va être assez incompréhensible.

Tout d'abord le pitch est quand même assez surprenant même si finalement pas très original dans le monde des comics. En fait c'est surtout que ce genre d'exercice est plutôt commun pour les super héros alors que là on touche à un film culte (bien que le comics soit sorti avant le film).

L'histoire tient-elle ses promesses ou cela retombe comme un soufflé ? Des bonnes idées et des moins bonnes, mais j'ai surtout eu l'impression que le cahier des charges devait être sacrement costaud.

En gros on change tout mais comme dans tout bon what if tous les personnages doivent être présents. De même toutes les révélations des trois films doivent être présentes. C'est à mon sens particulièrement visible pour Han et Chewbacca. Ils restent 5 ans dans l'ombre et c'est la vue de Leia qui les remet en piste et va entrainer la fin de l'empire.

C'est d’ailleurs un des points faibles de cette mini car je n’ai pas eu l’impression que Leia et Han ont eu le temps de vraiment créer des liens. Qu'il soit attaché à Luke cela peut s'entendre car ils ont traversé plus de choses et il est revenu le sauver lors de l'assaut de l'Etoile de la mort : relation plutôt bien menée dans la mini.

Ainsi certains passages donnent l'impression d'avance rapide et on passe complétement à côté de l'émotion. La filiation révélée à Luke moment fort dans la saga est à mon sens gâché car il ne se dégage aucune émotion. Rien ! Yoda aurait pu annoncer tout autre chose à Luke je ne sais pas qui est à blâmer le dessinateur ou bien le scénariste mais raté de chez raté.




Autre point assez troublant, l'entrainement de Luke qui dure 5 ans, il doit être sacrement balèze car dans le film il s'entraine deux jours avec Yoda (bon la confrontation de l'épisode 5 apporte son lot d'expérience il est vrai) mais au bout de 5 ans dans le comic il n'apparait pas aussi fort qu'Anakin par exemple. Le fait d'avoir vu la série animée Clone Wars n'améliore pas cette sensation.

Toutefois il y a aussi des bonnes choses :
• l'explication de la survie de Leia est plutôt bien trouvée,
• la rencontre Yoda/Han est sympa surtout que l'on place directement le perso.

• le combat Luke/Leia est également sympa.

Graphiquement ce n'est pas extraordinaire, c'est d'ailleurs un des gros atouts de la reprise par Marvel les dessins sont top. Ils sont bien mais sans plus. Assez étonnant d'ailleurs que Star Wars n'est pas attiré plus des stars du dessin.

Plus
La réponse à une question que l'on s'est forcément posé une fois

Le match retour Yoda/Palpatine ou on voit bien le rapport de force entre les deux. Le Jedi ne peut gagner seul. Assez intéressant surtout avec l'issue du combat de l'épisode 3 en tête.

L'histoire qui globalement se tient et qui est agréable à lire.

Moins
Le manque d'émotion qui se dégage globalement de l'ensemble. Je pense notamment au manque d'émotion vis à vis de Darth Vader, dans le retour du Jedi, nous le voyons bien partagé entre l'empereur et son fils, ici c'est bien trop rapide. Il n'y a pas de dialogue pour lui implanter la graine qu'il existe toujours un Anakin au fond de Darth Vader.

Les dessins parfois trop moyens
Le rush des révélations.


Le regret :

Cette mini est sortie trop tôt pour pouvoir aborder des axes complémentaires à cette histoire. En effet sorti avant l'épisode 3. Il aurait été intéressant de voir les retrouvailles entre Yoda et Chewbacca.

Alors mon avis sur cette mini : Oui, mais

Dernière modification par JulienSA80 ; 04/05/2016 à 22h07.
Réponse avec citation
  #17  
Vieux 21/06/2016, 23h10
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Bonjour à tous,

j’ai récemment vendu une bonne partie des magazines Marvel (c’est le nom du mag) que je possédais. J’avais suivi les premiers numéros puis toutes les parties d’Earth X. Ce mag était un peu bordélique si je peux m’exprimer ainsi. Sa composition n’était pas trop stable, d’ailleurs les séries qu’ils contenaient en sont devenues un peu difficile à suivre. Je ne dis pas que c’est du niveau de Hulk, mais si vous regardez the untold tales of spider-man…
Je vais donc vous parler des épisodes, arc qui m’ont marqué. Toutes les données concernant les épisodes et leurs parutions sont issus de comicsVF


Alors sans ordre de préférence, commençons par :

Le bouffon vert. Ou les origines du nouveau bouffon car les épisodes de cette série relataient les débuts de Phil Urich sous le masque. 13 épisodes datés à partir d’octobre 1995 et publiés en VF en avril 1997 dans le marvel n°3.



A noter que certains épisodes n’ont a priori jamais été traduits en français, 5 sur 13 tout de même et la publication. Une publication donc de ces 8 épisodes dans les mag Marvel allant du numéro 3 au numéro 18. Vous pouvez constater la fréquence de parutions pas très régulière.
Bref, je ne possédais que les 4 premiers épisodes dont je vais vous faire l’article.

Les auteurs pour ces 4 épisodes : au scénario Tom DeFalco et au dessin Scott McDaniel



Episode 1 : Enter the Green Goblin (Marvel n°3)

Un bon premier épisode dans le quel Tom DeFalco caractérise Phil en présentant le contexte familial et social de Phil. Son oncle étant la partie la plus connue, mais sa famille avec le complexe d’infériorité vis-à-vis de son frère et de ses parents, ses mauvaises fréquentations, son loft, son besoin de reconnaissance professionnelle et vis-à-vis de la gente féminine. Tout ceci donne un cocktail plutôt explosif. Bref, un jeune un peu paumé dont on sent très rapidement tout le potentiel super héroïque, mais également de super vilain.

Dans cet épisode, Ben Urich qui a écrit un livre sur la dynastie des bouffons vert, nous bien en phase avec Spider-Man ou les deux Osborn sont considérés décédés et dont l’identité en tant que Bouffon est de notoriété publique. Ben découvre une planque du bouffon vert et Phil va laisser échapper cette information à un pote en cheville avec un petit caïd pour se faire mousser. Evidemment, les conséquences sont logiques, le gang braque l’entrepôt et tombe sur Ben. Phil pour sauver son oncle se voit contraint de mettre l’équipement du bouffon.



Super-héros malgré lui Phil sauve la situation, mais va rendre sa vie forcément plus compliquée.

Episode 2 : Rampagin’ with the Rhino (Marvel n°5)

Là ou Phil se rend compte du pouvoir d’un costume et des avantages que celui-ci peut lui apporter. Confrontation avec le rhino assez fun, juste dommage que ce vilain soit cantonné au rôle de l’homme absorbant (le vilain pour faire mousser les jeunes héros). En tout cas on reste dans le cadre du cast de l’homme araignée avec ce vilain. Première victoire de Phil et première reconnaissance même si pourchassé par la police.
A noter l’apparition des New Warriors qui met bien en exergue les à la fois les doutes et l’arrogance de Phil.

Un épisode plaisant

Episode 3 : Joystick on my mind (Marvel n°6)

Cet épisode est celui que j’apprécie le moins de par la reprise d’une histoire issue des séries Spider-Man. Pourtant, il n’est pas dénué de qualité et de guest. En effet, le grand jeu vient phagocyter le bouffon.

Alors le grand jeu, c’est quoi ? Comme souvent d’une bonne idée cela part d’une bonne idée : des riches parieurs montent des équipes de combattants qui s’affrontent et remportent des points et celui qui a le plus de points…. Somme toute, une trame plutôt classique. Et qui permet de remporter le plus de points sur un combat ? Les superhéros ou super vilains bien sûr. Ainsi Kaine et Scarlet spider sont pris malgré eux dans ces combats. D’ailleurs pour l’anecdote il me semble que le Rhino fait aussi partie des combattants rémunérés (à vérifier toutefois). Kaine leur met une sacrée dérouillée et Scarlet aidé par le bouffon réussit à calmer la situation ou pas. En fait il faut que je retrouve cet épisode car mes souvenirs sont un peu flous).
Donc cet épisode, ou comme son titre l’indique Phil a craqué sur Joystick cette combattante sans scrupules qui cherche une victoire sur Scarlet Spider. Phil mené par ses hormones cherche donc Joystick partout et finit par la trouver sauf qu’il n’est pas le seul…
A la fin de l’épisode, Phil remet pas mal de chose en question, il murit un peu.


Episode 4 : Haunted by the Hobgoblin (Marvel n°8)

En continuité directe avec l’épisode précédent, Phil tombe par hasard sur le Super bouffon ; la rencontre de la malchance. Bref, Phil enquête sur sa présence et prévient la Chose.


Mais devant le manque de prise au sérieux, il décide d’agir tout seul contre le Super bouffon. Combat sur le money train ou Phil est sauvé par son rire. Au final, la Chose intervient et le Super bouffon rentre bredouille. Un numéro important car Phil prend l’initiative et décide de diriger un peu sa vie/. Après la remise en question du précédent épisode, la balance penche du côté du bien à la fin.

Pour conclure :
Ces quatre numéros m’avaient bien plu à l’époque et la relecture n’a pas changé mon avis. Avec le rôle qu’a joué Phil Urich au cours de ces dernières années notamment dans le un de Slott sur Spidey (mais aussi dans la mini Axis Hobgoblin), connaitre ces origines et voir de quelle manière il a tourné c’est très intéressant. En fait, relire ces histoires m’a donné envie de connaitre la suite de la série et des aventures de Phil dans Loner il me semble.

Plus :
- les origines souvent plaisant et là DeFalco tisse un portrait assez complet de Phil
- Les dessins qui ne plairont pas à tous le monde, mais qui rendent bien l'ambiance sombre et poisseuse. Pas étonnant que Scott McDaniel ait officié sur Batman.
- La progression de Phil

Moins :
- le grand jeu, je l'avoue c'est plus lié au fait que cette trame ce soit finie en jus de boudin dans Spidey. Toutefois, un épisode trop court pour bien développé ce thème dans la série (d'ailleurs repris dans la suite ?). Aujourd'hui ce serait un tie-in à un event.

Mon avis : Oui
Réponse avec citation
  #18  
Vieux 22/06/2016, 09h43
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 318
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Très bien cette version du Green Goblin. De Falco travaille dans la lignée de sa spider girl et MC2. Très rafraîchissant. Il me semble que Marvel a ressorti récemment tout ce run en collection.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #19  
Vieux 22/06/2016, 11h13
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Très bien cette version du Green Goblin. De Falco travaille dans la lignée de sa spider girl et MC2. Très rafraîchissant. Il me semble que Marvel a ressorti récemment tout ce run en collection.
Bonjour Arrowsmith,

Effectivement le run + les épisodes de Spider-man liés est sorti en 2011. Tu pensais à une réédition plus recente ?

Pour info : ce gros tpb est à 40 $ (16 épisodes)
Réponse avec citation
  #20  
Vieux 22/06/2016, 11h43
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 457
JB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le Cimmérien
Ce n'est pas l'inverse (d'abord le Green Goblin puis la série régulière Spider-Girl) ? On reverra d'ailleurs le personnage Angel Face et ses rejetons.
Réponse avec citation
  #21  
Vieux 22/06/2016, 13h13
Avatar de bukowski
bukowski bukowski est déconnecté
Dieu de l'Olympe
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: Ain
Messages: 1 829
bukowski est une petite crotte de super héros pourri
J' ai adoré cette série. Pas fan de ce qu'est devenu le héros sous la plume de Slott.
Réponse avec citation
  #22  
Vieux 22/06/2016, 16h33
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Citation:
Posté par bukowski
Voir le message
J' ai adoré cette série. Pas fan de ce qu'est devenu le héros sous la plume de Slott.
Je ne peux me baser que sur ces premiers épisodes, mais je trouve justement que Slott avait bien repris les éléments de la personnalité de Phil en accentuant les mauvais points. A la relecture des ces épisodes,je n'ai pas vu d'out of character avec le run de Slott.
La suite de la série le faisait vraiment passé du coté des bons ?
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 22/06/2016, 16h44
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Comme, je suis un noob je n'ai vu que recemment les commentaires sur les messages : merci à toutes les personnes qui ont commenté.

Par rapport aux retours sur le message du bouffon :
==> Spider-girl j'ai vu qu'un receuil allait sortir dans une collection marvel heros/hachette je testerai avec plaisir à ce moment là. Merci pour le conseil de lecture

==> Le mag Marvel avait des pépites, je pense notamment à Daredevil Inferno par DeMatteis que j'espere chroniquer sous peu. Toutefois, il y avait aussi de belles bousasses (ça n'engage que moi mais il y avait des one shot sur Logan)
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 22/06/2016, 16h47
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 457
JB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le Cimmérien
Pour un ou deux one-shots en question, quelques buzzukis en avaient recommandé la (re-)publication en imaginant leurs sommaires idéaux post Secret Wars.
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 22/06/2016, 16h52
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Merci pour l'info, je vais chercher dans le forum pour voir.

Pour ma part, le one shot Spider-man/Spider-man 2099 n'aurait pas été de refus lors de la publication de Superior Spider-man
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 23/08/2016, 21h53
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Bonjour à tous,

Suite des « trésors » publiés dans les mag marvel que je possédais avec cet annual datant de 1998 est intitulé Incredible Hulk and Sub-Mariner Annual Vol 1. Lifesblood Publié dans le numéro 32 du magazine, ce fut l’un des numéros dont j’ai eu le plus de mal me séparer, parti dans un lot Earth X complet .

Bref, je ne suis pas un grand connaisseur d’Hulk (et j’avoue que je n’ai plus trop de place pour me lancer dans une nouvelle série d’intégrale même si Peter David est au scénario et que les échos sont unanimes. Enfin il ne faut jamais dire jamais).

Les auteurs :
Doug Wheatley connu pour ses travaux sur la franchise star wars est aux dessins et Chris Cooper qui a œuvré sur pas mal de ghost rider et de vengeance est au scénario.

Bon, je vais spoiler toute l'histoire.


Le comics s’ouvre sur une planche de Namor de toute beauté, il rejoint son peuple qui subit les ravages d’une peste. Rien à voir avec la peste anti-M actuelle



Focus sur un bébé qui aura son importance (spoil) ainsi que le départ d'un vieillard contaminé. Comme dans les films bien noté les personnages qui reviennent ont droit à la caméra.


On passe à Hulk, le noob que je suis n’a eu aucune difficulté à suivre grâce aux bulles. Banner a perdu sa femme et se croit (encore pour le moment) le responsable.
Nous le retrouvons donc au milieu de l’océan, prêt à se suicider. Hé oui, il a pris un bateau et let's go comme ça au pif. Toutefois c'est plus facile à dire qu’a faire heureusement une suite d’événements dignes de la série de films destination finale va l’aider. Étrangement Hulk n’adhère pas à ce destin, mais se retrouve coincé par banner. Je vous laisse la page de transformation assez classe.




Nous retrouvons Hulk dans un labo avec une coloration inédite. Comme nous le savons tous il est difficile de garder Hulk bien longtemps surtout après lui avoir fait ingérer une bestiole étrange.



Sous l’océan Hulk pense qu’il pourrait trouver son ami Namor. Quelle chance ! Namor le trouve pour lui faire une tête au carré. Baston/incompréhension, bref le rituel obligé de toute rencontre de super héros et pour finir l'alliance contre un ennemi commun.



Il est vrai que l’on peut difficilement faire plus cliché, mais ça marche. Et pour finir Hulk redevient Banner ben oui, au meilleur moment forcement. La pression aura –t-elle raison de Banner, après un suspens intenable vous vous en doutez l'épisode ne fait pas dix pages.

Bon, Hulk n’est pas le responsable, mais c’est qui alors. C’est le moment propice pour faire intervenir le méchant Attuma gonflé au sang gamma.
La ça claque, une bonne baston des familles ou l’intelligence (ou la menace) peut servir Hé oui !



Super good ending avec guérison de la peste et moral gonflé à bloc pour Bruce et on donne un petit prénom bien courant chez les atlantes au bébé du début.


Pour conclure :

Les plus :

- les dessins claquent bien et les scènes de baston sont plus qu'à la hauteur.
- la présence d’un vilain ce qui me semble manquer aux comics d'aujourd’hui
- l'accessibilité du récit
- de la continuité
- du punch
- Namor sympa ça change

Les moins :
- ce n'est pas très original tout ça
- la fin vraiment trop good ending
- une baston un poil courte

La question :
Qu’est-il advenu de la bestiole qu’a avalé Hulk ? digérée ? Toujours dans le bide ?


Mon avis : Oui

Bon je taille un peu dans la review car il est vrai, que si on se pose quelques secondes ben ce n’est pas gégé.
Mais, c’est sans doute mon épisode préféré de Hulk (pas taper je n'y connais rien ) pourtant l’histoire n’est pas la plus originale ni même la plus compliquée. C’est sans doute son accessibilité et ses dessins qui ont grandement pesé dans la balance.

De l’accessibilité, de la continuité, du punch, de bons sentiments. Cet annual a tout du guilty pleasure et c'est ça qui est bon.
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 14/09/2016, 17h30
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Bonjour à tous,

Alors pour cette nouvelle critique : une des série pionnières chez Image: Wild C.A.T.S par Jim Lee et Brandon Choi. Je n'ai découvert cette série que tardivement par rapport à la sortie en France puisque je l'ai acheté en album relié et oui à l'époque nous avions de albums reprenant deux à trois anciens numéros, une sorte de tradepaperback à prix réduit qui sortait environ un an après la sortie des numéros individuels.

Cet album relié contient c'est là que cela devient étrange en terme de suivi les épisodes 1 à 3 complets, le 5 complet et une partie du 4 !! Hé oui ! Chaque numéro contient au moins une moitié d'épisode, pas très confortable pour les cliffhangers !

Le premier numéro sorti en juin 1995 soit trois ans après la parution américaine (il est expliqué dans le courrier des lecteurs que les droits ont été difficiles à obtenir) 3 ans !! Ceci parait complètement délirant à l'heure actuelle, ou les infos circulent plus vite que les sorties ! Bref, si quelqu'un en sait plus je serai curieux de savoir ce qu'il s'est passé exactement. Toutefois, les parutions aux US n'ont pas été a priori d'une régularité exemplaire non plus ce qui n'a pas du faciliter les choses.

Donc le premier numéro contient l'épisode 1 et une partie de l'épisode 2, les pages supplémentaires pour le premier épisode qui n'ont pas entrainé d'augmentation de pages donc coupure du deuxième épisode. Le deuxième numéro contient avec la fin de l'épisode 2, l'épisode 3 complet et une partie du 4.
La fin du 4 n'est donc pas présente dans ces 3 numéros, mais dans le numéro 4 ! Hé oui les 4 pages manquantes se trouvent dans le numéro 4 soit après l'épisode 5 et avant le 6 Ceci donne des cliffhangers un peu sortis de nulle part et surtout une ellipse très troublante notamment pour la fin du premier arc.

Passé ces soucis éditoriaux, je n'avais pas relu ces épisodes depuis des années et bref il y a du bon et du mauvais, je ne veux pas trop tirer sur la série mais rétrospectivement j'ai lu des histoires mieux troussées en tout cas pour ce premier arc. Pour cette review, je ne vais parler que du premier arc et du premier épisode de killer instinct. Jim Lee n'ayant fait que 13 épisodes (14 si on compte le Savage dragon # 13), je vais faire les reviews au fur et à mesure, mais en excluant l'arc avec Cyberforce (sauf le premier épisode qui contient des splash pages vraiment classe).

En tout cas, j'ai eu l'impression que Jim et sa bande ce sont lancés sans vraiment savoir ce qu'ils voulaient faire, ainsi des situations ou des dialogues font vraiment daté et c'est retcon sur retcon pour les origines des personnages. Mais bon je vais essayer de brancher mon cerveau en mode année 90, peut être revoir un bon nanar de ces années-là en guise de référentiel.
Comme pour les autres reviews, je vais soit en dire soit pas assez.


Episode 1 : Résurrection
Tout commence avec une scène assez étranger en antarctique avec l'apparition d'une orbe puis des cases éclatées, un clone de Fury sans le cigare et des téléportations. Saut de dix ans et nous retrouvons un clochard se faire tabasser. A noter dans la ruelle les multiples clins d'œil que fait Jim Lee des X-men à image en passant par Miller…




Le clochard est sauvé par l'étrange personnage que nous avons vu dans les premières pages car les voyous mettaient en danger l'humanité en le menaçant, rien que ça.

Deux ans après même ruelle quasiment et même pose du monsieur, mais il est milliardaire. Il aime juste trainer dans les ruelles et hop une référence à une autre série (cyberforce). Au bout de deux pages ! Alors OK pour l'univers partagé mais là c'est abusé.

Bref une petite scène sympathique de préparation dans un ascenseur et on passe à la "présentation" des gentils : Nous faisons donc la connaissance de Jacob Marlowe l'ex-clochard, d'Adrianna alias Void, de Spartan, de Maul un géant violet et de Warblade un gars avec des tubes et des griffes. On ne voit pas trop leurs pouvoirs pour le moment, même si on se doute que Maul sait écraser.
Nous découvrons également leur moyen de transport une espèce de Blackbird : le MIRV. Nous avons droit via un dialogue à une référence à une série dessinées par Liefield. Pour le moment tout ceci reste assez cryptique avec l'annonce d'un rendez-vous secret pour connaitre le troisième élu. Mais qui sont les deux premiers ??




Après les gentils, au tour des vilains. Ambiance maffia pour ce groupe avec un personnage Spike qui a l’air grandement inspiré de Deadpool. Le big boss est une sorte de Skeletor ; dommage qu’il soit couvert de tuyaux car le look est pas mal. De leur côté, ils recherchent eux aussi le 3eme élu avec une description assez particulière sur le lieu : douleur et lubricité …

Nouveau personnage qui entre en piste : Cole Cash avec son manteau qui n'a pas encore trouvé sa longueur définitive. Celui-ci s'extasie devant le costume hyper kitsch de la stripteaseuse. Et là on voit une des limites des Creator owned Image et peut être aussi de l'époque : Vaudou est très sage, Jim aurait pu rendre tout ça plus sexy plus adulte. En tout cas c'est ma perception à la relecture près de 20 ans après.

Cole n'est pas le seul à avoir repéré cette stripteaseuse et


Bref un petit gun fight ou le personnage de Cole gagne en classe. Pourtant son look est vraiment particulier. La bagarre se poursuite dans la rue avec l’arrivée des cats et l’apparition de Zealot (ou Zélote en français pas très flatteur quand on regarde la traduction) qui sauve la situation. Ce qui est bien avec Jim les femmes sont toutes déboitées du même côté, sérieux c'est quoi cette pose.



Explosion et cliff classique avec un méchant qui se découvre. Malheureusement l'effet ne passait pas très bien pour moi à l'époque alors 20 ans après. On voit bien qu'il doit s'agir de quelqu'un de connu pour créer un effet, mais bon.
Il s'agit donc de Dan Quayle (précisé un épisode après), qui ?




Merci Wiki
James Danforth Quayle III, dit Dan Quayle, né le 4 février 1947 à Indianapolis (Indiana), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est représentant puis sénateur de l'Indiana et le 44e vice-président des États-Unis entre 1989 à 1993 dans l'administration du président George H. W. Bush. Il est également candidat malheureux à l'investiture républicaine lors de l’élection présidentielle de 2000 au profit de George W. Bush.
Bon, chez nous c'est Bérégovoy ou Cresson. Donc globalement pas trop sexy, c'eut été plus rigolo avec Bush senior.

Episode 2 : Révélation
Retour sur les premières planches de l'épisode 1 légèrement modifiées car toute la petite troupe suit Void dans ses téléportations. Ce qui ne sera pas sans conséquence sur la suite de l’épisode.

L’avion n’étant pas en parfait état après l’explosion, les cats ne peuvent rentrer au QG, heureusement Grifter a une planque. Rien de tel et pour passer le temps que la réparation et la baston. Début d'explication sur les différents groupes et les raisons pour lesquelles ils se battent.
Donc Emp alias Jacob Marlowe combat la cabale qui sont des daemonites une race d'extra-terrestre voulant exploiter les humains. De l'autre côté, Emp est un kheroubhim, peuple de gentils explorateurs. Pour un peu, c'est les Cosmocats car les deux races arrivent sur terre au même moment. Les gentils se sont fait rétamés il y a trente ans et là les daemonites reviennent sur le devant de la scène avec l'objectif de rouvrir le portail interdimensionnel à l'aide d'une orbe de pouvoir pour envahir la terre.

Vaudou apprend donc tout ceci et elle fait partie des élus descendants des keroubhims : elle ne sait a priori pas qui sont ses parents. Ces révélations pourraient choquer un peu plus tout de même. Car elle apprend à la fois l'existence des ET, mais également qu'elle en descend et qu'une autre race d'ET veut la détruire : elle est comme anesthésiée : aucune réaction.




Ce moment de détente et de révélation est gâché par le clone de Fury et ses hommes qui arrivent pour mettre la pression sur les cats. Il faut dire que les téléportations de Void ont tué l'un des leurs. Et là une des premières erreurs dans l'univers qui a deux épisodes : lynch et Grifter ne se parlent pas, Grifter fait peut être profil bas car il a eu des soucis par le passé ok, mais lynch ne le détecte pas et il signale à Marlowe qu'il connait tous de ces amis (bluff d'espion ?). Ben alors team 7 !

Et hop coupure de l'épisode. C'est donc dans le numéro suivant qu'est présente la fin de l'épisode. A l'époque j'étais moins regardant sur tout ceci mais c'est vrai que ce n'est pas trop mal fait même si le numéro suivant laisse un cliff plus logique au bout de six pages.

Donc Lynch relâche les cats qui ont eu l'info sur le lieu du projet réunification, les OI disparaissent du radar, après tout sauver le monde et accessoirement délivrer le vice-président d'un parasitisme alien ne devaient pas être assez important. Facepalm pour le coup.

L'intervention des cats est précipitée suite au déclenchement d'une alarme, heureusement ils étaient proches de la cible. Début de baston avec l'apparition des gardes du corps du vice-président et donc nouvelle équipe made in Liefield.
L'épisode se termine avec l'apparition d'un nouveau joueur qui veut s'emparer de l'orbe.

Episodes 3 et 4:
Cela débute par la mission il faut arrêter les méchants, pas si facile d’ailleurs nous avons un bel arrachage de bras qui prouve que Spartan a deux mains gauches (et accessoirement deux bras gauches également) et qu'il s'agit d'un robot.


Mais Danny étant que vice-président bénéficie d’une protection spéciale les « vengeurs » d'Image enfin pas vraiment : les Young Blood, là aussi une mise en avant d'une autre série avec ce groupe, mais j'oserai dire que l'univers étant tout neuf une équipe made in Jim Lee aurait été mieux.

Je me demande aussi comment cela se passe au niveau des droits ?? Car c'est bien Liefield qui est créateur et responsable de ces personnages et des réimpressions et autres suivis (il me semble qu’il a vendu un certain nombre de droits au cours des années). Pour la petite histoire on se souvient de Spawn retconné avec le départ de Liefield d'image. En fait ils ont fait un gloubi boulga Image à leurs débuts : une sorte d'univers partagé mais avec des Creator owned ? Personne ne s'est dit que cela ne semblait pas très viable tout ça pour la suite des histoires...


Bon après cet aparté, Maul qui pete un câble en grandissant plus que de raison. Il est sauvé par la seule personne non entrainée à combattre. Pour le coup l'entrainement c'est finalement très surfait.

L'autre partie de l'équipe se bat contre Helspont, M'KOI, Spike et une guerrière de la Coda. Les méchants remportent la partie sur une composition de planches très X-men



Les autres gentils toujours en course renversent la balance avec un exorcisme sans entrainement du vice-président ce qui permet de le libérer. Ils vont contre attaquer. Le vice-président reste en première ligne et ordonne aux méchants de se rendre, mais ils se prennent une baffe. C'est le sacrifice de Spartan qui désarme temporairement Helspont en provoquant la surtension des installations. Helspont s'enfuit pour récupérer l'orbe, les cats le suivent les Young blood non. Le troisième groupe dont nous n’avions pas de nouvelles réussi à prendre l'orbe et à éliminer Helspont et si cela ne suffisait pas s'oppose aux cats. Void tente de raisonner le gnome sans succès car il l'attaque, Marlowe demande au gnome de stopper sinon il va tirer. Le gnome n'arrête pas et évoque un service que lui doit Marlowe. Réaction plutôt logique de Marlowe tire et trahit sa parole. Après dans une situation comme celle-ci le gnome est un peu naïf. La victoire semble de courte durée car l'orbe en tombant provoque une réaction en chaine. Problème Void ne peut téléporter l'équipe car elle est blessée.
Big explosion et …. coupure de l'épisode.
La suite de l'épisode 4 est donc présente dans le numéro 4 et son contenu est très très convenu. En gros, nous retrouvons deux membres de Youngblood inspectant les décombres à la recherche de personnes. Et à part Spartan aucune trace, en conséquence ils sont potentiellement tous vivants. L'épisode se termine avec des dialogues vraiment hyper bateau sur l'avenir.


En conclusion :
Ce voyage dans le temps a été de plus troublant : des dessins top, mais un scénario ticket de métro tout ceci dans le cadre d’un lancement d'un univers avec le sentiment qu'il faut démarrer sur les chapeaux de roues en permanence. Toutefois, ce ne sont pas les épisodes que je préfère ni même les plus représentatifs de la série, l'arc avec Claremont reste dans mon souvenir très bon.

20 après, la notion de creator owned dans un univers partage je me rends vraiment perplexe sur la vision que les fondateurs pouvaient avoir d’Image. En outre, il existe peu de différence avec le mainstream de l’époque, pas de langage plus adulte (peut être édulcoré en VF), pas de vision plus adulte des choses (le striptease est bien gentillet), pas d’ironie… Il est vrai que beaucoup de choses ont changé au niveau de l’attente et des comportements des lecteurs. En tout cas cela fait réfléchir.

les moins :
- l'histoire reste très convenu et ne brille pas trop par ses dialogues avec la mention spéciale pour le dernier épisode et l'abondance des clichés.
- l'univers partagé Image trop présent. Je me demande encore suite à relecture de ces numéros comment les auteurs ont pu y croire. Des personnages de plusieurs séries qui se mélangent et qui ont un rôle dans l'histoire plus ou moins important.
- le découpage des épisodes en français qui "gâche" les cliff.
- la manque de réaction des personnages, assez flagrant pour Vaudou lors des révélations et du reste de l'équipe vis-à-vis de Spartan à la fin (enfin je pense que Zealot et Grifter s'en battaient l'œil qu'il soit vivant ou non)
- à mon sens ce premier arc ne distingue pas vraiment ni par le ton, ni par les personnages d'une publication Marvel ou DC de l'époque.

les plus :
- Pour moi le meilleur est à venir, une fois les fondations posées, l'histoire devient plus agréable
- Jim Lee n'aura jamais été aussi bon que sur cette série particulièrement les épisodes qui suivent (je ne compte pas le 31et le 50)
- Grifter qui est vraiment un personnage que j'apprécie malgré son look catastrophique et ses répliques à deux balles, il reprend toutes les caractéristiques du badass
- les petites références que glisse Jim Lee

les regrets :
On voit clairement que l'univers se construit au fur et à mesure, ce qui est très dommage car il y avait vraiment plein d'éléments pour construire une histoire solide dès le début. D'ailleurs même reproche pour Divine right finalement…
De plus, le sentiment d’urgence qui se dégage : il fallait construire à toute vitesse l'univers Image pour s'exprimer et ceci sans vraiment se démarquer des anciens employeurs…
Ce que je regrette le plus au final : que les auteurs n'aient pas rendu dès le début cette série plus personnelle en insérant vraiment de leur personnalité. C'est surement un peu fort mais pour moi en tout cas dans ce premier arc, ils n'ont pas réussi à dépasser les clichés de l'époque. Alors c'est sûr que Jim Lee assure aux dessins (voir se surpasse par la suite), mais sans aller jusqu'au nanar de mon introduction, c'est l’exemple parfait de blockbuster comics !!

Mon avis : Oui, mais
Oui car c'est un incontournable si on aime Lee et si on veut gouter un peu au 90’ avec la domination des dessinateurs sur le monde comics, mais je ne vais pas encore enfoncer le clou.


************************************************** *************
Episode 5 :
Cet épisode marque le prologue du cross over Killer instinct, que je ne vais pas chroniquer car je ne possède pas les épisodes de cyberforce, mais à partir de ce moment les dessins deviennent vraiment fantastiques
Grifter show


Superbes slash pages sur 4 pages


Hé une deuxième
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 15/09/2016, 08h04
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 318
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!


Si Cyril passe par ici il pourra surement à tes interrogations.

Je n'ai qu'une partie de ces comics, revendu il y a x années sans réel regret quand je les voie dans des bacs en solde ou à la lecture de ton billet fort bien écrit au passage. Je pourrais le compléter d'ailleurs car j'ai lu à nouveau Cyberforce il y a un an (ou plus) avec justement les épisodes des WildC.A.T.S cross over (Killler Instinct). Et ce n'est pas mieux. L'absence de scénario aura été un rapidement handicap mais à l'époque nous étions bien sûr subjugué par les prouesses graphiques des Image Boys après avoir pleuré leur départ de nos lectures Marvel.

A signaler que à l'époque Lord Emp n'est pas le seul à aimer dormir dans la rue : Spawn, The Maxx et même le Savage Dragon est également trouvé dans une position similaire (mais nu et entouré de flammes).
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 15/09/2016, 10h22
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 625
Eddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter Building
Bravo pour ce topic rempli de critiques de BD en vrac, c'est un peu l'inventaire de Prévert et on y lit des trucs qu'on aurait pas cru lire, c'est ça qu'est cool.
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 15/09/2016, 22h38
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 104
JulienSA80 est une petite crotte de super héros pourri
Bonjour à tous,

Merci pour vos messages qui me boostent bien

@ Arrowsmith
Passé les épisodes scénarisés par les deux compères Lee et Choi, l'arrivée de Claremont m'a laissé un très bon souvenir tant d’un point de vue scénaristique qu'artistique, même si toutes les plots et personnages n'ont pas été suivis. J'ai arrêté la série (pas trouvé les albums reliés à l'époque et je ne connaissais pas encore les magasins spécialisés) au début de Charest et Robinson. J'ai repris avec la "refonte" de nova. Mais c’est vraiment que j’ai beaucoup moins « d’atomes crochus » avec cette série qu’avec mes Spider-man.
En étant un peu méchant, à moins d'être accompagné par un scénariste solide Jim Lee ne fait que du grand spectacle. Dommage.

Effectivement, c'est une constante de passer la nuit dans la rue chez Image

@ Eddy Vanleffe
Ton message montre que je suis sur les bons rails par rapport à l'objectif que je me suis fixé et ça fait plaisir.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
En route vers les 20 ans JulienSA80 Forumers 9 13/07/2015 00h01
Le topic de la route Canadian 4 Life Brêves de comptoir 1 06/07/2009 22h08
Sur la route de Memphis Moma A vos crayons !! 1 07/06/2006 11h34


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 04h28.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !