Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui pense très fort à toi Bouzouk !! > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 31/10/2016, 00h34
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Citation:
Posté par Zen arcade
Voir le message
Pour info, vu que tu sembles faire erreur, Alex De Campi est une femme.
Zut, je le savais en plus.

Citation:
Posté par JB
Avec, pour la partie de pêche, les histoires de Hulk afférentes ?
Uniquement le #313 (pour le cross over)
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #17  
Vieux 31/10/2016, 09h10
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 625
Eddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter BuildingEddy Vanleffe lave ses slips au Baxter Building
longue vie à ce nouveau format d'échanges...

Je suis très curieux de lire du Mike grell sur Green Arrow...
Réponse avec citation
  #18  
Vieux 17/11/2016, 23h13
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Valiant Harbinger volume 5 Death of a Harbinger

HARBINGER VOLUME 5 DEATH OF A RENEGADE (VALIANT)
Harbinger #20 à #25
Joshua Dysart / Clayton Henry et Khari Evans



Très bon volume qui présente 3 arcs narratifs. On en a pour notre argent. A signaler que le #25 est le dernier numéro de la première série. King size pour ce numéro dont les différents récits sont éparpillés au début et à la fin de ce cinquième volume d’Harbinger.

Resistance (Harbinger #20 à #21)
Joshua Dysart introduit un personnage qui deviendra important dans l’univers Valiant : @x. Après leur fuite dans le volume précédent l’équipe de Peter joue à cache avec Toyo Harada et vont trouver un allié précieux en la personne de @x qui pirate le réseau mondial mettant en ligne un ensemble de fichiers incriminant le PRS et menaçant directement Harada en passe d’avoir un prix nobel.
C’est le début de la chute, pour tous. La narration de Dysart sur ces deux épisodes est brillante : aller retour, vision sur le futur proche, ambiance sombre et coup fourré sont de mises. Il profite de cette relative pause dans ce thriller pour approfondir les différents personnages notamment les relations entre eux. En fait il prépare le dénouement dramatique du prochain arc.

Death of a Renegade (Harbinger #22 à #23)
Tout est dans le titre. Les Renegade décident d’attaquer frontalement le conglomérat de Toyo Harada et c’est le début de la fin. Des pions vont tomber, des sentiments inavoués vont apparaître et le jeu va être complétement rebattu. Intéressant et surprenant cet arc montre la maitrise de Dysart depuis le début de la série. Scénario qui est allé crescendo et qui trouve ici son apogée dans la lutte entre les deux plus puissants psiots sur Terre. Pour le lecteur la charge émotionnel est assez forte vis à vis de la perte de certains protagonistes montrant bien comment on c’est attaché à eux. Comme pour l’arc précédent c’est dessiné par le très propre et excellent Clayton Henry.

Wake (Harbinger #24 à #25)
Wake est à lire comme l’aftermath de Death of a Renegade. Retour de Joshua Dysart aux dessins (le dessinateurs des premiers numéros) pour boucler la boucle mais il n’est pas seul car il amène avec lui Generation Zero. Dysart tient à donner une conclusion à sa série mais laisse une situation chaotique amenant des suites (à lire dans Harbinger Armor Hunters, Harbinger Omega, Imperium, Generation Zero et Harbinger Renegade).

Ce cinquième tome offre une superbe montée en puissance de l’histoire mais surtout se présente comme un véritable récit complet avec son prologue, son temps fort et l’épilogue. C’est un récit essentiel et pivot pour ceux qui veulent se lancer dans l’univers Valiant 2.0 voire 3.0 maintenant.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #19  
Vieux 17/11/2016, 23h49
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Image Four Eyes volume 2 Hearts of Fire

FOUR EYES VOLUME 2 HEARTS OF FIRE (IMAGE)
Four Eyes vol2 #1 à #4
Joe Kelly / Max Fiumara et Rafael Ortiz



Je vais rebondir sur les quelques lignes de l’ami FredGri :
Citation:
Posté par FredGri
Voir le message
Tout d'abord, après avoir reçu le deuxième tpb Four Eyes de Kelly, Fiumara et Ortiz, j'ai tout relu et franchement j'adore cette "série" (pour peu qu'on puisse l'appeler comme ça !!!) Certes on a le sentiment que c'est assez long a se lancer mais cela reste une excellente lecture, avec une très bonne caractérisation globalement !
Certes mon principal intérêt est plus sur le plan graphique, mais je trouve le travail de Kelly très subtile et bien vu, même si je reconnais qu'il utilise les grosses ficelles habituelles !
En fait je suis tout a fait d’accord avec Fred
On peut trouver ce second arc un peu en deçà du premier car déjà l’effet surprise n’est plus là (mais quel plaisir de retrouver cet univers) et il est vrai que Kelly a une écriture un peu moins fine, moins surprenante plutôt, dans le déroulé du récit somme toute assez classique finalement.
Mais cette réinterprétation de l’Amérique en pleine dépression est savoureuse à lire. Tout juste si les éléments fantastiques (les dragons) viennent nous rappeler que ce n’est pas ancré dans la réalité.
L’histoire, suite directe du premier volume, nous montre l’entrainement de Four Eyes par Enrico dans le but de lui faire faire des combats clandestins. Pour Enrico c’est le dur apprentissage de la vie, à la dure, surtout avec l’arrivée d’un « beau père » forcément pas souhaité. Sa relation avec Fawkes va évoluer, pas forcément en bien. Comme dans les années 30 aux states, on demande à une jeune garçon de 10 ans de se comporter comme un adulte car c’est marche ou grève. Kelly sait toucher là où cela fait mal et sa description m’a semblé juste. Il utilise peu les dragons finalement, du moins beaucoup moins qu’avant, ces derniers ayant un rôle unique. Dommage qu’il ne nuance pas plus car parfois on sent venir les évènements de loin. Mais c’est bien écrit.
Graphiquement le traitement reste dans des tons lavis, dans le gris, le rouge pour les bébête volante. C’est beau, expressif et cela reste sur la limite de la caricature (Enrico et sa grosse tête). Etonnamment j’ai trouvé les deux artistes (Fiumara fait le #1 et le #4 Ortiz s’occupant des #2 et #3) parfois brouillon avec les dragons. Certains passages des combats m’ont semblé confus.

Vous l’aurez compris Four Eyes est une bonne série aussi bien graphiquement que pour son scénario. Au vu du cliffhanger j’espère que nous n’attendrons pas des années pour avoir la suite.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #20  
Vieux 18/11/2016, 15h45
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
@JB : oui il faut que je me lance dans le premier univers Valiant. Surement en 2017
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #21  
Vieux 18/11/2016, 15h53
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 461
JB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le Cimmérien
J'idéalise probablement et, de mémoire, Doop avait eu un regard sévère (mais juste) sur ces productions
Réponse avec citation
  #22  
Vieux 18/11/2016, 21h05
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Image The Fix volume 1 Where The Beagles Dare

THE FIX VOLUME 1 : WHERE BEAGLES DARE (IMAGE)
The Fix #1 à #4
Nick Spencer / Steve Lieber



Pour ne va vous mentir j’étais réticent à me procurer The Fix car après le succès critique de la paire Spencer/Lieber sur Superior Foes of Spider-Man, et à la lecture du Ant-Man par le même scénariste (que j’ai très peu apprécié) j’avais peur que cette série publié par Image ne soit qu’une pale copie, une tentative de surfer uniquement sur l’humour des deux titres précédemment cité. Dans la longue phrase précédente à la Proust le mot clé est uniquement. Car The Fix c’est bien un Superior Foes like mais pas que, et surtout pas que.

Déjà nous ne sommes pas dans un univers de super slip et cela fait du bien. On est bien plus décontracté du gland d’un coup (un peu de vulgarité non maitrisé ne fait pas de mal et ne rend pas sourd également). The Fix c’est ici et maintenant soit Los Angeles en 2016. Il y a du soleil, des mafieux, un aéroport (of course), des inspecteurs de police tendance loser (warning key word : tendance), des coups tordus, des embrouilles, des Miley Cyrus et surtout un beagles
Donc The Fix c’est un peu un mélange de tout cela enveloppé dans une narration à la Tarantino. Si plus haut j’insiste légèrement (pour ceux qui suivent) sur la loosorité (copyright Ségo) de nos deux protagonistes c’est qu’ils sont loin d’être des décrits comme des crétins comme l’ensemble du casting des ennemis de l’homme araignée qui fut un temps supérieur. En fait ils souhaitent réussir à leur manière ne croyant pas à l’honnête du système dont ils profitent pourtant allégrement. Ils vont donc monter des coups tendance has been (comme braquer une maison de retraite, sic). Forcément à un moment cela va se retourner un contre eux, vu que le mafieux local va leur demander des comptes (les vieux cela ne rapporte pas assez).

Et là on est partie pour un récit assez débridé en apparence, où chaque épisode est presque un stand alone à lui tout seul mais avec pourtant le plot principal toujours en vu. C’est réellement la force de The Fix. Spencer multiplie les aller retour à l’improviste en demandant à Lieber de croquer des situations burlesques dans un format assez réaliste. On y croit, on rigole on se croirait presque dans un film des frères Coen.

Voilà pourquoi, je rejoins le club très select de EsseJi : achetez The Fix, vous ne le regretterez pas.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 19/11/2016, 01h12
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 36 269
EsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe AméricaineEsseJi a la Classe Américaine
A mi chemin entre Tarantino et les Coen bros? J'achète comme comparaison.
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 24/11/2016, 16h15
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Vertigo The Sandman presents : Merv Pumpkinhead, Agent of D.R.E.A.M

THE SANDMAN PRESENTS : MERV PUMPKINHEAD, AGENT OF D.R.E.A.M. (VERTIGO)
one shot
Bill Willingham / Mark Buckingham / John Stokes


Merci énormément à Doop de m'avoir offert cette pépite récréative. J'ai mis du temps à décider à le sortir de mon fond de pile mais cela en valait le coup.

De quoi cela parle : tout est dans le titre ... oui. Après un meurtre et le vol de sable chez chez Dream, l'agent très spécial Merv Pumpkinhead est détaché pour résoudre cette affaire qui pourrait entrainer la fin du monde.
Et c'est partie pour 48 pages d'ambiance James bondienne mélangé à l'univers de Sandman. Bill Willingham joue le jeu à fond que cela soit en terme d'ambiance, de gimmick voire de titre de film (ex : Gourdfinger car le récit est divisé en différent tableau).
On retrouve tous ce que l'on aime dans les films et roman de 007 : les femmes (mais où est donc sa courge ), les poursuite en voiture (en mini de préférence), un méchant mégalo et son aide camp fatale, le smoking, les gadget et j'en passe. C'est impressionnant comme on l'impression d'assister à une production de Albert R. Broccoli. L'autre carte majeur qu'abat le scénariste est l'appropriation du monde du rêve. Déjà cela se situe dans cette univers mais Willingham invente des capacités spéciale lié à ce monde comme la capacité à se connecter à un rêve pour faire apparaitre un objet par exemple.
Très bon choix également d'avoir donner la partie graphique à Mark Buckingham (et la colorisation ad hoc de Lee Loughridge). Cela semble comme une évidence à la lecture. Le dessinateur phare de Fables croque une tête de citrouille parfaite, met du dynamisme dans ces planches et ses compositions détaillées et surtout il y a ce petit truc pince sans rire qui nous fait sourire comme dans un blockbuster bondien.

Du one shot qui ne se prend pas au sérieux, réservant plein de surprise et de clins d'oeil,le tout avec beaucoup d'humour.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 24/11/2016, 17h12
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Marvel Cyclops Retribution

CYCLOPS RETRIBUTION (MARVEL)
Marvel Comics Presents #17 à #24 (extrait)
Bob Harras / Ron Lim / Jeff Albrecht, Carol Riem et Bruce Patterson



J'étais justement en train de discuter si cela avait été publié dans un RCM (of course, j'avais raison) ou un TOP BD jeudi dernier quand j'ai trouvé ce recueil VO à 1$ ce week end à Ramonville. Comme quoi.

Je me souviens d'avoir peu apprécié en VF à l'époque, n'étant pas subjugué par les dessins de Lim, le scénario de Harras me parlait peu car j'avais de grosse lacune en (jean) moule initial et je souhaité plus retrouver une aventure tourné intégralement vers Scott Summers (alors dans X-Factor avec le costume post Fall of The Mutants). Bizarrement j'avais également fait un rejet en comprenant que c'était extrait de Marvel Comics Presents, soit des petits récits mis bout à bout attendant plutôt une LS en 4. J'étais jeune et naif

Et donc 25 ans après (RCM 29 publié en février 1991) j'en pense quoi ? C'est pas si mal du tout même si je me suis un peu retrouvé dans les différentes remarques cités ci dessus. L'histoire tient la route et le format impose bien une narration directe, sans fioritures, très éloigné de la décompression. Cela va vite et nous sommes bien en face d'une aventure de Cyclops et non sur Cyclops. Son histoire avec le moule initial est bien le seul élément un peu mis en avant permettant d'aborder partiellement Scott Summers, l'homme. Le reste est classique avec un esprit de Scott Lang toujours aussi vindicatif envers les mutants. C'est à coup de virus (Legacy avant l'heure) qu'il compte éradiquer la race mutante. Sur sa route il va trouver le leader incontesté de X-Factor car ce dernier est de passage sur Muir Island vu que le plan diabolique de la sentinelle ultime implique Moira MacTaggert. Lecture agréable, pas prise de tête, assez rentre dedans (le personnage de Conscience est un peu tout much, parfois intéressant, parfois inutile et caricaturale) et surtout dans la continuité et le respect des personnages nullement sur ou pas écrit. Un récit de faiseurs qui font le job et c'est très bien ainsi. Forcément il y a des regrets que Bob Harras ne se permette pas d'approfondir plus le personnage titre. Au passage j'ai pu mesurer combien Moira et Banshee manquent de nos jours (plus qu'eux, ce type de personnage également). A signaler que Harras fait référence à la perte de pouvoirs de Banshee. Bien vu.

Graphiquement le trait de Ron Lim est agréable à regarder. Les trois encreurs font du bon travail en plus. On a quand même l'impression que Ron Lim ne sent pas si à l'aise que cela dans ce univers. Après je suis devenu très client du dessinateur depuis son Thanos Quest donc ce que je vois me conviens très bien.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 24/11/2016, 17h42
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Image Savage Dragon volume 6 : Gang War

SAVAGE DRAGON VOLUME 6 : GANG WAR (IMAGE)
Savage Dragon #22 à #26
Erik Larsen


Lentement (je dois avoir lu le volume précédent il y a plus de deux ans) je continue à lire (à ce stade je ne parle pas de rattraper mon retard) le Savage Dragon d'Erik Larsen, série solide et tellement jouissive à la lecture.

Il y a quoi dans ce sixième volume : la succession d'Overlord qui va entrainer une guerre des gangs dans Chicago alors que le Dragon est porté disparu (la faute à la mère de feu Debbie, sa première petite amie). Comme d'habitude on se perd presque dans le casting imposant proposé par Larsen mais la narration étant très limpide et les dessins très expressifs l'ensemble coule finalement de source.
Donc place à un combat limite testéroné entre She-Dragon et Rapture après une nouvelle apparition très remarqué des Ninja Turtles. Johnny Redbeard est ses Nixed Men sont de nouveau de la partie (JB si tu me lis, c'est pour toit) tout comme Peter Klaptin, Amanda Mills (aka MJ), Super Patriot, Star et j'en oublie surement. L'auteur complet continue de développer tout ce petit monde sans que le lecteur trouve cela forcé ou redondant et surtout cela n'empiète pas sur l'histoire. Il y a une telle densité dans la narration, surtout quand on voit parfois le peu de cases présente, que cela force presque le respect.

Ce que j'ai aimé dans ce volume c'est la force de Larsen de nous surprendre avec pourtant un plot assez commun. La guerre des gangs ne s'étale pas sur des pages entières. Larsen se fait plaisir à ridiculisant certaines têtes d'affiches. Il déplace également très peu l'action (dans un QG secret et surtout dans un bar). Les rôles de Johnny Redbeard et She-Dragon vont prendre de l'importance (à nouveau on ne lit pas la même chose que les fois précédentes sur ces deux personnages). Parmi les évolution notoire il y a celle de Amanda Mills moins énervante et surtout se dessine une possible idylle avec Klaptin (mais avec rebondissement). La rencontre entre She-Dragon et Rapture est l'expression de la frustration (ou bien est ce les hormones ?) de cette dernière, qui a du mal à situer sa relation avec le Dragon tout en étant très énervé par sa colocataire imposée (au passage excellent passage qui renouvelle le concours de tee shirt mouillé et ses boobs). Tout ce petit monde évolue de fort belle manière dans l'univers haut en couleur d'Erik Larsen. Au pasage le lecteur amateur de comics s'amuse à chercher les comparaisons et autres caricatures avec des personnages connus (John Byrne, MJ, spider-Man mais également Grood ou Brainiac). Ce jeu de piste peut s'avérer passionnant et permet d'admirer une nouvelle fois la partie graphique très puissante mais également détaillée.
Volonté de se renouveler Erik Larsen torture son personnage fétiche en lui donnant des blessures inédites qui va mettre son pouvoir guérisseur (et la manière de l'amener à remettre ses os en place n'est pas piqué des vers) à forte contribution tout en donnant des planches décalées du plus belle effet.

Bref c'est encore une fois du tout bon. Vais je encore attendre deux ans pour lire la suite ? C'est la grande question du soir
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 24/11/2016, 19h34
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 461
JB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le Cimmérien
Laisse mon toit tranquille ! C'est marrant, je viens justement de ressortir Savage Dragon (#151 et suivants par contre, à dans quelques dizaines d'années )
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 24/11/2016, 20h37
Avatar de Yakface
Yakface Yakface est déconnecté
Toys addict
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Pau
Messages: 1 394
Yakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalonYakface porte un slip rouge par dessus son pantalon
Merci Arrow, je me relance dans la lecture de mes singles Dragon tiens...
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fans

Ma collection de comics sur Collectorz
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 25/11/2016, 00h13
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 320
arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!arrowsmith est GLOP!
Marvel The Legion of Night

THE LEGION OF NIGHT (MARVEL)
The legion of night #1 et #2
Steve Gerber / Whilce Portacio / Scott Williams


Je ne connais pas très bien (voire pas du tout) l'oeuvre de Steve Gerber. Pas sur que ce legion of night soit la meilleure porte d'entrée. Et comme il n'y a pas que JB qui lit des truc un peu louche, je me suis lancé dans de l'inconnu de l'écurie de la Maison des idées du début des années 90.

Cela ne démarre pas fort. C'est très confus, on se croirait dans du Marvel draguant Vertigo avec une première planche très confuses, bribes de moments passé ou futur ou que sais je (excellente collection) encore.
Puis cela va mieux, je découvre Jennifer Kale sur la plage dans un rôle presque contre emploi mais au moins je suis bien chez Marvel. La suite c'est une histoire assez classique d'un avocat assez droit et semble t il honnête (cela existe, la preuve Matt Murdock) qui est engagé pour défendre ce qui s'apparente à une secte. Je m'arrête un instant, gros loupé de Steve Gerber : il ne développe pas du tout l'aspect secte (qui s'avèrera satanique) ce qui est dommage car il y avait surement des choses à dire le papa du canard. On déroule pour retomber une nouvelle fois sur nos pattes avec l'arrivée de fin Fang Foom, annonciateur de l'enfer sur Terre. Clap de fin du premier numéro de 48 pages. Sympa finalement comme histoire.

Mais il y a la suite (et fin). Et là cela se gâte. Gerber est en pleine montée et voilà que notre avocat en mauvais état va se voir investi de la capacité d'évoquer un double, un truc pas beau, qui va combattre les méchants pas beau non plus. Pas de baguette magique à la Harry Potter, mais la Legion of Night va se rassembler (d'où la Jenny Kale, que l'on avait oublié) pour combattre la fange démoniaque sur une autre réalité, FFF étant le lien avec la Terre. C'est un peu du n'importe nawak. Fallait il comprendre quelque chose ? Une suite était elle envisagé ? Les poules ont elles des dents ? Je ne sais pas e que souhaité faire Gerber mais je suis resté dans l'expectative. PAssé les délires sur l'humanité qui se morfond mais qui trouvera quand même de quoi faire à nouveau surface, le message, tant est qu'il y en a un, reste un peu vain. Le déséquilibre entre les deux numéros est flagrant et pas en la faveur de l'histoire dans sa globalité.

Par contre Whilce Portacio est à sa place dans ce délire inachevé. Pas encore une star mutante, son trait assez assuré, le dessinateur américano-philippin croque à merveille les différentes monstres et horreurs qui parsème Legion Of Night. L'encrage de Scott Williams est une évidence (vive le studio hommage avec également Jim Lee) et Paul Mount à la colorisation reste dans le ton. C'est sombre mais très lisible. Etant admirateur du style Portacio à ses débuts (on est en 1991) j'y très larrgement trouvé mon compte.

Bon je ne sais toujours pas qui sont les personnages aidant Kale dans la Legion of Night, ni comment et pourquoi ils se sont rassemblés mais j'y vu un bébé Fin Fang Foom et rien que pour cela je ne regrette en rien d'avoir lu cette ovni en provenance de chez Marvel. Un drôle de truc.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 25/11/2016, 00h25
Avatar de JB
JB JB est connecté maintenant
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 6 461
JB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le CimmérienJB parle couramment le Cimmérien
Portacio aime bien ses monstres et avait produit des X-Men remplis de difformités avant d'illustrer la lutte des Wetworks contre les vampires. Par contre, je ne me rappelais pas de Fin Fang Foom là-dedans. Va falloir que je le rouvre.
Dans le même délire, il y a aussi une série prestige Tomb of Dracula (4 n°?) située après la fameuse série régulière, avec une résurrection dudit Dracula clairement moins frais qu'à l'habitude. Accessoirement, dans les prestiges sur les starting blocks, j'ai Chiller, Blood: A Tale (DeMaettis !) et les aventures de Cholly and Flytrap ^^

Dernière modification par arrowsmith ; 25/11/2016 à 00h34.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Echo (Delcourt - Contrebande) Achille Talon Librairie Delcourt 1 02/08/2012 18h29
Nouvelles critiques de la pile du Jack JKF Critiques VO et VF des forumers 72 10/05/2012 23h00
rapides critiques d'octobre... vicenzo Critiques VO et VF des forumers 44 24/10/2004 13h32
critiques rapides mars 2004 vicenzo Critiques VO et VF des forumers 11 08/04/2004 18h32
critiques rapides de septembre Fred le mallrat Critiques VO et VF des forumers 11 18/09/2003 13h10


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h04.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !