Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > A vos plumes !

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 03/02/2016, 21h08
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 224
Zen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur Thanagar
Merci les amis.
__________________
"There are very few legitimate reasons to kick your mother in the vagina." (Louie ep.5)
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 04/02/2016, 17h36
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 10 625
wildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'éponge
Citation:
Posté par doop
Voir le message
moi ca arrive mais c'est très difficile !
Courage, tu vas y arriver !

N'hésitez pas à passer le mot sur le forum pour qu'un maximum d'entre vous participe.
Surtout, n'oubliez pas : il ne s'agit pas d'un concours, donc ne vous mettez pas la pression en vous disant "je ne vais pas y arriver", "les autres écrivent mieux que moi", etc. Soyez simples, sincères, racontez quelque chose de personnel.

N'oubliez pas non plus de donner un titre à votre texte, dans quel thème il s'inscrit, et de m'indiquer par MP si vous acceptez qu'il soit publié sur le blog et sous quel nom vous le signez.

Merci encore pour vos contributions.
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 04/02/2016, 20h59
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 885
doop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastiman
Bon voilà.
C'est parti brut de chez brut... Je vous avoue que ça m'a mis un peu par terre...
Je n'ai pas eu vraiment le courage de relire donc excusez les fautes/trucs pas terribles..

Citation:
Les liens qui m'unissaient à ma grand-mère étaient très forts, ils le sont peut-être toujours. Il faut dire qu'on avait vécu beaucoup de choses pour une simple vie, des choses qu'on n'aurait peut-être jamais dû connaître.
Mes grands-parents m'ont recueilli vers l'âge de deux ou trois ans, lorsque ma mère a décidé qu'elle ne pouvait plus s'occuper de moi. En effet, mes parents se sont séparés lorsque j'avais six mois et ma mère a alors essayé de faire ce qu'elle pouvait. Elle a tenu un an et demi avant de craquer et de préférer se consacrer à sa vie qui était loin d'être terminée. Comme mon père n'avait pas vraiment envie non plus de s'encombrer d'un poids mort, j'ai donc atterri chez mes grands-parents maternels. Enfin, pas tout à fait non plus puisque celui que j'ai toujours appelé mon grand-père ne l'était pas, il s'agissait du deuxième mari de ma grand-mère qui n'avait jamais eu d'enfant et pour qui j'étais réellement un cadeau tombé du ciel. Lorsqu'il fallait remplir les questionnaires de début d'année à l'école, j'étais donc Cédric X, habitant chez Mr et Mme Y, fils de Monsieur X et de Madame Z (puisque ma mère avait repris son nom de jeune fille). Comme quoi, les situations familiales compliquées, ce ne date pas d'aujourd'hui. Mais c'était quand même assez rare pour l'époque.
N'allez pas croire que c'était difficile. Non. On n'avait absolument pas d'argent, on vivait dans un HLM dans un quartier pourri mais cette enfance était certainement la meilleure que j'eus pu espérer. Rendez-vous compte, j'avais deux personnes à temps complet pour s'occuper de moi, m'apprendre à lire avant de rentrer en primaire, m'apprendre à compter, me faire lire, jouer, écrire. Mes grands-parents n'avaient jamais fait d'études mais ils étaient cultivés, s'intéressaient à tout, surtout mon grand-père, qui lisait tous les jours religieusement deux ou trois journaux dont l'Equipe (habitude que j'ai très longtemps conservée). Ils pouvaient se priver afin que je puisse avoir un bouquin en plus ou ne manquer de rien, ils l'ont fait maintes et maintes fois d'ailleurs. Si je vous écris aujourd'hui, installé dans mon canapé à l'intérieur de la maison dont je suis propriétaire avec mon chat qui me regarde du coin de l'œil, c'est en grande partie grâce à leur dévouement et leur joie de vivre. A leur générosité qui a fait qu'ils ont accepté de prendre en charge un gamin de deux ans et de s'en occuper tout le temps sans avoir beaucoup d'aide de ses parents biologiques (qui donnaient quand même un petit chèque en fin de mois, histoire de se dédouaner un peu certainement). Mais je m'éloigne du sujet.
Nous avions avec ma grand-mère un lien secret, une sensibilité commune dont nous n'avons malheureusement jamais parlé, quelque chose qui nous a unis inconsciemment. J'étais certainement trop jeune pour pouvoir mettre des mots sur ce sentiment, elle était certainement trop pudique ou trop réservée pour qu'on en parle un jour franchement, peut-être que tout bonnement nous n'avons jamais osé regarder ce que l'on vivait tous les deux en face car cela nous aurait totalement brisé ou fait du mal. Je ne sais pas si elle pensait me protéger ou si c'était moi qui inconsciemment essayais de lui éviter cette douleur. Je ne le saurai jamais.
Ce sentiment qui nous rapprochait, ce lien indescriptible qui nous rendait aussi fusionnels n'était pas des plus agréables, c'était tout simplement l'attente de la mort.
On avait diagnostiqué, certainement lorsque j'étais tout petit et peut-être encore chez ma mère, une grave maladie à mon grand-père. Malformation cardiaque. Il avait au maximum 5 ans de vie, lui avait-on annoncé ce jour-là et le médecin de famille passait tous les vendredis soirs pour lui refaire une ordonnance et mesurer sa tension, son rythme cardiaque. Personne ne m'en avait évidemment jamais parlé, c'était le secret. Et il y a beaucoup de choses que je comprends mieux maintenant, comme par exemple le fait de dormir avec ma grand-mère dans sa chambre alors que mon grand-père faisait ses nuits, lui, dans la mienne. Juste pour qu'un jour elle ne se réveille pas avec un cadavre à côté d'elle. Mais on ne peut rien cacher à un enfant. Même si personne ne m'a jamais avoué la triste vérité, je l'avais assimilée sans pouvoir toutefois mettre un mot dessus.
Je me rappelle me lever parfois la nuit et aller voir dans "ma" chambre si mon grand-père respirait toujours alors que personne n'en avait parlé. Je ne savais même pas pourquoi je le faisais, je devais avoir au maximum une petite dizaine d'années. La tension et le sentiment de mort devaient être assez sous-jacents pour que mon esprit en soit déjà intégralement imprégné et que je réagisse de la sorte sans vraiment savoir pourquoi, de manière absolument automatique et instinctive. Et parfois je retrouvais ma grand-mère, dans ce couloir sombre qui reliait les deux pièces, et on se disait "tout va bien, il respire". Et on n'en reparlait plus avant la nuit qui suivait.
Au fil des années, les visites nocturnes se sont amplifiées, surtout quand la "date d'expiration" de mon grand-père a été dépassée. Il a survécu pendant plus de 10 ans au lieu des 5 années promises. Cinq années de plus ou le ballet nocturne entre moi et ma grand-mère reprenait de plus belle, surtout aux alentours de Noël. J'aime toujours à penser que s'il a réussi à repousser sa condition, c'était parce que j'étais là, le seul gamin qu'il ait jamais élevé, celui à qui il a tout appris. J'en ai encore les larmes aux yeux quand j'y repense.
Lorsqu'il disparut, en dépit des efforts de la famille proche, ma grand-mère et moi étions complètement dévastés. J'avais treize ans et je devais prendre en charge notre structure familiale complètement détruite. Il fallait que je m'occupe de ma grand-mère. Il fallait qu'elle s'occupe de moi. Je n'ai jamais une seule fois pleuré devant elle, il fallait être fort, pour elle. Elle n'a jamais pleuré devant moi. Il fallait que l'on tienne, on n'avait pas beaucoup d'argent puisque, comble de malchance, mon grand-père nous a quitté avant l'âge de la retraite et que ma grand-mère n'avait jamais travaillé. Alors elle a commencé à faire du repassage chez les voisins tandis que j'essayais de gérer du mieux possible le compte en banque, ma grand-mère n'ayant jamais rempli un seul papier administratif de sa vie (c'était mon grand-père qui s'en occupait). Alors que la majorité de mes amis rêvaient le soir aux filles ou aux futures vacances en famille, je faisais des nuits blanches pour savoir si la Caisse Nationale de Retraite pour le Bâtiment allait enfin envoyer son chèque trimestriel. C'est cruel quand on n'a que treize ou quatorze ans. Mais on s'est reconstruit, tant bien que mal. C'était bancal, il a toujours manqué quelque chose mais bon an, mal an on a réussi à voir un peu de lumière. Tout n'a pas été drôle, il a fallu parfois que je pense à moi pour grandir du mieux possible et certainement mettre de temps en temps ma grand-mère de côté. C'était égoïste, mais je me dis que c'était nécessaire même si je m'en veux encore un peu.
Lorsqu'on a diagnostiqué chez elle la maladie d'Alzheimer, je n'étais plus seul dans l'équation. Ma mère, qui revenait de nombreuses déconvenues sentimentales et médicales, avait repris une place assez importante dans notre structure familiale. Elle n'était pas encore entrée dans le cercle mais c'était la personne qui s'en rapprochait certainement le plus. Elle l'emmenait aux courses, gérait les papiers quand j'étais à la fac. Elle m'a beaucoup aidé dans cette période où j'avais décidé de fermer les yeux sur la maladie de ma grand-mère, qui n'en était encore qu'à ses balbutiements. Avec le recul, ignorer sa maladie c'était peut-être une manière de ne plus vouloir revivre ce sentiment d'attente, de refuser l'inexorable fatalité, la fin inéluctable.
Un cruel coup du sort, un fonctionnaire un peu trop scrupuleux, m'a alors envoyé travailler à 1 000 kilomètres de la maison. Il a donc fallu que ma mère prenne en charge tout le quotidien. L'état de ma grand-mère s'était détérioré et bizarrement, j'avais pris un peu de distance avec elle, comme si j'essayais mentalement de me protéger, de m'éloigner pour, pensais-je, souffrir un peu moins. On fait ce que l'on peut avec les moyens que l'on a…
Et voilà qu'une nuit d'hiver, dans mon nouvel appartement pas du tout meublé; loin là-bas, si loin de ma véritable maison, ma grand-mère est apparue. Elle se trouvait au bord de mon lit, comme lorsqu'elle se levait dix ans plus tôt et venait me voir en me disant "tout va bien, il respire". Un rêve, certainement.
Sauf que le lendemain, ma mère m'appelait pour me dire que ma grand-mère avait été retrouvée dans un état déplorable, qu'elle avait certainement fait une attaque cérébrale et qu'elle allait désormais se retrouver en foyer médicalisé, comme un légume, ne reconnaissant plus personne.
J'aime à penser qu'avant de laisser son esprit partir et s'enfoncer dans le néant, elle m'a adressé ce dernier message à 1 000 kilomètres de distance, pour me dire que tout allait bien se passer, qu'elle a utilisé ce lien unique et fort simplement pour me rassurer et me dire au revoir. C'est la dernière fois que je l'ai vue (je l'ai en réalité revue quelques mois plus tard dans sa maison médicalisée mais ce n'était plus elle, simplement une enveloppe).
Elle n'est jamais revenue me voir, même avant sa mort physique.
Parfois, j'aimerais bien qu'elle revienne me voir pour lui dire "tout va bien, je respire".
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 05/02/2016, 16h40
Avatar de Burlock
Burlock Burlock est déconnecté
Super Héros plus fort que ta mére
 
Date d'inscription: février 2009
Messages: 1 020
Burlock soigne les hemorroides du Docteur StrangeBurlock soigne les hemorroides du Docteur StrangeBurlock soigne les hemorroides du Docteur StrangeBurlock soigne les hemorroides du Docteur StrangeBurlock soigne les hemorroides du Docteur StrangeBurlock soigne les hemorroides du Docteur Strange
Franchement les gars de très très beaux textes, de très belles tranches de vie authentiques et touchantes.... Vous êtes forts les gars!!!!
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 05/02/2016, 16h52
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 774
Thoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'éponge
Très très belle histoire cher Doop
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 05/02/2016, 18h27
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 10 625
wildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'éponge
Merci pour ta contribution, Doop.
C'est un texte poignant (et, finalement, proche de ce qu'écrit Paul Auster !).

Vous tous donnez à ce projet une dimension extraordinaire : ça dépasse toutes mes attentes. C'est, artistiquement et humainement, très fort et intense. Encore merci.
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 06/02/2016, 21h11
Avatar de HiPs!
HiPs! HiPs! est déconnecté
- . ... .- .-.. ..- .
 
Date d'inscription: septembre 2007
Localisation: 93
Messages: 10 256
HiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant MorrisonHiPs! vend de la drogue à Grant Morrison
C'est vrai qu'il y a de très chouettes trucs.

Mais je suis sûr qu'il y en a d'autres de cachés dans ce forum. Je propose un plan à ceux qui voudraient bien poster quelque chose mais n'osent pas le faire parce qu'ils auraient peur de leur orthographe, par exemple ou autre raison : envoyez-moi votre texte en MP.

Autant que faire se peut je le corrige et vous le renvoie.

Et si d'autres écrivant ici veulent se joindre pour proposer leurs services de relecteurs, ça n'en sera que plus motivant pour les hésitants, non?

Dernière modification par HiPs! ; 07/02/2016 à 00h27. Motif: rhooo la faute
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 06/02/2016, 21h31
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 224
Zen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur ThanagarZen arcade se prélasse sur Thanagar
Citation:
Posté par HiPs!
Voir le message

Et si d'autres écrivants ici veulent se joindre pour proposer leurs services de relecteurs, ça n'en sera que plus motivant pour les hésitants, non?
C'est ok pour moi.
__________________
"There are very few legitimate reasons to kick your mother in the vagina." (Louie ep.5)
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 06/02/2016, 21h32
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 885
doop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastimandoop boit du gingold comme Elastiman
idem, faut pas hésiter !
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 07/02/2016, 18h29
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 10 625
wildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'éponge
De toute façon, je le répète pour tous les indécis et les timides, ce projet n'est pas un concours : il n'y a pas de note pour chaque texte, pas de gagnant, pas de perdant.
Si votre texte a des maladresses (tournures de phrases, fautes d'orthographe...), ce n'est pas si grave, et je les corrigerai avec Hips ! et Zen Arcade (merci les gars).

L'intérêt, c'est juste de partager avec la communauté une anecdote qui vous a marqué, que vous avez vécue ou qu'on vous a raconté. Vous êtes nombreux sur ce forum à commenter énormément d'infos, ça prouve que vous savez vous exprimer : utilisez cette expression pour vous raconter, après vous pourrez retourner aux commentaires.

Réfléchissez-y au moins comme vous prenez le temps de réfléchir à mille autres choses sur ce forum. Le résultat sera plus juste personnel, intime, sans être impudique.
Réponse avec citation
  #56  
Vieux 10/02/2016, 10h33
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 231
axlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain America
Yop, Wilcard m'a proposé de participer a cet exercice. Je ne suis pas un habitué de l'écriture, mais plutot de l'image... Mais comme j'aime bien les défis, je me suis dis pourquoi pas.

Pas de style, plutot telegraphique, voilà le bouzin;

Citation:

C'était un mercredi après-midi, j'avais dans les onze ans et mon frère, dans les neuf. Il faisait bon, le soleil était haut, mon père était comme d'habitude à la maison. Habitude très ancienne, puisqu'en onze ans, je ne l'avais vu travailler que un an plus ou moins. Je ne sais pas pour aujourd'hui, mais a mon époque, ce n'était pas très courant que ce soit la mère qui travaille et pas le père. Enfin, il était donc celui qui faisait les repas, la vaisselle en semaine et le ménage aussi d'ailleurs.

Il avait été dans sa prime jeunesse commercial, professeur d'histoire et modèle pour un magazine de mode noir américain, Ebony dans les années soixante. Il est né a Bamako au mali, en mille-neuf-cent-trente-huit et est arrivé aux alentours de vingt ans en France pour suivre des études d'histoire. Il avait vécu les années 60 comme une rock star, voitures de sports, mariage avec une italienne, vivant entre les Etats Unis et la Suisse toujours entouré d'artistes divers et variés. Comment avec autant de talents, d'allant et d'expérience avait il pu se retrouver père au foyer sans emploi? Et passer ses journées devant la télé, les émissions de jeux, les séries allemandes et je ne sais quoi encore. Comment donc, sans aucun revenus et donc aucune possibilité de liberté matérielle, sans l'aide de ma mère et donc aucune activité personnelle réelle pouvait il se sentir bien ?

Etait ce juste un beau parleur nous ayant menti sur sa jeunesse, ou juste un homme qui était passé a coté de sa vie?

Peut être est ce l'explication à ses sautes d'humeur violentes? Son alcoolisme rampant, ou ses renvois a la situation de nos cousins maliens qui eux n'avaient rien pour vivre contrairement a nous, selon lui...

Parce que oui en effet, il nous a appris l'aventure, la vraie, celle qui t'apprends a t'adapter très vite et a t'affirmer clairement.

Comme ce fameux mercredi après-midi, ou une fois de plus, ne souhaitant pas nous laisser seul a la maison, par soucis de responsabilité ou par peur que ma mère ne lui en veuille, je ne saurais dire... Nous voilà parti chez un de ses amis. Autre individu dont la vie n'est faite que de télé et d'alcool. On rechigne, mais on a pas le choix. On ne rechigne pas tant pour l'aventure, mais plutôt pour la conclusion possible de celle ci, la honte et l'incompréhension de voir son propre père se mettre minable devant un parterre d'inconnus rigolards.

Nous voilà donc parti sous le soleil a son zénith ou "étonnamment" nous nous arrêtons a chaque bar du chemin. Chaque bar l'activité principale de mon père est de "picoler" avec des inconnus en nous payant un diabolo menthe. Il va sans dire que la monnaie utiliser pour ces dépenses est celle de ma mère qui a le seul revenu du foyer, bien sur, ma mère n'était pas sensée être au courant de ces dépenses impromptues... On en fait bien trois avant d'arriver à destination et on peut percevoir aisément le déclin de la démarche de mon père... A chaque étape, comme pour le tour de France, on essaie, mon frère et moi avec nos mots et notre force de gamin d'empêcher notre père de boire des verres... En attendant, il fait visuellement l'évolution humaine de manière inversée, son dos se courbant de plus en plus et son allure générale mimant a chaque moment un peu plus le simien.

On ne connaissait pas l'alcool en soi, on était trop jeune, mais on avait déjà compris que ce breuvage changeait le comportement. A la suite de son ingestion, notre père ( et d'autres bien sur ), devenaient extrêmement nerveux et volubiles. Que recelait ce liquide fort désagréable a l'odeur pour changer autant les gens et les amener a s'insulter ou se battre entre eux ??? Mystère...

Nous arrivons enfin chez cet ami, sosie de Freddy Mercury mais en noir, je lui fais la bise forcé, je ne l'aime pas, il est sévère, mais surtout, a chaque fois qu'on va chez lui, mon père en ressort très mal. Je ne sais pas combien de temps on passe la bas, notre père nous mets dans la chambre des enfants de cet ami, on les entends parler et s'engueuler un peu, mais les engueulades, on connait. Tout ce que je souhaite c'est rentrer. Je suis inquiet, pour mon frère, pour moi, pour mon père et pour ma pauvre mère qui ne sait même pas ou on est... Et de ce qu'il pourrait se passer, mon père étant incontrôlable dans ce type d'état....

Enfin la délivrance, nous partons! Ouf! On va enfin rentrer... Regagner nos pénates, être dans une zone plus sécurisée, à la maison quoi! On fait le trajet inverse, mais là... Mon père nous refait rentrer dans les bars... Pareil, on en refait plusieurs... Déjà, au sortir de chez son ami il ne marchait plus droit et on commençait a le supporter physiquement... Le regard des passants était effrayant et vraiment déstabilisant... Je suppliais mon père de rentrer, mais non, on faisait bar sur bar et il était de plus en plus agressif... Il disait des phrases comme; " Vous êtes mes enfants, vous n'allez pas laisser votre père tout seul?", "On est une famille, on reste soudés!", " Qu'est ce qui m'arriverait si vous partiez?"...

J'étais complètement déchiré et voir mon frère se poser aussi peu de question et le voir le suivre comme un mouton me faisait me sentir très coupable, après tout, j'étais le grand frère! C'était a moi d'agir...

J'ai donc commencé a harceler mon père pour qu'on rentre, de me donner la clef de la maison et enfin il m'écouta. Il était plié en deux, comme dans les histoires de Gaston Lagaffe ou il marchait sur ses propres mains, avec comme béquille ses deux enfants de chaque coté... C'était horrible. Impensable... On arrive a la maison, mais il décide au dernier moment d'aller dans un autre bar plus loin...

Je vois donc, impuissant, la maison s'éloigner. Je le force à me donner la clé en refusant d'avancer, en demandant à mon frère de me suivre... Je le tanne dix minute pour ça en continuant à marcher... Finalement, devant le bar il me donne enfin la clé magique, je peux rentrer et mettre mon frère et moi-même en sécurité.

Mais c'était sans compter sur l'attachement de mon frère pour mon père... Il a refusé. Je l'ai relancé plusieurs fois... Je n'ai pas eu gain de cause et je suis parti en le laissant seul avec mon père, lui me traitant de tous les noms...

Je m'en suis beaucoup voulu... Laisser mon frère comme ça... Mon père lui était adulte, il était sensé être notre protecteur... Mais mon frère... neuf ans ? Je ne comprenais pas pourquoi il ne m'avais pas suivi... Et en même temps je ne voyais aucune autre solution que de partir... Ce jour là, la relation parent enfant a disparue. Mon père était devenu un étranger. Il n'était plus question d'aller dans son sens pour quoi que ce soit.

Je suis rentré chez moi, je n'ai pas appelé ma mère, j'étais en plein conflit d'intérêt, la situation familiale était déjà compliquée, je ne voulais pas mettre de l'huile sur le feu... Ma mère se saignait déjà au quatre veines pour nous trois, passait sa semaine au travail tout en étant réveillée au milieu de la nuit par mon père revenant de je ne sais ou... C’était déjà bien assez difficile pour tout le monde.

Ils sont finalement rentrés un peu plus tard, genre une heure ou deux, il faisait encore jour... Et là j'ai un trou...

Cette journée a tout changé pour moi. Pas que je n'avais pas vécu d'autres déconvenues du genre avant, juste, une adéquation de problématiques, un age, un moment ? Et malgré cette histoire, je remercie mon père. Pourquoi ? Parce qu'a partir de ce moment là j'ai compris qu'en fait, qu'on le veuille ou non, qu'on se le cache ou qu'on évite d'y penser, nous sommes en fait tous très seuls dans la vie. Que la seule personne qui peut réellement se faire du bien comme du mal d'ailleurs c'est nous même, qu'on a en fait toujours le choix et qu'un vrai choix passe souvent par le sacrifice de quelque chose ou quelqu'un. Que la vie est un combat, jamais gagné d'avance, pour le pire et le meilleur. Il faut l'accepter. C'est a mon avis l'un des signes de la maturité d'ailleurs. Même si je n'ai jamais vraiment aimé ce mot.


En cette fin de mercredi après midi, mon père m'a donné une vrai leçon, le soleil déclinait mais mon esprit lui était en total éveil.

Je remercie mon père aujourd'hui, parce qu’il m'a rendu solide comme un roc, m'a obligé a travailler ma confiance en moi, ma pro activité, ma capacité a solutionner un peut tout et n'importe quoi, m’empêchant de devenir une future victime. M’empêchant d’écouter ma voix geignarde qui adore se trouver des excuses...

Et je le remercie par dessus tout pour m'avoir montré ce qu’était une vie d'adulte sans valeurs ni but, de m'avoir montré qu'il fallait éviter de passer a coté de sa vie par soi- disant générosité d'apparence. La générosité bien ordonnée commence par soi même. C'est la meilleur manière d'aider les autres de savoir s'aider soi même.

En somme, il m'a appris à chérir la vie, à me battre pour elle et accepter sa cruauté. Il m'a transformé en funambule, qui sur la corde de la vie, n'a rien de plus a faire qu'avancer pour ne pas tomber. Et pour cela, je lui dit merci.
C'est plutot long, dsl, comme je le dis, je suis plus narration par l'image.
Réponse avec citation
  #57  
Vieux 10/02/2016, 14h35
Avatar de Thoor
Thoor Thoor est déconnecté
The Mighty Charentais
 
Date d'inscription: mars 2006
Localisation: Derry / Maine
Messages: 5 774
Thoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'épongeThoor boit comme Bob l'éponge
OUch, quelle dure leçon.
__________________
L'amour pour épée, l'humour pour bouclier ! (B WERBER)

ventes Ultimate

WONDERCITY
nouvel épisode: SUNGIRL
Réponse avec citation
  #58  
Vieux 10/02/2016, 14h56
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 231
axlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain Americaaxlreznor est patriote comme captain America
Citation:
Posté par Thoor
Voir le message
OUch, quelle dure leçon.
Certes, mais elle m'a plus d'une fois sauvé les fesses!
Réponse avec citation
  #59  
Vieux 10/02/2016, 15h23
Avatar de Fin Fang Foom
Fin Fang Foom Fin Fang Foom est déconnecté
lost in music
 
Date d'inscription: décembre 2002
Localisation: Amiens/Courbevoie
Messages: 4 582
Fin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervéFin Fang Foom est plus vert que Hulk énervé
Tu disais que tu n'avais pas de style, mais tu sais raconter une histoire, et en plus, il y a de l'émotion et du vécu. C'est très bien.
Réponse avec citation
  #60  
Vieux 10/02/2016, 18h00
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 10 625
wildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'épongewildcard boit comme Bob l'éponge
Merci, Axlreznor.
Excellent texte, un vrai récit initiatique, et très bien raconté.

Je t'ai envoyé un MP pour quelques détails supplémentaires.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
short story project

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Toy Story #4 scarletneedle Singles 0 27/06/2010 18h27
Long box, Short box magazine box --> pour Ramonville gourvy Gourvy comics - le comic shop VO 11 08/04/2010 15h00
Toy Story #2 scarletneedle Singles 0 08/03/2010 19h51
Spider-man: The short halloween #1 scarletneedle Singles 5 21/05/2009 16h11
Foolkiller: Short Time #1 scarletneedle Singles 7 19/06/2008 10h11


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h40.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !